Taux d'emprunt crédit immo : de 1988 à 2018

S’il est de notoriété publique que les taux d’emprunt du crédit immobilier ont atteint un niveau historiquement bas, il peut s’avérer intéressant de comprendre pourquoi. Car avant de contracter un crédit, il est toujours conseillé de s’enquérir de l’évolution du taux afin de déterminer le bon moment pour acheter. Retour sur l’histoire de taux de crédit immo ces trente dernières années.

younited credit taux emprunt immobilier

1988 - 2006 : chute exceptionnelle des taux de crédit immo


Fin des années 1980 et début des années 1990, le taux d’emprunt moyen pour un crédit immobilier dépasse 9 %. Un niveau tel que le coût du crédit est exorbitant pour les ménages et décourage les primo-accédants d’autant que les prix de l’immobilier connaissent une hausse continue. Acheter sans apport personnel est alors quasi impossible. Au cours des années 1990, les taux crédit immo voient alors leur niveau considérablement baisser : - 4 points entre 1992 (9 %) et 1998 (5 %). Cette chute se poursuit dans les années 2000 pour atteindre son niveau le plus bas en 2006 : 3,5 %. Le coût du crédit baisse alors significativement. Une première évolution des taux très favorable aux acquéreurs.


2007 - 2008 : la crise, phase charnière


En 2007, les taux d’emprunt repartent à la hausse alors que la crise des subprimes survient aux Etats-Unis, provoquée par des crédits immobiliers à taux variables accordés en masse outre-Atlantique. Celle-ci ne tarde pas à toucher l’Europe et la France, si bien qu’on parle dès 2008 de crise économique mondiale. Les taux continuent de croître tout au long de l’année 2008 pour atteindre le seuil de 5 %. Dans ce contexte de crise financière, les banques centrales soutiennent une baisse des taux d’emprunt dans le but de relancer l’économie.


2009 - 2018 : vers le taux le plus bas de l’histoire


En 2009, s’amorce donc une vertigineuse chute des taux crédit immo. Le taux moyen passe de 5 % début 2009 à 3,5 % en 2011, puis à 2 % en 2015 avant de se stabiliser autour de 1,5 % en 2017. On constate donc une évolution des taux très marquante en 30 ans puisqu’il est passé de 9 % à 1,5 %. Pour bien saisir l’impact sur le crédit immobilier, prenons exemple sur un crédit de 200 000 € à rembourser en 20 ans. En 1988, le coût du crédit aurait été de 231 000 € soit supérieur au capital emprunté. Aujourd’hui, il coûterait seulement 31 000 €.