Crédit renouvelable : focus sur un prêt à la consommation mal compris

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Souvent appelé crédit revolving, le crédit renouvelable a la particularité d’être un crédit permanent où l’emprunteur dispose d’une certaine somme qui varie en fonction de ses dépenses.

 

Le principe du crédit revolving


Lorsqu’un établissement bancaire ou de crédit accorde un crédit renouvelable à un emprunteur, celui-ci peut utiliser en partie ou en intégralité cette somme. Dans le cas d’un crédit revolving, l’emprunteur bénéficie d’un nouveau crédit d’un montant égal aux remboursements, d’où son nom de crédit permanent ou renouvelable. Très souvent, une carte de crédit est délivrée à la signature d’un crédit de ce type.

 

Les caractéristiques du crédit renouvelable


Le crédit revolving se distingue des autres crédits à la consommation par certains aspects :

- contrat d’une durée d’un an, renouvelable ;

- remboursement étalé sur 36 mois si le montant inférieur ou égal à 3 000 € ;

- remboursement étalé sur 60 mois si le montant supérieur à 3 000 €.

Plusieurs types de prêteurs proposent des crédits renouvelables :

- les banques ;

- les établissements de crédit ;

- les enseignes de distribution ;

- les enseignes de vente à distance.

- Contracter un crédit revolving peut nécessiter la souscription d’une assurance dont le choix reste libre pour l’emprunteur.

 

Suivi et modification du crédit permanent


Une fois le contrat signé et accepté par le prêteur, l’emprunteur reçoit chaque mois un document récapitulatif de sa situation où figurent notamment la date d’arrêté du relevé et la date du paiement, la part du capital disponible ou encore la totalité des sommes exigibles.

Après la souscription, l’emprunteur garde la possibilité à tout moment de réduire sa réserve de crédit, de suspendre son droit à l’utiliser ou de résilier son contrat de crédit renouvelable. En cas de résiliation, l’emprunteur doit rembourser le montant de la réserve utilisé selon les conditions figurant dans le contrat.

En cas de difficultés passagères, l’emprunteur peut obtenir un report d’échéance sans toutefois dépasser la limite de deux reports par an. Durant cette période, le prêteur suspend les droits d’utilisation du crédit. C’est pour éviter cette situation que le prêteur peut exiger dans certains cas la souscription d’une assurance avant de donner son accord pour un crédit revolving.