Ne cédez pas au crédit Revolving, optez pour un mini crédit

Optez pour un mini crédit simple, sécurisé et amortissable. Obtenez un prêt en moins de 24h* 
à des taux imbattables jusqu'à 3 000€**

Un petit prêt pour éviter le crédit renouvelable

 
Vous avez un projet en vue et vous êtes tenté, pour le réaliser, de contracter un crédit renouvelable ? Il faut savoir qu’en dépit de sa souplesse, ce type de prêt peut se révéler extrêmement néfaste pour votre trésorerie.

C’est pour cette raison que chez Younited Credit, vous ne trouverez pas ce genre de crédit ! En effet, nous offrons uniquement un petit prêt rapide (à partir de 1 000 euros), simple et amortissable, pouvant être une alternative crédible au crédit revolving. Explications…


Qu'est-ce qu'un Crédit Renouvelable ?


Le crédit renouvelable, parfois appelé réserve d’argent, crédit revolving ou permanent, est une forme de crédit à la consommation. La somme d’argent est mise à disposition par un établissement bancaire ou un organisme de crédit. Elle est utilisable dans sa totalité ou en partie, dans la limite du montant disponible. Cette somme d'argent est renouvelée chaque fois que l’on s’en sert. Plus précisément, le montant se reconstitue au fur et à mesure des remboursements. Les intérêts, eux, s’appliquent uniquement sur la somme effectivement empruntée.

Les mensualités du crédit renouvelable incluent le remboursement du capital, auquel s'ajoutent les intérêts et le coût de l'assurance si vous y avez adhéré. Comme pour tout contrat de prêt, le coût total du crédit renouvelable dépend de la durée de remboursement et du montant emprunté.

Il faut savoir que le crédit revolving est utilisable dans la limite d’un montant maximum autorisé. La durée de contrat du crédit permanent est en général d’un an, reconductible chaque année si le client ne présente pas d’incidents de paiement. Tous les 3 ans, l’établissement de crédit prêteur doit contrôler la solvabilité de l’emprunteur.

Souvent couplé à une carte de crédit, ce type de prêt est proposé à des taux bien plus élevés que les autres formes de crédits à la consommation (prêt personnel, travaux, auto...). Contrairement à ces derniers, le crédit renouvelable est très peu amortissable : la somme n’est pas fixe et le taux peut varier dans le temps. Ce qui implique qu'à chaque révision (tous les trimestres), les mensualités peuvent diminuer, mais aussi augmenter. Ce crédit est donc très incitatif à la surconsommation.

À noter : le coût réel des cartes de crédit
Malgré leur apparente gratuité, les cartes de crédit peuvent s’accompagner de nombreux coûts selon l’usage qu’il en est fait : cotisation annuelle, frais sur les retraits au DAB et/ou au guichet, frais d’opposition, de renouvellement de la carte en elle-même... Mis bout à bout, ces montants peuvent peser lourd sur le budget !


Un crédit renouvelable peut être contracté auprès de 4 établissements différents. Il peut s’agir : 

  • D’une banque ;
  • D’une marque de la grande distribution ;
  • D’une enseigne de vente par correspondance ou en ligne ;
  • D’un organisme spécialisé dans le crédit à la consommation.

Tant et si bien qu'aujourd'hui, une grande majorité de Français peut se voir proposer un crédit revolving.


Crédit renouvelable : quels arguments les établissements de crédit utilisent-ils ?


Les emprunts sont de nos jours principalement contractés sur Internet. Et ce, qu'ils soient accordés par une banque ou un établissement de crédit. « Crédit renouvelable rapide sans justificatif d'utilisation », voici une formule qui revient souvent en matière de crédit revolving. Elle laisse supposer une mise à disposition de la somme d'argent de manière simple et dans un délai court. Elle est a priori attractive pour les emprunteurs pressés souhaitant faciliter leur démarche.

Néanmoins, il faut savoir que si les fonds peuvent être débloqués en 48 h, cela ne concerne que les prêts d'un petit montant. Au-delà d'un certain montant, et un délai légal de 7 jours minimum après la signature du contrat doit être respecté.

Par ailleurs, il existe d'autres formes de prêts ne nécessitant pas de justifier de leur utilisation. C'est notamment le cas du prêt personnel, qui présente un TAEG bien plus bas. Et fixe, de surcroît.

Mais les inconvénients du crédit renouvelable en ligne (ou même via une banque physique) ne s'arrêtent pas là...


Crédit renouvelable : une solution opaque et dangereuse


Durée ou montant de mensualité modulable, somme réutilisable à loisir, remboursement anticipé sans pénalités… Sur le papier, le crédit renouvelable est plutôt séduisant.

