Prêt personnel, crédit à la consommation : prétendre au prêt personnel si je touche le R.S.A

Acheter une voiture, financer des travaux, un mariage ou encore des vacances… nombreux sont les projets qui, bien souvent, ne sont réalisables qu’au moyen d’un crédit. Mais un crédit peut aussi paraître salvateur pour les personnes sans emploi en situation de précarité sociale, ayant pour seul revenu le modeste R.S.A. Seulement, faute d’argent et de solvabilité suffisante, obtenir un prêt personnel en touchant le R.S.A. peut s’avérer compliqué…


Qu’est-ce que le R.S.A., et à qui s’adresse-t-il ?


Promulgué en France en 2007, le R.S.A. (revenu de solidarité active) est une prestation sociale versée par la CAF (Caisse d’allocations familiales). Elle vous permet concrètement de bénéficier de revenus minimums, et ce, que vous soyez ou non capable d’exercer une activité rémunérée. En contrepartie, vous êtes tenu de rechercher activement un emploi ou d’élaborer un projet professionnel. Celui-ci doit avoir pour objectif d’améliorer votre situation financière.


Quel est le montant du R.S.A. en 2019 ?


 Depuis le 1er avril 2019, et jusqu’en mars 2020, le montant du R.S.A. s’élève à :

  • 559,74 euros pour une personne seule ;
  • 839, 61 euros pour un couple ou une personne seule avec 1 enfant ;
  • 1 007,53 euros pour un couple avec 1 enfant ou une personne seule avec 2 enfants ;
  • 1 175,45 euros pour un couple avec 2 enfants.

Ce montant est majoré de 223,90 euros par enfant supplémentaire. Il devrait être revalorisé au 1er avril 2020.

À noter : R.S.A. et aide au logement, compatibles ?
Oui. Seulement, en cas d’aide au logement, un montant forfaitaire est à déduire.

Si vous êtes dans une situation de précarité sociale, le crédit à la consommation est à envisager avec la plus grande prudence.


Puis-je obtenir un prêt personnel en étant bénéficiaire du R.S.A. ?


Le prêt personnel à proprement parler, tel que l’entendent les banques, n’est pas envisageable pour une personne au R.S.A. Il existe toutefois d’autres solutions. Dans la catégorie des prêts à la consommation, on recense notamment le microcrédit personnel, les crédits de la CAF et le prêt personnel entre particuliers. Tous ces prêts s’inscrivent plus ou moins en dehors du système bancaire traditionnel.

Le microcrédit personnel

Le microcrédit personnel permet le financement de biens ou de services visant ou non à l’amélioration de la situation de l’emprunteur. Son montant est compris entre 300 et 5 000 euros et le taux appliqué varie généralement entre 1,5 et 4 %. La durée de remboursement peut aller de 6 mois à 4 ans, voire 5 ans. Pour faire une demande de microcrédit personnel, vous ne devez pas vous adresser directement à un établissement bancaire, mais à un réseau d’accompagnement social.

Les crédits de la CAF

La CAF propose plusieurs types de crédits aux bénéficiaires du R.S.A. : parmi eux, le prêt d’honneur. Il s’agit d’un crédit à taux zéro permettant par exemple de financer une voiture pour favoriser l’insertion, ou encore de faire face aux difficultés financières résultant d’une séparation. Selon votre situation, la somme d’argent empruntable peut aller jusqu’à 3 500 euros.

Le prêt personnel entre particuliers

Ce type de prêt se différencie des deux premiers en ce sens que ce n’est pas un crédit à vocation sociale. Le concept ? Financer des projets grâce à un prêt d’argent provenant directement d’un investisseur particulier ou professionnel. Ce peut être une alternative avec le microcrédit si vous n’y êtes pas éligible, mais la vigilance est de mise. Il est très important de bien y réfléchir en amont, sans quoi cela pourrait vous placer dans une situation financière encore plus délicate. Des plates-formes en ligne telles que Younited Credit proposent ce nouveau modèle de financement exempt de tout intermédiaire bancaire.
Dans une logique de crédit responsable, nous étudions scrupuleusement votre dossier et ne l’acceptons que si nous sommes sûrs de votre capacité à rembourser votre crédit.
Si nous ne proposons pas de prêt personnel aux personnes touchant le R.S.A., votre dossier pourra tout à fait être réétudié dès lors que votre situation financière sera moins fragile et se sera stabilisée. Le cas échéant, n’hésitez pas à faire une demande en ligne. Peut-être serez-vous éligible au mini crédit, une formule dont le taux défie toute concurrence.


Décrocher un prêt quand on touche le R.S.A. pour financer ses projets et sortir enfin la tête de l’eau, c’est possible avec un minimum de risques grâce aux dispositifs sociaux. En situation de précarité, mieux vaut éviter toute forme de prêt à la consommation classique.


Les points clés à retenir sur le prêt personnel quand on a droit au R.S.A. 

  • Les personnes sans emploi et au R.S.A. peuvent prétendre à certaines formes de prêts personnels hors du système bancaire ;
  • Les crédits sociaux peuvent être sollicités auprès d’acteurs comme la CAF et les réseaux d’accompagnement social ;
  • Comme autre possibilité, il existe le prêt personnel entre particuliers, mais cette option doit être pleinement réfléchie.