Evaluer votre capacité d'emprunt

Avant même de songer à l’achat d’un bien de consommation ou d’un bien immobilier (logement ou terrain constructible), un emprunteur doit s’intéresser de près à sa capacité d’emprunt. Il s’agit d’une donnée essentielle. Elle en dit long sur la faisabilité de son projet et doit idéalement être connue au moment d’effectuer une demande de financement auprès des banques. Explications.


Capacité d’emprunt : qu’est-ce que c’est ?


Lorsque l’on n’a pas la capacité d’acheter un bien et que l’on pense à faire un crédit, il faut au préalable connaître sa capacité d’emprunt, c’est-à-dire la somme jusqu’à laquelle un particulier est autorisé à emprunter.


Ce montant, calculé par les banques et établissements de crédit, prend en compte les charges et les revenus d’un foyer afin de déterminer si le crédit ne met pas en péril la capacité de remboursement. En somme, en connaissant sa capacité d’emprunt, l’emprunteur peut trouver le bon équilibre entre les mensualités de son prêt immobilier ou de son crédit à la consommation et son reste à vivre.


Capacité d’emprunt : pourquoi la calculer ?


La capacité d’emprunt étant la somme d’emprunt maximum, ce montant permet de connaître ensuite l’apport personnel nécessaire pour financer son projet.

Somme à dépenser = somme à emprunter + apport personnel


En calculant sa capacité d’emprunt en amont de sa demande de prêt, l’emprunteur évitera les mauvaises surprises et pourra prendre les dispositions nécessaires, le cas échéant. Le but est de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir l’accord de la banque.


Capacité d’emprunt : qu’est-ce que le taux d’endettement ?


Il est admis qu’un foyer ne peut emprunter si ses charges (assurances, taux, etc.) dépassent 33 % de ses ressources annuelles.
Ce taux n’est pas fixé par la loi, il s’agit simplement d’un usage commun, chaque établissement de crédit ayant ses propres règles pour déterminer la solvabilité d’un emprunteur.  


Capacité d’emprunt : comment se calcule-t-elle ?


La capacité d’emprunt se calcule en deux temps :

  • Calcul du taux d’endettement : ce calcul nécessite de connaître les charges et les revenus d’un foyer. Ensuite, le taux d’endettement est le pourcentage des charges (celles du ou des prêts en cours éventuels + les charges annexes supportées par l’emprunteur en dehors des mensualités existantes) par rapport aux revenus totaux.
  • Calcul de la capacité d’emprunt : il faut maintenant savoir jusqu’à quel montant le foyer peut emprunter sans dépasser le taux d’endettement de 33 %. Il suffit alors de soustraire le taux d’endettement du foyer à 33 % et d’appliquer la valeur obtenue aux revenus du foyer.

Dans le calcul de la capacité d’emprunt, sont aussi pris en compte, en plus des revenus principaux du foyer, les revenus complémentaires (primes, rentes, loyers…). Dans le cas d’un crédit immobilier, la banque considérera également le type de logement souhaité (maison ou appartement et autres spécificités).


Calcul de la capacité d’emprunt : l’importance des outils de simulation


Aujourd’hui, presque tous les organismes de financement mettent à la disposition des emprunteurs un outil de simulation en ligne. Gratuit et anonyme, cet outil permet de connaître sa capacité d’emprunt en un temps record, et donc de savoir quasi instantanément si le projet est réalisable. Il suffit à l’emprunteur de renseigner ses charges et ses revenus, puis le taux du prêt si celui-ci est connu ainsi que son type (fixe ou révisable), et enfin, la durée de remboursement souhaitée. À partir de toutes ces données, l’outil de simulation va calculer automatiquement la capacité d’emprunt du demandeur et lui adresser une estimation.


Conseil : ajustez la durée de remboursement
Plus la durée de remboursement d’un crédit est longue, plus le crédit en lui-même coûte cher à l’emprunteur. Au cours de la simulation, n’hésitez donc pas à faire varier cette durée, en la revoyant progressivement à la baisse. Peut-être votre situation vous permet-elle de payer des mensualités plus élevées !


Capacité d’emprunt : les clés de l’optimisation


L’emprunteur dispose de différents moyens pour optimiser sa capacité d’emprunt. Les banques sont sensibles à trois grands points :

  • La bonne gestion financière (absence d’incidents de remboursement et de découvert bancaire, notamment) ;
  • L’existence de garanties (assurance-vie, logement hypothécable, épargne…) ;
  • La stabilité de la situation professionnelle (contrat en CDI de longue date, perspectives d’évolution de carrière…).

Ce sont autant de preuves de sérieux aux yeux des banques. Face à un emprunteur présentant de bonnes garanties, un établissement de crédit donnera plus facilement son aval pour le financement d’un projet, et ce, que l’achat soit lié à un bien immobilier (logement), à un bien mobilier (voiture, électroménager…) ou à une prestation (mariage, travaux, etc.). La banque sera aussi mieux disposée à négocier le taux d’emprunt. Et qui dit diminution du taux d’emprunt dit capacité d’emprunt revue à la hausse. L’emprunteur pourra alors emprunter plus et aura de meilleures chances de mettre au jour son projet.

Prochaine étape après le calcul de votre capacité d’emprunt : trouver un crédit au meilleur taux ! Spécialiste des prêts en ligne entre particuliers sur le territoire français, Younited Credit vous propose une seule et unique solution de financement pour l’achat de votre nouveau bien : le prêt personnel amortissable à taux fixe. N’hésitez pas à effectuer une simulation directement sur notre site pour découvrir nos offres. Elles figurent parmi les plus basses du marché !


Les points-clés à retenir sur la capacité d’emprunt

  • Elle désigne la somme d’argent qu’il est possible d’emprunter.
  • Elle peut être augmentée de différentes manières : situation professionnelle stable, existence de garanties comme une assurance-vie ou un logement hypothécable…
  • Dans l’idéal, mieux vaut faire une simulation de capacité d’emprunt en ligne avant toute demande de financement.