Rachat de crédit refusé : comment, pourquoi ?

Une demande de rachat de crédit n’est pas une démarche à prendre à la légère, et il arrive que les demandeurs essuient un refus. Quelles peuvent être les raisons qui orientent les organismes financiers vers un refus de rachat de crédit ? Existe-t-il une solution pour contourner un rejet de la banque ? Réponses !


Regroupement de prêts : les principaux critères qui entrent en jeu


Une banque peut invalider un dossier de regroupement de prêts pour des motifs divers et variés. Parmi ceux-ci, un fichage à la Banque de France, un taux d’endettement trop élevé, et plus généralement, une inadéquation aux critères d’acceptation. Plus de détails ci-dessous.

Le fichage Banque de France

Parmi les multiples explications qui peuvent justifier un refus de demande de rachat de crédit figure le fichage et notamment le fichage FICP, soit le Fichier national des incidents de paiements. Celui-ci répertorie l’ensemble des incidents financiers rencontrés par les particuliers. Ce fichier est mis à jour par les banques, mais aussi par les tribunaux ainsi que par les commissions de surendettement. Le fichage FICP peut concerner diverses situations :

  • surendettement ;
  • retards de remboursements de prêt.

Être fiché par la Banque de France est en effet problématique lors d’une demande de crédit et explique naturellement qu’une demande de rachat de crédit soit refusée. À noter que le Fichier central des chèques (FCC) répertorie quant à lui les personnes qui n’ont plus le droit d’émettre des chèques ou de payer par carte bancaire.

Le taux d’endettement trop élevé

Un rachat de crédit refusé peut également s’expliquer par un taux d’endettement trop important. Il est en effet communément admis qu’il ne doit pas dépasser le seuil de 33 %. Concrètement, les revenus mensuels d’un demandeur doivent représenter au minimum trois fois le montant des mensualités du prêt à rembourser.

Cette situation peut survenir à la suite d’une perte de revenus ou d’une augmentation des mensualités. Dans le cadre d’un refus de rachat de crédit justifié par ce taux d’endettement, il est possible de réajuster la demande afin que les conditions de remboursement correspondent davantage au budget du ou des demandeurs. Aussi, allonger la durée de remboursement, au risque de subir une hausse du taux d’intérêt, s’avère être généralement la seule alternative.

L’inadéquation aux critères d’acceptation

Comme lorsque la demande concerne un nouveau crédit, le rachat de crédit fait l’objet d’une étude. L’organisme financeur vérifie un certain nombre de paramètres avant de donner son accord ou son refus de rachat de crédit :

  • les éléments précités (fichages et taux d’endettement) ;
  • la profession, le niveau et la stabilité des revenus ;
  • la situation familiale (âge, nombre d’enfants…) ;
  • les crédits en cours ;
  • le prêt concerné par la demande.

Si les demandeurs ont accumulé les crédits, si leur situation professionnelle ou familiale est moins favorable, la banque peut signifier un refus de rachat de crédit.


Refus rachat de crédit : un écueil, pas une fatalité !


Aussi déstabilisant et décourageant soit-il — surtout en cas de multiplicité — le refus d’un rachat de crédit par la banque ne constitue heureusement pas une finalité en soi. Il existe non pas une solution mais plusieurs pour rétablir la situation et enfin avoir la chance de pouvoir faire racheter ses prêts. On en distingue 3, principalement. Si certaines sont répandues, une autre l’est un peu moins…

Solution n°1 : poursuivre sa prospection

Face à un refus de rachat de crédit, c’est sans doute la solution la plus courante. Les comparateurs et outils de simulation peuvent grandement aider, de même qu’un courtier. Ce professionnel pourra vous aider à ficeler votre dossier, et grâce à son pouvoir de négociation, vous obtiendrez de meilleures offres que si vous prospectiez seul. Le courtier se fera aussi force de proposition auprès de son réseau bancaire, ce qui augmentera vos chances d’obtenir un accord.

Conseil : multipliez les demandes
Au lieu de ne faire appel qu’à un seul courtier, sollicitez-en plusieurs ! La démarche est gratuite. Vous ne payez que si vous acceptez l’offre bancaire proposée.

Solution n°2 : déposer un dossier de surendettement

Après de multiples refus de rachat de crédit, c’est parfois la solution qui s’impose. Commun en France, le dépôt d’un dossier de surendettement implique tout d’abord une étude de la commission de surendettement. Chaque demande est étudiée, même celles émanant de personnes inscrites au FICP ou au FCC. À l’issue, si votre dossier est accepté, une solution vous sera proposée (ou même plusieurs). Libre à vous de l’accepter ou non.

Solution n°3 (moins répandue) : viser le regroupement de prêts entre particuliers

Et si le regroupement de prêts entre particuliers était finalement la meilleure solution ? Peut-être cette démarche vous évitera-t-elle justement d’avoir à déposer un dossier de surendettement. En frappant à la porte d’une plateforme en ligne proposant ce service, à l’image de Younited Credit, vous vous rapprochez du modèle bancaire traditionnel. Le principe ? Vos prêts sont regroupés sans qu’aucune banque n’intervienne. Les frais sont donc diminués par rapport à un établissement bancaire, ce qui impacte favorablement le taux d’emprunt. Or, avec un taux minime, les risques de refus de rachat de crédit s’amenuisent, puisque vos mensualités seront moins élevées. Une solution qui gagne à être connue ! Chez Younited Credit, nous allons même plus loin. Notre politique est à contre-courant de la politique bancaire classique : nous ne voyons pas pourquoi les emprunteurs en difficulté paieraient plus cher, c’est pourquoi nous adaptons le taux d’emprunt à leur situation.

À noter : Younited Credit, expert en la matière
Younited Credit est la 1e plateforme de prêts en ligne aux particuliers en France, mais aussi à l’international (Allemagne, Portugal, Espagne, Italie).


Les critères d’obtention du regroupement de prêts sont devenus très stricts. Aujourd’hui, pour éviter un refus de rachat de crédit de la part de la banque, l’emprunteur doit montrer patte blanche à tous les niveaux. Comme nous l’avons vu, le regroupement de prêts entre particuliers constitue une alternative de choix au modèle bancaire classique, mais aussi, potentiellement, à une procédure de surendettement. N’attendez plus, créez votre compte Younited Credit et adressez-nous votre dossier en quelques clics. Vous pouvez aussi le faire via votre mobile, en photographiant vos justificatifs. Une démarche ultime qui améliorera possiblement votre quotidien !


Refus rachat de crédit : les points-clés à retenir

  • Fichage à la Banque de France, taux d’endettement trop élevé et inadéquation aux critères d’acceptation sont autant de raisons pouvant être avancées par la banque.
  • 2 solutions courantes : continuer de prospecter (à l’aide d’outils de simulation, d’un courtier) ou déposer un dossier de surendettement.
  • 1 solution innovante : déposer son dossier auprès d’une plateforme de regroupement de prêts entre particuliers.