Tout ce que vous devez savoir sur le prêt auto 0%

Continuer (Sans engagement)

Si un véhicule (voiture, moto…) ne constitue pas, comme un bien immobilier, un projet de vie, il revêt néanmoins une grande importance. D’autant que le financer implique parfois aussi des sacrifices ! Méconnues des uns, attendues des autres, les offres de crédit auto à taux zéro peuvent être une opportunité pour qui souhaite s’offrir une voiture neuve, voire d’occasion. Attention cependant aux conditions de financement et aux éventuels revers… Prêt auto 0 % : décryptage.


Où trouver un prêt auto 0 % ?


Le crédit auto à taux 0 est un crédit à la consommation dit affecté. Il s’inscrit dans le cadre d’une offre à durée limitée. Ce type d’offre émane directement des constructeurs et est accessible via un réseau de distribution (concession automobile ou garage agréé).

Les dates ne sont pas connues à l’avance par le grand public. Que vous soyez ou non adepte d’une marque de voiture en particulier, vous n’avez d’autre choix que de guetter les offres de financement pour ne pas les manquer ! Vous pouvez notamment en avoir vent par le biais des médias, que ce soit à la radio, à la télé ou encore en ligne. Pour être sûr d’être informé à temps d’une offre de prêt auto 0 %, pensez aussi à vous abonner sur les sites constructeurs et/ou les sites auto en ligne spécialisés.


Prêt auto à taux zéro : des exemples d’offres récentes ?


Fin 2018, Volkswagen proposait une offre de prêt à TAEG nul sur tous ses véhicules neufs. Et fait suffisamment rare pour être notifié : l’offre concernait aussi les véhicules d’occasion, mais ceux de moins de 2 ans appartenant à une partie du groupe Volkswagen seulement (Volkswagen lui-même, ainsi que Skoda et Seat). L’offre était valable sur une durée de 5 jours pour les voitures neuves, contre 3 jours pour les voitures d’occasion éligibles.

Plus récemment, sa filiale Skoda s’est également prêtée au jeu du prêt affecté sans intérêts, avec une offre s’appliquant pour un projet d’achat d’un véhicule neuf de la gamme. La durée de validité était fixée du 2 au 30/09/2019, soit presque un mois complet. Pour un prêt auto de 10 000 euros sur 3 ans, par exemple, l’emprunteur s’engageait au remboursement de mensualités à hauteur de 277,78 euros.


Pour mon information personnelle, qu’est-ce que le TAEG ?


Le TAEG (taux annuel effectif global), communément appelé taux d’intérêt, comprend l’intégralité des frais rattachés au prêt. Il doit obligatoirement être mentionné par la banque sur une offre de contrat de crédit, que ce dernier soit un crédit affecté ou un autre crédit à la consommation. Ces frais incluent principalement :

  • Le taux d’intérêt nominal, qui sert de base au calcul des intérêts du prêt ;
  • Les frais de dossier ;
  • Les frais d’assurance.


Sous quelles conditions puis-je obtenir un crédit auto au TAEG de 0 % ?


Avantageux sur le papier, le prêt auto 0 % s’accompagne néanmoins de quelques impératifs. La plupart visent à limiter le risque de défaut de remboursement.

Ne pas avoir de crédit en cours

Si l’emprunteur est lié ne serait-ce qu’à un seul contrat de crédit, quelle que soit sa durée de vie restante, la banque refusera automatiquement de financer l’auto. C’est LA condition sine qua non pour pouvoir prétendre au prêt auto 0 %.

Souscrire à une assurance emprunteur

Une publicité vantant un « crédit auto au TAEG de 0 % », comme cela est de coutume, peut attirer l’emprunteur, mais aussi facilement le tromper. En effet, le prêt auto 0 % n’est jamais 100 % gratuit : il a bel et bien un coût ! Des frais de dossier s’ajoutent généralement au contrat. Mais surtout, les frais d’assurance sont quasiment inévitables, à moins d’avoir une garantie solide à présenter à la banque (capital sur une assurance-vie, caution…). Ces frais peuvent représenter un montant total important : jusqu’à 30 % du financement, voire plus.

Pourtant, on parle d’assurance emprunteur facultative, non ?