Seulement, l’emprunteur ne connaît pas la réelle valeur de la somme à rembourser. Ici, la notion de « montant total dû » est relative étant donné que le taux d'intérêt est revu à la baisse comme à la hausse. Ceci, principalement en fonction des conditions du marché financier. Concrètement, cela se traduit par une fluctuation des mensualités, ce qui est loin d’être idéal si l’on souhaite conserver une certaine stabilité financière. La durée de remboursement est quant à elle réajustée dans le temps. Elle s'allonge au fur et à mesure que l'emprunteur pioche dans sa réserve d'argent.

À savoir : Le crédit renouvelable, le produit financier le plus toxique : 
Une enquête menée en 2018 par la Banque de France montre qu’il serait en cause dans 69 % des dossiers de surendettement. Toujours selon l’institution française, 30 % des incidents bancaires relevés fin 2015 (soit 900 000) découlaient de défauts de remboursement de crédit renouvelable.

Or, en cas de défaut de paiement caractérisé (2 échéances consécutives impayées), l’emprunteur se retrouve inscrit au FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers). Conséquence ? Il n’est plus possible d’emprunter.

L'explication est simple : outre un taux d'intérêt fluctuant, rarement inférieur à 10 %, et frôlant même dans la plupart des cas le taux d'usure (qui lui, se situe généralement autour de 21 %), le crédit revolving est une vraie source de tentation. Bon nombre de ménages ont tendance à piocher dans cette réserve d'argent permanente au fur et à mesure de leurs besoins, sans s'inquiéter, en amont, de leurs futures mensualités. Et donc du montant total dû au titre de leur crédit renouvelable. Entre usage raisonné et utilisation abusive, il n'y a qu'un pas. Et celui-ci est franchi plus vite qu'on ne le pense !


Crédit renouvelable : les infractions ne sont pas rares

  • Dans un grand nombre de cas, aucune proposition d’offre de crédit amortissable (et donc d’offre alternative) n’a été faite à l’emprunteur, contrairement à ce que le Code de la consommation impose ;
  • Certaines publicités diffusées sont ambiguës, voire illicites ;
  • Parfois, la case « assurance facultative » est intentionnellement précochée sur les contrats.

Des pratiques frauduleuses et inacceptables, qui incitent d’autant plus à la vigilance !


Annuler son crédit revolving, c’est possible


Face à l’opacité du crédit renouvelable, il peut être intéressant de s’en défaire. La loi a ainsi prévu plusieurs conditions permettant une telle annulation. Premièrement, il est important de rappeler qu’à la différence d’un crédit à la consommation, la réserve d’argent n’est pas pourvue d’une date de fin. Comme son nom l’indique, ce crédit si particulier se renouvelle à chaque fin de remboursement de la somme utilisée.

En pratique, la durée d'un contrat de crédit revolving est limitée à 1 an, mais il y a une nuance très importante : le contrat se renouvelle par tacite reconduction. En d'autres termes, sauf avis contraire de l'emprunteur, il est automatiquement renouvelé pour une durée d'une année.

Dès lors, c’est à l’emprunteur d’en faire la demande auprès de l’établissement de crédit, en lui adressant une lettre recommandée avec accusé de réception au plus tard 20 jours avant la date de reconduction. L'établissement de crédit peut également procéder à l’annulation dans le cas de défauts de paiement de la part de l’emprunteur.

Pour procéder à la résiliation, prévue par la loi Chatel de 2005, l’emprunteur doit rembourser le montant restant dû, sans avoir à apporter de justification concernant son envie de résilier. Après signature du contrat de crédit, il dispose par ailleurs d'un délai de rétractation de 14 jours calendaires. Là encore, le client n’a pas à se justifier. Il doit cependant faire connaître sa rétractation à l’établissement prêteur par le biais d’une lettre recommandée.

Enfin, trois solutions vont permettre à l’emprunteur de se désengager d’un crédit permanent :

  • En suspendant son crédit car il ne l’a pas utilisé pendant une année.
  • Le contrat de crédit renouvelable est automatiquement résilié s'il n'utilise pas la réserve d'argent associée durant au moins 2 années consécutives.
  • Le crédit est annulé pour cause de difficultés financières de l’emprunteur.


Une baisse d’activité sur le premier semestre 2017


Le crédit revolving connaît un léger recul au premier semestre 2017 puisqu’on observe une baisse de -0,9 % de la production cumulée sur cette période-là en comparaison avec la production du premier semestre 2016. De la même façon, la production de ce type de crédits en juin 2017 enregistre une baisse de -2,7 % par rapport à la même période en 2016.

