Rachat de crédit : une opération, différentes solutions

Continuer (Sans engagement)
Il existe plusieurs façons pour racheter son ou ses crédits. Pour faire le bon choix, il faut avant tout réaliser un inventaire de l’ensemble de vos dettes qui feront l’objet d’un rachat. Si l’option d’une renégociation est intéressante surtout pour un crédit immobilier, le rachat des crédits à la consommation et des crédits renouvelables est une opportunité pour diminuer les mensualités de remboursement. Dossier spécial sur le sujet.


Quels sont les crédits ouverts au rachat ?


Avant de rechercher la manière la plus appropriée pour faire racheter vos crédits, il vous faudra faire un récapitulatif de l’ensemble de vos crédits et dettes en cours, et réaliser une simulation de rachat de crédit pour estimer votre nouvelle mensualité. Tout dépend du type de crédit, mais le plus simple reste de bien les connaître.

a) Les crédits à la consommation

Le « crédit à la consommation » est un terme générique qui regroupe en fait de nombreux types de projets personnels. Ces crédits sont proposés par de nombreux organismes bancaires, ou directement par des banques à destination de particuliers souhaitant financer un achat important. Un besoin en trésorerie est la raison la plus fréquente pour faire une demande de crédit à la consommation. Mais ce type de crédit regroupe également les prêts pour l’achat d’une automobile, les crédits pour le financement de travaux dans son appartement, l’organisation de son mariage ou pour couvrir les frais d’un voyage.

Lorsqu’il s’agit de faire racheter uniquement des prêts à la consommation, on parle de rachat de crédit à la consommation. Cette opération peut inclure tant des crédits non affectés que des prêts affectés (ex. : crédit auto, crédit voyage, crédit chirurgie esthétique...).

b) Les crédits immobiliers

Un crédit immobilier est un prêt affecté uniquement à la construction ou à l’achat d’un bien immobilier. Très encadré par la loi, le prêt immobilier est tout de même ouvert à un rachat de crédit. Mais des règles spécifiques s’y rattachent, ce qui peut rendre le rachat d’un crédit immobilier plus compliqué qu’il n’y paraît. L’article L312-21 du Code de la consommation précise notamment qu’en cas de rachat partiel du crédit, le remboursement doit au moins être supérieur à 10 % du montant total.

Si un dossier de rachat de crédit immobilier prend en compte, comme son nom l’indique, un prêt immobilier, l’opération doit toutefois inclure, en plus, un prêt à la consommation minimum.

c) Les crédits renouvelables

Le crédit renouvelable, ou « revolving », entre dans la catégorie des crédits à la consommation. Ce prêt non affecté est particulier : une réserve d’argent est disponible en permanence et, très souvent, elle est accessible directement par le biais d’une carte de crédit. Le crédit renouvelable est fréquemment proposé par des enseignes de grande distribution par l’intermédiaire d’une carte de fidélité. Les organismes de crédit proposent également ce type de prêt à réserve d’argent, mais le client peut être trompé dans son utilisation. En effet, les taux pratiqués pour un crédit renouvelable sont plus élevés que pour un prêt personnel, ce qui implique par conséquent un coût plus important pour ce type de crédit. Les taux avoisinent souvent le taux d’usure (taux maximum qu’une banque peut pratiquer lorsqu’elle accorde un prêt). Il est donc particulièrement bénéfique de faire racheter un crédit renouvelable pour faire baisser les mensualités de remboursement et le coût total du crédit.

d) Autres dettes

Les autres dettes peuvent également faire l’objet d’un rachat, ce qui peut vous éviter des pénalités de retard très coûteuses. On retrouve notamment les retards de paiement des impôts, ou encore des factures impayées comme pour l’électricité, le téléphone, ou l’eau. Dans ce cas, l’établissement d’un dossier de rachat de crédit se justifie surtout pour éteindre ses dettes et continuer d’être éclairé et d’avoir accès à l’eau potable. Il est également possible d’inclure dans le rachat de crédit des créances familiales, c’est-à-dire des dettes qui ont été contractées auprès de proches et que vous souhaitez rembourser. En faisant racheter toutes vos autres dettes, vous pouvez être plus serein vis-à-vis de vos finances en évitant d’avoir à payer des intérêts de retard à vos créanciers. Toutes ces dettes sont, elles aussi, considérées comme des crédits à la consommation lors d’un rachat.


Comment faire racheter un crédit ?


