Rachat de crédit refusé : comment, pourquoi ?

Continuer (Sans engagement)

Rachat de crédit refusé : nos conseils et solutions

 

Sommaire

  1. Les motifs pour un rachat de crédit refusé par les banques
  2. D’autres critères excluants dans une majorité d’établissements bancaires
  3. Comment mieux présenter son dossier ?
  4. Que faire en cas de refus ? Conseils et solutions
  5. Rachat de crédit refusé : les points clés à retenir

Les motifs pour un rachat de crédit refusé

Une demande de rachat de crédit n’est pas une démarche à prendre à la légère, et il arrive que les demandeurs essuient un refus. Quels sont les motifs pour un rejet à une demande de rachat de crédit ? Quelles sont les différences entre les organismes prêteurs ? Younited Crédit vous explique le tout sur le rachat de crédit et répond à toutes vos questions. Si vous suivez bien ces conseils, vos chances d’acceptation vont probablement doubler.

Une banque peut refuser un dossier de regroupement de prêts pour différentes raisons. Quel que soit l’organisme bancaire qui a refusé votre dossier, demandez le les raisons du refus. En fonction des réponses, vous pourrez soit tenter de régler le problème, apporter des garanties supplémentaires, soit vous tourner vers un autre organisme aux critères de sélection mieux adaptés à votre situation financière. Plus de détails ci-dessous :

Le fichage Banque de France (Fichier FICP)*

Le FICP, soit le Fichier national des incidents de paiements, est un registre tenu par la banque de France. Avoir un fichier FICP peut justifier un refus de demande de rachat de crédit. Celui-ci répertorie l’ensemble des incidents financiers rencontrés par les particuliers. Il est mis à jour par les banques, les tribunaux et par les commissions de surendettement et peut concerner diverses situations :

●       Montant et quantité de charges trop élevés 

●       Non respect du délai de remboursement des prêts.

Être fiché Banque de France est en effet problématique lors d’une demande de crédit et explique le rejet à la demande de rachat de crédit.

Le taux d’endettement élevé

Un rachat de crédit refusé peut également s’expliquer par cette raison. Les banques sont réticentes à racheter des crédits dont le montant restant dû est élevé. Le total de vos dettes ne doit pas dépasser le seuil de 33 % et les revenus mensuels de l'emprunteur doivent représenter au moins trois fois le coût des mensualités du prêt à rembourser.**

Sachez que dans ce cas, il est possible de réajuster la demande afin que les conditions de remboursement correspondent davantage au budget du ou des demandeurs. On vous conseille donc de demander un délai supplémentaire pour amortir son emprunt. Cela vous permettra de diminuer votre taux d’endettement et vous donnera un délai plus important pour régler votre emprunt. 

L’inadéquation aux critères d’acceptation

Comme pour la demande d’un nouveau crédit, le rachat de crédit fait l’objet d’une étude financière. L’organisme financeur (prêteur) vérifie votre situation avant de donner son accord ou son refus à l’emprunteur :

●       Les dettes et taux d’endettement ;

●       L'existence ou pas d’un registre FICP ;

●       la profession, la stabilité des revenus et la situation familiale ;

●       les crédits en cours

●       le coût et la durée du prêt 

Si les demandeurs ont accumulé les crédits, si leur situation professionnelle ou familiale est moins favorable, la banque peut signifier un rejet à la demande.

 

D’autres critères excluants dans une majorité des banques :

  

  • Dossier incomplet.
    Rassemblez toutes les pièces nécessaires. Les reste à payer de vos différents crédits.

  • Avoir une fiche à la Banque de France (FICP, FCC).
    Ce sera le cas dans une majorité d'établissements bancaires. Obligation légale de l’organisme de financement afin de s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur pour protéger le prêteur du surendettement.

  • Un dossier en cours auprès de la commission de surendettement de la Banque de France.

  • Un nombre important de dettes avec des revenus insuffisants.

  • Un contentieux avec l’organisme prêteur.

  • Être sans emploi ou avoir des revenus instables et sans co-emprunteur.

  • Avoir déjà réalisé un regroupement de crédits dans les 12 mois précédents.

  • Présenter des comportements mettant en péril la gestion de vos finances (achats compulsifs, multiplication des crédits renouvelables, jeux d’argent et dettes de jeux…).

