Extension de maison : quelles solutions pour le financement des travaux ?

Continuer (Sans engagement)

Un nouvel enfant ou un adolescent qui réclame plus d’espace ? Un projet de télétravail ? L’envie d’une pièce détente ? Il est temps de pousser les murs en réalisant une extension de maison, ou de penser à aménager des espaces inutilisés de votre logement. Pour couvrir le budget estimé de ces travaux d'agrandissement, le prêt personnel travaux est une solution de financement à envisager.


Extension de maison : quelles possibilités et contraintes ?


Choisir de rajouter une pièce à une maison peut prendre plusieurs formes :

  • Soit l’habitation dispose de combles aménageables, ce qui simplifie l’opération ;
  • Soit il faut procéder à une extension de la surface habitable en prolongeant la structure de base.

Il est alors possible de créer une véranda, très lumineuse, ou une pièce adjacente à la maison pour y installer une chambre ou un bureau. Selon la configuration du logement et du terrain disponible, une surélévation permet de créer un nouvel étage. Que vous reteniez l’option de l’aménagement de combles ou de l’extension de maison, il est indispensable de se renseigner auparavant sur le Plan local d’urbanisme (PLU) en vigueur dans la commune de résidence.

Celui-ci contient des précisions en termes d’extension et d’architecture :

  • Pour une extension jusqu’à 40 m², une simple déclaration préalable de travaux en mairie suffira ;
  • Au-delà, il est indispensable de déposer un permis de construire.

Cette règle change si la surface totale de la maison excède 170 m², extension comprise. La limite est alors réduite de 40 à 20 m², limite au-delà de laquelle le recours à un architecte sera obligatoire.


Quel coût pour une extension de maison ?


Le coût d’une extension de maison varie selon la solution et surtout les matériaux envisagés
 :

  • Pour la création d’une véranda, donc avec l’utilisation d’acier et de verre, il faut prévoir un budget d’environ 2 000 €/m² ;
  • Un agrandissement avec la construction d’une nouvelle pièce en parpaings est évalué autour de 1 500 €/m² ;
  • La solution bois reste la moins onéreuse avec un coût au m² qui s’élève à 1 000 € ;
  • La surélévation, si elle semble compliquée à réaliser, n’est pas la plus coûteuse. Le prix moyen, sans aménagement, tourne autour de 1 400 €/m².

Parmi les précautions à connaître, il est bon de savoir qu’il est préférable de maintenir l’escalier d’une maison à sa place d’origine. Sa suppression ou son déplacement ferait monter la facture de 5 000 € supplémentaires au minimum. Autre conséquence financière à l’extension d’une maison : la réévaluation de la taxe foncière et de la taxe d’habitation avec la nouvelle surface habitable.


Pourquoi financer mon extension de maison avec un prêt personnel ?


Prêt à démarrer vos travaux d’extension de maison ? Si le budget n’excède pas 75 000 €, l’emprunt pour l’agrandissement de la résidence principale peut prendre la forme d’un crédit conso et être contracté auprès d’un organisme prêteur sans passer par la banque. C’est ce que propose Younited Credit, au travers d’une offre de prêt personnel entre particuliers où l’argent des uns (entreprises, fondations...) sert aux besoins de financement des autres. Chez nous, aucun intervenant bancaire ! De plus, tout se fait en ligne, depuis notre plateforme. Grâce à ce modèle vertueux, nos taux d’emprunt sont particulièrement attractifs, et les demandes de crédit, traitées en un temps record. Pour rappel, le remboursement d’un prêt personnel peut se faire sur 6, voire 7 ans au maximum.

Une fois la solution de financement choisie et les devis établis, il est alors possible de faire une simulation de crédit destiné à l’agrandissement d’une maison afin de préparer son budget. En fonction de votre capacité d’endettement, du montant à emprunter et de la durée du crédit consommation, l’outil précisera les mensualités à prévoir. N’omettez pas d’inclure le taux d’assurance ! Cette dernière vous sera généralement imposée par la banque.

Bon à savoir : vous pouvez déléguer votre assurance-crédit

En comparant les taux d’assurance-crédit, vous pourriez trouver moins cher que ce que vous propose l’organisme prêteur. Le cas échéant, rien ne vous empêche de refuser son offre et d’assurer votre prêt personnel auprès de la concurrence !


Mes travaux dépassent les 75 000 € : suis-je obligé d’en passer par un crédit immobilier ?


Non, pas forcément. Vous pouvez souscrire deux prêts personnels, par exemple. Toutefois, même si vous en avez la capacité, cela ne sera pas en votre faveur. Mieux vaut en effet avoir un seul prêt et donc un taux unique, plutôt que plusieurs prêts avec des intérêts multiples. D’autant que les taux de prêt immobilier sont inférieurs à ceux du prêt personnel, et plus largement, de l’ensemble des prêts conso.


Extension de maison incluant des travaux de rénovation énergétique : quelles aides ?


Les aides attribuées dans le cadre de travaux de rénovation énergétique ne manquent pas. Bonne nouvelle : il est aussi possible de prétendre à ces aides si ceux-ci se rapportent à une extension de maison. Ci-après, en voici quelques-unes.

L’éco-PTZ

Tandis que le PTZ est un emprunt immobilier destiné à financer partiellement l’acquisition d’un logement ou des travaux dans votre future maison, l’éco-PTZ, lui, vous permet d’assurer le financement de travaux de rénovation énergétique dans votre logement actuel.

Aussi connu sous le nom d’éco-prêt à taux zéro, l’éco-PTZ est accordé sans condition de revenus et peut atteindre jusqu’à 30 000 € en fonction de la nature et du nombre de travaux réalisés. Le remboursement s’effectue au maximum sur 15 ans.

À noter : éco-PTZ et prêt personnel/crédit immobilier, cumulables ?

L’éco-PTZ peut être cumulé aussi bien avec un prêt personnel qu’avec un crédit immobilier, et même avec un PTZ classique. En même temps que l’éco-PTZ, vous pouvez également bénéficier des aides de l’Anah, des aides des fournisseurs d’énergie et, soit du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), soit de MaPrimeRénov.

Les aides de l’Anah

Comme l’éco-PTZ, les aides de l’Anah concernent non pas l’acquisition d’une maison ni les travaux afférents, mais la réalisation de travaux de rénovation énergétique dans un logement occupé. Ces aides prennent la forme d’une subvention pouvant couvrir 35, voire 50 % des frais engagés, dans la limite d’un certain plafond. Pour certains travaux, le taux retenu dépend de votre niveau de revenus.

Les aides des fournisseurs d’énergie

Ces aides sont déclinées sous forme de primes et leur attribution dépend, là encore, de vos revenus. On distingue :

  • La prime chauffage (700 à 4 000 € selon le type d’installation) ;
  • La prime isolation (20 ou 30 €/m² selon la zone du logement concernée).

En plus d’un emprunt à taux avantageux chez Younited Credit, peut-être êtes-vous éligible à une ou plusieurs aides en faveur de la rénovation énergétique du logement. Si vous envisagez de tels travaux, renseignez-vous sans plus attendre !


Ce qu’il faut retenir pour le financement de votre extension de maison :

  • Le prêt personnel sans banque permet de bénéficier de conditions d’emprunt avantageuses.
  • Au-delà de 75 000 € de travaux (limite d’un prêt personnel), mieux vaut souscrire un prêt immobilier que plusieurs prêts personnels.
  • L’éco-prêt à taux zéro, dédié aux travaux de rénovation énergétique, peut être cumulé avec de nombreuses aides.