Rénovation de maison : les interventions envisageables pour un budget de 75 000 euros

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Tous les propriétaires de leur logement le savent : entretenir son appartement ou sa maison entraîne des frais. Pour éviter de faire face à des imprévus souvent couteux, il est important d’anticiper les travaux de rénovation de sa maison. Mais par où commencer ? Et surtout quel est le coût d’une rénovation d’une maison ancienne ? Depuis 2011, la loi Lagarde permet de financer ses travaux de rénovation jusqu’à 75 000 euros par un crédit travaux. Rénovation énergétique, sols, murs, toit… Faire des travaux dans sa maison est souvent nécessaire, mais demande un bon travail de préparation et une bonne estimation des coûts de rénovation.


FINANCER LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA MAISON

 

Si les acheteurs sont séduits par le charme de l’ancien, ils peuvent déchanter l’hiver venu. Pour faire face aux déperditions d’énergie des maisons anciennes, il faut envisager des travaux de rénovation énergétiques, etc.

 

REPENSER L’ISOLATION DE SA MAISON

 

Une bonne isolation de sa maison permet en général de faire baisser de 30 % sa facture de chauffage. En fonction de la surface à isoler ou de la qualité de la construction de la maison, il est important de cibler ses besoins pour pouvoir anticiper le budget travaux nécessaire. Double vitrage, isolation des murs par l’intérieur (avec traitement acoustique), ou l’extérieur (ajout d’un manteau isolant), tout est envisageable. Selon l’ancienneté de la maison, le coût des travaux peut varier de 100 €/m2 à 800 €/m2.

 

CHANGER LE MODE DE CHAUFFAGE DE SA MAISON ANCIENNE

 

Autre solution pour faire des économies sur ses factures énergétiques : changer son installation de chauffage. Changer ses radiateurs électriques énergivores pour un poêle à bois peut être une bonne idée, mais ces travaux ont un coût à prendre en compte. En fonction du système choisi, les travaux peuvent varier de 800 € à 8 000 €. D’où l’importance d’effectuer une bonne estimation du coût de la rénovation de sa maison ancienne et de trouver la bonne solution pour financer ses travaux. Le prêt d’impôt pour la transition énergétique peut couvrir une partie des dépenses, mais un crédit conso s’impose pour ne pas grever son budget.

 

FINANCER LA RÉNOVATION DES SOLS ET DES MURS

 

Le charme de l’ancien réserve souvent des surprises : planchers dans un état désastreux, murs sur le point de s’effondrer… Lorsqu’il ne s’agit pas de sécurité élémentaire, ce sont aussi les goûts des propriétaires qui ne sont pas en accord avec la mode d’autrefois.

 

SOLS : TOUT CHANGER ?

 

Le salon est en carrelage et le propriétaire rêve de parquet ? Avant de tout changer dans sa maison ancienne, il est important d’estimer au plus juste le coût des travaux. Doit-on enlever le sol existant ou peut-on simplement poser un revêtement par dessus ? Si l’on choisit du lino ou du parquet, le budget ne sera pas le même : il peut passer de 10 €/m2 à plus de 200 €/m2 pour un parquet en bois massif. Dans tous les cas, une bonne estimation des travaux sera nécessaire pour fixer le budget adéquat.

 

MURS : REPEINDRE OU ISOLER ?

 

Une maison ancienne cache parfois des surprises inattendues… Les tapisseries des chambres peuvent être surprenantes ! Et la moquette murale n’a pas que des adeptes, malgré ses vertus en termes d’isolation phonique… Avant de tout arracher, il vaut mieux savoir précisément combien vont coûter les travaux de rénovation des murs. Et ne pas laisser l’occasion d’isoler les murs de l’intérieur. S’il s’agit uniquement de redonner un coup de peinture, la facture pourra être moins élevée. Le prix moyen au mètre carré pour des travaux de peinture est de 30 €. Repeindre une pièce de 30m2 coûtera donc aux environs de 1 000 €. Un prêt travaux permet de franchir le pas au moment de changer la couleur du salon…

 

FINANCER LA RÉNOVATION DU TOIT

 

Une fuite dans la toiture et c’est la catastrophe ! Rénover son toit est parfois indispensable pour la sécurité des habitants de la maison. En fonction des matériaux utilisés, la rénovation du toit est aussi un moyen de valoriser sa maison, tout en réduisant les déperditions d’énergie.

 

LE TOIT : UNE DÉPENSE INCONTOURNABLE POUR DES ÉCONOMIES D’ÉNERGIE

 

Le toit d’une maison protège de la pluie bien sûr, mais c’est aussi un facteur déterminant dans la consommation énergétique de la maison. C’est donc un élément à prendre en compte lors de l’estimation du budget des travaux. Une bonne isolation de la toiture permettra des économies considérables sur les factures à venir. Il est donc important d’estimer au plus près le budget nécessaire à la rénovation, en gardant à l’esprit les avantages à venir de la rénovation.

 

COMMENT CALCULER LE PRIX D’UNE RÉNOVATION DE LA TOITURE ?

 

Le prix des travaux de la rénovation du toit dépend de nombreux facteurs :

• le coût des matériaux ;

• le coût de la charpente ;

• le coût de la zinguerie.

Viennent ensuite s’ajouter les prix de l’isolation des combles ou du grenier. Le prix ne sera pas le même si le propriétaire souhaite procéder à des ouvertures : velux, cheminée ou terrasse tropézienne. Une fois les critères clairement définis, le propriétaire pourra établir un prix au mètre carré pour affiner au mieux son budget. Le prêt travaux, jusqu’à 75 000 euros pour des travaux, lui permettra d’aménager ses mensualités.