Astuce Younited Crédit :  si vous êtes auto-entrepreneur et que vos revenus ne sont pas stables, pensez à avoir un co-emprunteur avec une situation financière plus solide pour transmettre plus de confiance à l’établissement prêteur. Ce détail peut être crucial pour l’acceptation du dossier.

   

Comment mieux présenter son dossier ?

Avant de refaire votre demande de financement, suivez ces astuces qui vont certainement rassurer les banques sur votre volonté et votre capacité à honorer les mensualités.

Le rachat de crédits est une opération intéressante, car elle permet de baisser ses mensualités et donc son taux d’endettement. Cependant, c’est une opération sur le long terme. Les organismes de financement vous demandent donc des garanties pour compenser leurs risques. Voici nos conseils :

1 - Réorganiser votre vie financière : faites le tour de vos dépenses, regardez chaque détail de vos relevés de compte et tâchez d’éliminer ou réduire toutes celles qui ne sont pas indispensables.

2 - Renégociez vos dettes. Le prêt immobilier par exemple, est une des premières causes d’endettement, en France. Tentez de renégocier votre emprunt immobilier et/ou de regrouper votre prêt immobilier et prêt de consommation.

Toutefois, si votre situation financière ne vous permet pas de sortir du rouge, regardez nos trois conseils si un l’emprunteur refuse votre demande.

Que faire en cas de refus ? Conseils et solutions

Aussi déstabilisant et décourageant soit-il, le refus d’un rachat de crédit par la banque ne constitue heureusement pas une finalité en soi. On vous a repéré les meilleurs moyens pour répondre à un refus de rachat de crédit. Mais avant tout, on vous explique comment répondre aux attentes des organismes bancaires afin de valider l’opération :

 

Solution n°1 : poursuivre sa prospection auprès d’autres établissements prêteurs

Face à un refus de rachat de crédit, c’est sans doute la solution la plus courante. Les comparateurs et outils de simulation peuvent aider, de même qu’un courtier. Ce professionnel pourra vous aider à ficeler votre dossier, et grâce à son pouvoir de négociation, vous obtiendrez de meilleures offres que si vous prospectez seul. En effet, vous aurez sa commission à payer, mais le courtier se fera aussi force de proposition auprès de son réseau bancaire, ce qui augmentera vos chances d’obtenir un accord de financement.

 

Solution n°2 : viser le regroupement de prêts entre particuliers

Et si le regroupement de prêts entre particuliers était finalement la meilleure solution ? Considérée plus risquée, peut-être cette démarche vous évitera-t-elle d’avoir à déposer un dossier de surendettement. En frappant à la porte d’une plateforme en ligne proposant ce service, comme Younited Credit, vous vous rapprochez du modèle bancaire traditionnel. Vos prêts (immobilier, consommation, etc) sont regroupés sans qu’aucune banque n’intervienne. Les frais sont donc diminués par rapport à un établissement bancaire, ce qui impacte favorablement le taux d’emprunt. Or, avec un intérêt  minime, les risques de refus de financement s’amenuisent, puisque vos mensualités seront moins élevées.

Solution n°3 : déposer un dossier de surendettement

Si vous avez de multiples dettes (prêts immobilier, consommation, étudiant, ou autres) et que toutes vos demandes de rachat de crédit ont été refusées. Vous pouvez toujours déposer votre dossier de surendettement à la Banque de France. Cela implique tout d’abord une étude de la commission de surendettement. Chaque demande est étudiée, même celles émanant de personnes inscrites au FICP ou au FCC. À l’issue, si votre fiche est acceptée, une solution vous sera proposée (ou même plusieurs). Libre à vous de l’accepter ou non.

 

Rachat de crédit refusé : les points-clés à retenir

  • Fichage FICP, taux d’endettement trop élevé et le non-respect des critères d’acceptation sont autant de raisons pour recevoir un rejet.
  • Avant de représenter son dossier, le prêteur doit revoir sa situation financière en détail.
  • En cas de rejet du financement :
    • 2 solutions courantes : continuer de prospecter les différents organismes prêteurs (à l’aide d’outils de simulation, d’un courtier) ou déclarer la situation de surendettement.
    • 1 solution innovante : déposer sa demande auprès d’une plateforme de regroupement de prêts entre particuliers, tel que Younited Credit.

 

Si vous êtes prêt à réaliser cette opération, comparez les différentes offres avec le comparateur de rachat de crédit Younited Credit.