Réaliser un crédit auto en CDD

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Pour acquérir ou remplacer sa voiture, le crédit auto est une solution avantageuse. Mais la nature du contrat de travail du demandeur a une influence sur sa capacité d’emprunt. Une personne en CDI aura plus de facilité à emprunter qu’un salarié en CDD. Heureusement, il existe des solutions pour que les travailleurs en CDD puissent accéder au prêt auto.

 

QUEL EST LE CADRE LÉGAL DU CDD PAR RAPPORT AU CDI ?



Le contrat à durée déterminée est une exception au contrat à durée indéterminée, qui reste le cadre légal d’usage de tout contrat de travail. Le CDD a été créé pour permettre aux employeurs de recruter des salariés dans des situations particulières :

• remplacement d’un salarié absent pour maladie, vacances ou maternité ;

• surcroît exceptionnel d’activité ou encore travail saisonnier.

De manière générale, un CDD ne peut pas excéder 36 mois. Arrivé au terme de ce contrat, l’employeur devra attendre un délai correspondant au tiers du précédent contrat, avant de pouvoir réembaucher : 4 mois, par exemple, après un CDD d’un an. Le CDD est donc un contrat temporaire qui entraîne une forme de précarité pour le salarié. En termes de crédit, face aux banques, un salarié en CDD a moins de capacité d’emprunt qu’une personne en CDI.

 

CRÉDIT AUTO CDD : DAVANTAGE DE GARANTIES À APPORTER

 

Pour les banques, un salarié en CDI offre plus de garanties de remboursement qu’un salarié en CDD, dont les perspectives financières sont, par nature, temporaires. L’objectif de tout organisme prêteur étant de minimiser les risques de non-remboursement, il étudiera avec attention la situation financière d’un salarié en CDD qui cherche à faire un crédit auto :

• la durée de remboursement de son emprunt ne pourra pas dépasser celle de son contrat de travail;

• le montant de ses mensualités devra être inférieur au tiers de ses revenus;

• il devra fournir des relevés de comptes et déclarer toutes ses charges fixes, afin d’éviter d’être en situation de surendettement.