Ceci montre que ce crédit suscite moins d’intérêt de la part des emprunteurs, qui privilégient de plus en plus de petits crédits à la consommation.


Optez plutôt pour un mini crédit rapide chez Younited


Vous l’aurez compris, nous ne proposons pas de crédit renouvelable en ligne et autres options faussement gratuites. Nous préférons à l’inverse proposer des petits prêts 100 % amortissables à taux fixe. C’est pourquoi nous avons lancé une gamme de petits crédits, prêts à 1 000 euros, à 2 000 euros, etc.

Sur cette gamme de crédits de moins de 3 000 euros, Younited propose d’ailleurs des taux parmi les plus compétitifs du marché.

Avec un TAEG fixe (ou taux annuel effectif global fixe), la possibilité vous est donnée de planifier sereinement le remboursement de votre crédit, sans surprise à la clé. Ce qui n’est pas le cas pour le crédit renouvelable qui, comme évoqué précédemment, présente un taux débiteur révisable.


L’avantage du petit crédit en ligne chez Younited


Grâce à notre modèle innovant de refinancement, nous permettons à des investisseurs professionnels (particuliers, mais aussi personnes morales : entreprises, assureurs, fondations, caisses de retraite, etc.) de financer directement les prêts à la consommation des ménages européens. Aujourd’hui, ce sont plus de 150 000 clients qui nous ont fait confiance.

Concrètement, nous souhaitons proposer la meilleure expérience qui soit à nos clients, et cela commence par la possibilité de réaliser une demande de crédit 100 % en ligne. De la simulation jusqu’à la signature, en passant par la transmission des documents nécessaires, nous vous proposons une solution entièrement digitale, qui permet un gain de temps significatif.

Après avoir fait votre simulation et découvert les différentes offres de crédit que nous proposons, vous obtiendrez une réponse de principe immédiate à la suite de laquelle vous pourrez signer électroniquement votre contrat et nous transmettre vos justificatifs. Puis, à réception de votre dossier complet, nous pourrons vous faire une réponse définitive sous 24 h*.

Faire le choix de Younited Credit pour votre prêt, c’est donc opter pour un crédit rapide, simple et transparent.


Mini crédit : quid de l'assurance emprunteur ?


Comme pour le crédit renouvelable, le mini crédit peut s'assortir d'une assurance, destinée à couvrir l'emprunteur et ses proches en cas de difficultés de remboursement. Elle couvre systématiquement les risques de décès, d'invalidité et d'incapacité, et de manière optionnelle la perte d'emploi. Si l'assurance emprunteur n'est pas obligatoire, elle est vivement conseillée, y compris pour les petits crédits, surtout en cas de fragilité financière.

L'emprunteur a le choix de contracter une assurance soit auprès de la banque ou de l'organisme lui concédant le prêt, soit auprès d'un établissement tiers. Dans le premier cas, chaque mensualité inclura les frais d'assurance. Dans le second, le montant de la prime d'assurance ne s'inscrira pas dans les mensualités et fera l'objet d'un prélèvement à part.

L'assurance emprunteur peut représenter une part importante de l'emprunt, et en augmenter le coût total de manière significative. De la même manière que pour les offres de crédit, l'emprunteur a donc tout intérêt à comparer différentes offres d'assurance avant d'arrêter son choix. En cours de crédit, l'emprunteur a également la possibilité de changer d'assurance en vue de faire baisser le montant de ses mensualités.

En conclusion, le crédit renouvelable est une forme très particulière de crédit à la consommation, et il comporte de nombreux pièges. À commencer par des taux variables et prohibitifs. Ayez plutôt le réflexe Younited Credit ! Nos offres, claires et transparentes, vous permettront d’envisager l’avenir avec sérénité. Et grâce à notre rapidité de service, vous verrez votre projet se profiler dans un délai très court !


Les trois points-clés à retenir sur le crédit renouvelable 

  • Le taux du crédit revolving est plus élevé que celui d’un crédit à la consommation classique.
  • Son taux d’intérêt révisable est très risqué pour les emprunteurs.
  • Le petit prêt au TAEG fixe constitue l’alternative idéale à cette forme de crédit à la consommation.
Crédit renouvelable déclin

Le déclin du crédit renouvelable

vendredi 23 décembre 2016 - 10:39

Le crédit renouvelable connaît un fort déclin auprès des Français, qui lui reprochent ses taux d’intérêt élevés et variables. Le crédit à la consommation classique présente davantage de sécurité pour disposer d’une rallonge de trésorerie sans mauvaise surprise.