Crédit auto : les conditions à respecter pour l'obtenir

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Toute banque, tout organisme de crédit, s’assure que le candidat à l’emprunt est en mesure de rembourser son crédit avant de lui faire une offre de prêt. Dans le cadre de l’achat d’un véhicule, les conditions d’obtention d’un crédit auto ne dérogent pas à la règle. Explications.

 

Critères d’acceptation d’un crédit auto : des revenus suffisants et pérennes

 

Le revenu disponible constitue le premier élément que va examiner l’organisme financeur. En effet, l’emprunteur ou les co-emprunteurs doivent présenter des ressources suffisantes pour espérer l’acceptation du crédit auto. Certes, les banques préfèrent les revenus pérennes, mais tout le monde n’est pas fonctionnaire. Les revenus pris en compte ne se limitent donc pas aux salaires.

Pension, retraite, revenus locatifs, indemnités chômage, revenus des indépendants, allocations, dividendes…, tous les revenus peuvent venir renforcer le dossier. Pour apporter la preuve que les conditions de crédit de voiture sont respectées, le demandeur sera amené, selon les cas, à présenter les pièces suivantes :

• bulletin de paie ;

• avis d’imposition ;

• déclarations de revenus à l’URSSAF ;

• certificats divers justifiant d’autres ressources.

 

Conditions d’acceptation d’un crédit auto : des charges mesurées

 

Pour étudier un dossier de demande de crédit auto, il faut également s’enquérir des charges des demandeurs. Avoir un haut niveau de revenu ne signifie pas que l’on remplit les conditions d’obtention d’un crédit auto.

La composition du foyer ainsi que l’âge du ou des emprunteurs sont également examinés, de même que la situation patrimoniale. Être propriétaire de son habitat peut être un atout à condition que le crédit en cours n’impacte pas largement le reste à vivre.

 

Crédit auto : un taux d’endettement inférieur à 33 %

 

Avec les informations recueillies, l’organisme prêteur va pouvoir calculer le taux d’endettement du demandeur. Celui-ci est l’élément clé des conditions d’acceptation. Un ratio est réalisé entre les revenus et les charges (autres crédits en cours) déclarés.

Le taux d’endettement ne doit jamais, en théorie, dépasser le seuil de 33 %. Parmi les critères d’acceptation, le montant du capital à emprunter et les mensualités à rembourser de ce crédit auto sont donc déterminants. À noter que la durée de remboursement des crédits à la consommation est limitée. C’est pourquoi la cohérence du projet d’acquisition est également en jeu.