L'assurance crédit auto : les conseils de Younited Credit

  1. Assurance credit auto
Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

L’assurance d’un crédit auto n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé d’en souscrire une pour le cas où l’emprunteur serait dans l’incapacité de payer ses échéances. En cas de sinistre, l’assureur prendra le relais. Quelles garanties souscrire ?

 

Les garanties d’assurance-auto

 

Ces garanties n’ont bien évidemment rien à voir avec l’assurance automobile. Elles protègent seulement le crédit en cas de décès, d’incapacité temporaire de travail, de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) et de perte d’emploi consécutive à un licenciement.

Or, selon l’âge de l’emprunteur, il vaut mieux ajuster les garanties à sa situation personnelle. Par exemple :

- la garantie perte d’emploi pour licenciement ne s’applique que jusqu’au 31 décembre de l’année du 60e anniversaire du souscripteur. Passée cette date, inutile de la choisir ;
- de même, la garantie Incapacité Temporaire Totale de Travail (ITT) ne vaut que si l’accident survient avant le 31 décembre du 60e anniversaire ;
- la garantie PTIA protège avant le 31 décembre de l’année du 65e anniversaire ;
- la garantie décès est valable jusqu’au 31 décembre de l’année anniversaire des 80 ans.

 

Quelle assurance de crédit auto choisir ?

 

La loi Lagarde permet de choisir son propre assureur. Il suffit pour cela d’adresser à son organisme prêteur une demande de délégation d’assurance et de lui proposer des garanties équivalentes. Il a en effet le droit de la refuser s’il estime que le crédit auto n’est pas suffisamment protégé.

Dans la mesure où le coût d’une assurance impacte fortement le coût total du crédit, l’emprunteur a intérêt à souscrire une assurance individuelle adaptée à sa situation, sauf si le capital emprunté est faible. Dans ce cas, l’assurance groupe, celle proposée par l’organisme de crédit, a l’avantage de la simplicité.

En effet, le taux de l’assurance groupe se répercute sur le montant initial du prêt. Plus il est élevé et plus la prime sera conséquente. En revanche, les primes d’une assurance individuelle sont calculées sur le tableau d’amortissement. Plus le capital diminue, plus les cotisations baissent.

Ainsi, si l’emprunteur a moins de 55 ans, il a intérêt à opter pour une couverture complète. Après, il vaut mieux la pondérer par une assurance individuelle. De nombreux comparateurs permettent de comparer en ligne les offres d’assurance.