Comme pour un crédit classique, il existe plusieurs façons de faire racheter son crédit. Tout dépendra du montant dont vous avez besoin pour procéder au rachat, du type de crédit, et du temps que vous souhaitez consacrer à sa recherche.

a) Rachat de crédit en ligne

Procéder au rachat de crédit par le biais d’une plateforme sur Internet est à la fois plus rapide, et plus précis. En effet, en indiquant directement l’ensemble des renseignements nécessaires, ceux-ci sont transmis rapidement à l’organisme en charge du dossier de rachat, et celui-ci peut vous transmettre une réponse rapide. De plus, une demande de rachat de crédit en ligne s’adapte davantage à vos besoins dans la mesure où vous avez le contrôle sur votre demande. Si votre demande ne comporte pas de crédit immobilier, l’organisme en ligne vous proposera un crédit personnel. Celui-ci vous offrira grâce à ce rachat de crédit, la possibilité de payer chaque mois une mensualité unique. En ménageant votre budget, vous pouvez également demander à ce qu’une somme d’argent supplémentaire soit ajoutée à votre rachat afin de financer un nouveau projet personnel.

b) Avec un courtier

Il existe de nombreux courtiers qui exercent leur métier en rapport avec le rachat de crédit. Leur mission au quotidien est d’analyser votre dossier, de le présenter à plusieurs organismes et de vous aider à faire le bon choix. Faire le choix d’un courtier peut être intéressant dans la mesure où vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à la recherche d’un organisme de rachat de crédit. En effet, le courtier s’occupe de l’ensemble des démarches relatives au rachat de vos crédits, que ce soit auprès des établissements de crédit, des banques ou des entreprises à qui vous devez de l’argent. Mais tout service a un prix, et faire le choix de demander à un courtier de s’occuper de son dossier de rachat de crédit, c’est aussi accepter de payer ses services qui peuvent être coûteux.

c) Renégociation avec la banque

En plus de pouvoir faire racheter un crédit, il est possible de le renégocier directement avec la banque auprès de laquelle vous l’avez souscrit. Cependant, soyez prudent sur les conditions de renégociation qui peuvent être pires du fait du paiement de frais relatifs au nouveau contrat. Sachez tout de même que ces frais doivent légalement être inclus dans le nouveau crédit faisant suite à la renégociation. Ainsi vous n’avez pas à avancer d’argent au moment de la signature du nouveau crédit. La renégociation d’un crédit immobilier peut être très intéressante du fait de la baisse des taux de ce type de crédit depuis quelques années. Les professionnels du secteur s’accordent à dire que la renégociation d’un crédit au-delà de 7 ans n’est plus intéressante, et qu’il sera financièrement plus rentable de passer par un rachat de crédit. Soyez également prudent sur les conditions annexes, par exemple certains banquiers peuvent vous imposer l’ouverture d’un nouveau compte, comme un plan d’épargne logement (PEL). La négociation peut donc aller au-delà du crédit : n’hésitez pas à poser vous aussi vos propres conditions.

d) Nouveau crédit, avec nouveau projet

Faire racheter un crédit peut aussi être l’occasion de trouver le financement nécessaire à un nouveau projet. En effet, suivant la somme empruntée et la durée, il peut être plus intéressant pour vous de conjuguer vos anciens crédits et votre nouvelle demande pour économiser in fine votre argent. Un rachat de crédit est également une opportunité pour financer un nouveau projet coûteux. Que ce soit pour un crédit auto, de la trésorerie, un voyage ou des travaux dans votre appartement, vous profiterez d’un seul crédit et d’une seule mensualité de remboursement. Vous pouvez ainsi gérer plus facilement vos finances et votre budget mensuel.

e) Faire une comparaison

Le plus simple afin de faire le bon choix pour racheter vos crédits, reste encore de réaliser une comparaison entre les différentes offres disponibles. Chaque rachat de crédit est unique puisque c’est votre projet et votre demande qui vous orienteront vers une façon de racheter un crédit plutôt qu’une autre. Pour bien comparer les différentes façons, regardez les éléments principaux de la nouvelle offre : le taux d’intérêt, la durée du nouvel emprunt, le montant des mensualités de remboursement. Mais soyez également attentif aux éléments annexes, et notamment aux clauses qui accompagnent votre nouveau crédit. En matière de négociation, que ce soit avec votre créancier actuel, un courtier, ou un nouvel organisme de crédit, pensez à regarder le coût de la transaction. Un courtier pourra prendre la plupart des démarches à sa charge, mais vous devrez lui verser une commission pour ses services. Si vous préférez économiser votre argent lors de votre opération de rachat de crédit, vous pouvez procéder au remboursement anticipé de vos dettes.


