Crédit travaux sur 15 ans ? Faisons le point sur vos options


Vous souhaitez financer des travaux à l'aide d'un crédit à la consommation et souhaitez savoir quel montant maximum vous pouvez emprunter ? Il est bien souvent utile de revoir la durée de votre emprunt afin d'étaler les mensualités dans le temps. En effet, cette technique va pour permettre de maîtriser le montant des mensualités, afin qu'il reste supportable pour votre budget, tout en augmentant le montant total de votre crédit. En revanche, le coût total de votre crédit augmentera en raison des intérêt émis.


Vers quel type de crédit travaux dois-je m’orienter ?


Il existe deux types de crédit travaux.
- Lorsqu'on a recours à un prêt personnel ou à un crédit affecté pour réaliser des travaux, la durée maximale autorisée est fixée à 12 ans et 6 mois. Aussi, la somme maximale que vous pourrez emprunter sera limité à 75 000 euros.
- Au-delà de cette durée (ou bien de cette somme), il vous faudra vous tourner vers le crédit immobilier. En effet, les prêts immobiliers peuvent être octroyés sur une durée plus longue, qui peut même aller jusqu'à 30 ans.


Puis-je financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique


A l'aide d'un crédit travaux, il est tout à fait possible d'effectuer une rénovation en vue d'améliorer la performance énergétique de votre bien immobilier - résidence principale, secondaire ou investissement locatif. Sachez que pour diminuer le montant total de l’opération, l’emprunteur peut adosser des aides de l’État à son crédit travaux, s'il concerne une résidence principale. Retour sur deux des principales aides gouvernementales éligibles aux travaux de rénovation énergétique du logement.

Prêt travaux 15 ans

Prêt travaux : les aides possibles en parallèle


L’éco-PTZ, ou éco-prêt à taux zéro

Qu’un emprunteur souscrive un prêt travaux sur 15 ans ou sur une autre durée en parallèle, et quelles que soient ses conditions de ressources, il peut prétendre à l’éco-PTZ. L’éco-prêt à taux zéro est, comme son nom le laisse entendre, un crédit à taux nul. Il vous permet de financer les travaux de rénovation énergétique de votre bien immobilier jusqu’à un certain seuil. Le montant total auquel vous pouvez prétendre va dépendre du nombre de travaux envisagés dans le logement, ainsi que de leur nature. Ce prêt travaux varie entre 7 000 et 30 000 € et la durée de remboursement ne peut excéder 15 ans, soit 180 mensualités.

À noter : l’éco-PTZ, pour quels types de travaux ?
L’éco-prêt à taux zéro concerne essentiellement les travaux d’isolation et l’installation de systèmes de chauffage/de production d’eau chaude, mais il est également éligible aux travaux d’assainissement non collectif. Pour rappel, dès lors qu’un logement n’est pas raccordé au tout-à-l’égout, ces travaux sont obligatoires.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique permet à l’emprunteur de déduire de son impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées pour les travaux de rénovation énergétique de son bien immobilier. Dans le cas où le montant du crédit d’impôt est supérieur à celui de l’impôt dû, la différence lui est restituée. Selon la nature des travaux effectués dans le logement, le taux du crédit d’impôt se monte à 15, 30 ou 50 % du montant total des dépenses engagées. Ce montant est toutefois soumis à un plafond : 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple. Le crédit d’impôt est cumulable avec l’éco-PTZ.


Prêt travaux sur 15 ans : l’assurance prêt travaux, réellement optionnelle ?


Très bonne question ! D’après la loi, l’assurance prêt travaux est facultative. Seulement, dans la pratique, cette garantie est quasi systématiquement exigée, surtout lorsque le montant emprunté pour financer les travaux est important. Il existe toutefois une solution permettant à l’emprunteur de réduire le montant total de son crédit travaux, et donc ses mensualités : la délégation d’assurance, valable aussi bien pour un prêt travaux sur 15 ans que pour un éco-PTZ. Le concept ? Contracter une assurance prêt travaux auprès d’un organisme autre que celui accordant le crédit travaux. C’est un droit, profitez-en !

La délégation d’assurance sous-entend que les mensualités du crédit et la cotisation d’assurance font l’objet d’un remboursement à part. Dans le cadre d’un crédit travaux, la prime d’assurance n’est donc en toute logique plus intégrée au TAEG (taux annuel effectif global).

Bon à savoir : mieux comprendre le TAEG
Le TAEG permet à l’emprunteur de se représenter le montant total du prêt. En effet, outre l’assurance (le cas échéant), le TAEG inclut tous les autres frais relatifs au crédit, comme le taux nominal et les frais de dossier. S’il y a un seul taux à observer sur une offre de crédit avant de signer pour financer vos travaux de rénovation, c’est bien celui-ci !

Pour votre prêt travaux sur 15 ans, comptez sur Younited Credit ! Taux plus qu’attractifs, mensualités fixes pendant toute la durée du prêt, remboursement anticipé gratuit quel que soit le montant emprunté… voici quelques-uns des privilèges dont chaque potentiel emprunteur peut profiter en contractant un crédit travaux chez nous. Impatient de savoir combien cela vous coûterait ? Via notre simulateur, obtenez une réponse de principe immédiate !


Prêt travaux sur 15 ans : ce qu’il faut retenir

  • Compatible avec les aides de l’État.
  • L’éco-PTZ (durée maximale de remboursement : 15 ans) et le crédit d’impôt sont cumulables.
  • L’assurance prêt travaux peut être souscrite auprès d’un autre établissement que celui consentant au crédit travaux.