Tout à fait ! D’après la loi, cette assurance est optionnelle pour l’emprunteur. Mais pour tous les crédits, surtout le prêt immobilier, l’assurance facultative est finalement rendue obligatoire par la banque. Cette dernière sécurise ainsi le capital prêté.

La bonne nouvelle, c’est qu’au moment de concrétiser son projet d’achat de véhicule, l’emprunteur peut réduire jusqu’à 3 fois le coût total de son assurance, et donc payer moins cher sur chaque mensualité. Comment ? En allant voir les taux d’intérêt qui se pratiquent chez les assurances concurrentes et en exerçant son droit à la délégation ! Pour ne rien gâcher, il est aussi possible de résilier l’assurance de vos crédits en cours :

  • Dans l’année suivant sa souscription ;
  • Et à chaque date anniversaire passé un an.

Malgré cela, pour ne parler que du crédit immobilier, la part de marché des assurances externes ne représente aujourd’hui que 15 %.

Pouvoir assurer le remboursement sur une durée réduite

Une offre de contrat de prêt auto à taux 0 est habituellement limitée en termes de durée de remboursement : 36 mensualités tout au plus, en règle générale. Cela implique une mensualité potentiellement élevée, en fonction du prix du véhicule. En partant sur un montant de 30 000 euros remboursable sur 3 ans, vos mensualités de remboursement s’élèveraient hors assurance à 833,33 euros. Il faut pouvoir les assumer tout au long de la vie du contrat… Vous pouvez estimer facilement votre mensualité via un outil de simulation.

La banque s’assurera dans tous les cas de votre capacité à rembourser le montant engagé. À ce titre, vous devrez joindre en tant qu’emprunteur certains documents justifiant de votre situation financière, tels que :

  • La copie de votre dernier avis d’imposition ;
  • La copie de vos derniers bulletins de salaire ;
  • La copie de vos derniers relevés de compte.

Avoir pour projet l’achat d’une voiture neuve

Sauf exception — comme vu en début d’article pour Volkswagen —, les crédits voiture à TAEG nul concernent uniquement les voitures neuves. Si vous visez l’achat d’un véhicule d’occasion, vous devez donc être d’autant plus aux aguets !

Avoir un apport personnel suffisamment important

Généralement, dans le cadre d’un prêt voiture à taux zéro, la banque exige un apport personnel équivalent à 20 % minimum du montant emprunté. Sans cette garantie, l’emprunteur risque fort de se voir refuser sa demande de financement.


Prêt auto 0 % : faut-il être vigilant sur d’autres critères ?


Oui, en particulier sur le prix de la voiture. Un prêt consommation aussi attrayant peut inciter le concessionnaire à limiter, voire à proscrire toute remise, que la vente concerne un véhicule neuf ou d’occasion. Pour obtenir le meilleur prix, commencez par vous référer à ce qui se pratique sur le marché, puis faites jouer la concurrence. Dans certains cas, mieux vaut se résoudre à renoncer au prêt auto 0 %… Il serait dommage de passer à côté d’un rabais qui, couplé à un crédit voiture classique, présenterait au final un coût plus intéressant qu’un financement à taux d’intérêt nul sur un véhicule acheté au prix fort.

Et le prêt moto 0 %, ça existe ?

Absolument ! Ce prêt moto est calqué sur le modèle du prêt auto 0 % : même procédé, mêmes conditions… et mêmes risques de payer finalement sa moto plus cher !

Impatient à l’idée de changer de voiture ? Ne perdez pas de temps : comparez votre offre de prêt auto 0 % avec un prêt personnel chez Younited Credit, via notre outil de simulation. Avec des taux d’intérêt fixes très compétitifs et des conditions de remboursement optimales, à la fois transparentes et sécurisantes pour l’emprunteur, souscrire un crédit à la consommation en ligne chez nous est possiblement plus avantageux !


Ce qu’il faut retenir sur le prêt auto 0 % :

  • Il s’agit d’opérations constructeurs à durée limitée (quelques jours, voire quelques semaines) visant la plupart du temps des véhicules neufs.
  • L’offre est soumise à conditions : l’emprunteur ne doit avoir aucun crédit en cours, détenir un apport personnel (20 % du prix du véhicule au minimum) et, bien souvent, contracter une assurance-crédit.
  • Assurez-vous de la rentabilité du financement en le comparant à un prêt traditionnel couplé à une éventuelle remise.