Regroupement/rachat de crédit immobilier : particularités


Un rachat ou regroupement de crédit immobilier (qui intègre donc crédit(s) conso + immo) n’est pas forcément considéré comme tel
. Effectivement, c’est le cas seulement lorsque le montant du ou des prêts immobiliers représente au moins 60 % de l’opération. Si ce montant est inférieur, alors l’opération est désignée comme rachat ou regroupement de crédit à la consommation. Conséquence ? Un taux plus élevé. Comme un prêt immobilier classique, un rachat de crédit immobilier s’assortit en effet d’un taux moindre en comparaison du rachat de crédit à la consommation.


Quelle durée maximale pour un rachat de crédit ?


Un rachat de crédit immobilier peut courir sur une durée de 30 ans, voire plus, soit une durée identique à celle d’un prêt immobilier classique. Concernant le rachat de crédit consommation, la durée maximale de remboursement est fixée à :

  • 12 ans (soit 144 mensualités) si vous n’êtes pas propriétaire de votre logement ;
  • 15 ans (soit 180 mensualités) si vous en êtes propriétaire.

Alors que pour un crédit à la consommation classique, cette durée atteint 72, voire 84 mois maximum.


Quid de l’assurance en cas de rachat ou de regroupement ?


Comme lors d’une renégociation auprès de la banque, un rachat ou regroupement de crédit implique l’établissement d’un nouveau contrat d’assurance, et donc, d’un nouveau taux. Vous pouvez cependant revoir le montant de votre nouvelle assurance, et ainsi de vos mensualités, à la baisse. Comment ? En faisant simplement valoir votre droit à délégation.

À noter : en quoi consiste la délégation d’assurance ?
On dit qu’un emprunteur délègue son assurance lorsqu’il choisit une assurance individuelle (c’est-à-dire extérieure à la banque) pour assurer son crédit. Beaucoup ignorent qu’ils peuvent saisir ce droit pour diminuer leur mensualité de remboursement. Pour preuve, en 2019, seuls 15 % des emprunts immobiliers ont fait l’objet d’une délégation d’assurance, ceci malgré des taux 2 à 3 fois inférieurs chez les assureurs.

Rappelons aussi qu’il est possible de changer d’assurance en cours de contrat (durant les 12 premiers mois suivant sa signature, puis à chaque date anniversaire à l’issue de ce délai). La délégation et le changement d’assurance fonctionnent, quelle que soit l’opération envisagée :

  • Rachat/regroupement de crédit à la consommation ;
  • Rachat/regroupement de crédit immobilier ;
  • Renégociation de crédits à la consommation ou de crédits à la consommation + immobilier auprès de la banque.


Rachat de crédit : que faut-il en conclure ?


Faire racheter un crédit est sans doute la meilleure façon pour alléger chaque mois votre budget
en diminuant le montant des mensualités. En libérant votre budget mensuel, vous pouvez retrouver votre pouvoir d’achat, et par exemple financer un nouveau projet qui vous tient à cœur. Il existe plusieurs manières de procéder, certaines sont plus simples, comme le fait de passer par un courtier, mais elles sont aussi beaucoup plus coûteuses. La solution d’un rachat de crédit par le biais d’une demande en ligne reste donc la plus simple et la plus économique.

Si vous voulez plus d’informations à propos du rachat de crédit, vous pouvez consulter notre dossier sur les différentes façons d’obtenir un rachat de crédit à la consommation. Vous pouvez également prendre connaissance de nos conseils pour vous assurer que votre rachat de crédit est rentable. Faire racheter un crédit via Younited Crédit est aussi possible ! Depuis notre outil de simulation, prenez connaissance des taux pratiqués et de tous les avantages à passer par nous pour cette opération (mensualités fixes, frais de dossier minimes, remboursement anticipé gratuit, peu importe le montant du rachat...). Soumettez-nous votre dossier et obtenez une réponse ferme et définitive sous 24 heures !


Racheter un crédit : ce qu’il faut retenir :

  • En plus du crédit immobilier, tous types de prêts à la consommation sont ouverts à cette opération.
  • Plusieurs solutions : en ligne, avec un courtier, via une renégociation auprès de la banque...
  • Durée maximale pour un rachat de crédit à la consommation : 15 ans.