Financer ses soins dentaires avec un crédit sans banque ?

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Il est conseillé d’aller au moins une fois par an chez le dentiste. En effet, la bouche est sujette à de nombreux problèmes potentiels : caries, infection des gencives, dents mal placées… D’autres soins, plus complexes, doivent également être apportés lors de problèmes plus graves comme une fêlure dans une dent. Une visite chez le dentiste peut alors coûter cher. Contracter un crédit permet d’effectuer des soins dentaires indispensables en urgence.


UNE SANTÉ BUCCODENTAIRE PRIMORDIALE

 

La santé buccodentaire peut refléter l’état de santé général d’un patient. Elle peut également être à l’origine d’un souci plus global : maux de tête, problèmes de digestion… Avoir une bonne hygiène buccodentaire est donc primordial à tous les âges. Pour cela, il faut évidemment se brosser les dents plusieurs fois par jour et rendre visite chaque année à son dentiste. Il pourra ainsi détecter les anomalies telles que les aphtes ou les caries, pas forcément visibles ou sensibles.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 100 % des adultes souffrent au moins une fois d’un de ces problèmes. Par ailleurs, l’apparition de dents de sagesse mal placées peut bousculer l’organisation de la mâchoire et causer de graves soucis. Enfin, il est important de veiller à la nourriture et aux produits consommés : la cigarette va faire jaunir les dents et abimer les gencives. Et certains aliments sont également mauvais pour la dentition :

• les chips attaquent l’émail :

• les friandises collent aux dents ;

• les jus de fruits trop acides causent l’érosion des dents ;

• le café les tache durablement ;

• etc.

 

DU SOIN BASIQUE À LA PROTHÈSE DENTAIRE

 

Les soins dentaires se divisent en deux types. Il y a d’abord les soins conservateurs :

• Soin d’une carie : une carie se détecte via une radiographie. Lors de l’examen, le dentiste observe attentivement la dent cariée. Une fois le diagnostic établi, il la soigne en fonction de sa profondeur. Si elle touche au nerf, il faut effectuer un traitement par canal. Lorsque la carie est trop profonde, le dentiste dévitalise la dent.

• Le détartrage permet de supprimer le tartre qui s’accumule sur les dents.

Des soins chirurgicaux peuvent également être nécessaires chez certains patients :

• L’extraction dentaire est pratiquée lorsqu’une dent est trop endommagée, souvent par une carie, pour être réparée. Elle est ensuite remplacée. Plus fréquemment, de nombreux patients se font retirer leurs dents de sagesse.

• La gingivectomie est une ablation de la gencive dont le but est souvent de traiter la maladie parodontale, une maladie qui touche les tissus maintenant les dents.

 

COMMENT L’ASSURANCE MALADIE REMBOURSE-T-ELLE LES SOINS DENTAIRES ?

 

Les prix pratiqués par les dentistes varient selon le type de soin procuré et le praticien : tout dépend s’il est conventionné secteur 1 (sans dépassements) ou secteur 2 (à honoraires libres). La plupart des soins sont remboursés par l’assurance maladie à hauteur de 70% du tarif conventionnel, c’est à dire celui pratiqué par les dentistes de secteur 1. Voici quelques exemples :

• un détartrage va coûter 28,92 € et sera remboursé 20,24 € ;

• le traitement d’une carie est facturé 16,87 € et remboursé 11,80 €.

Certains traitements coûtent bien plus cher. La dévitalisation d’une molaire est ainsi facturée plus de 81 €. Ces prix varient lorsque les traitements concernent des enfants de moins de 13 ans. Néanmoins, certaines complémentaires santé les prennent en charge. Les soins chirurgicaux atteignent des prix bien plus élevés : financer des implants, une couronne dentaire ou la pose d’un appareil peut s’avérer très cher, tournant parfois autour des 1 000 €.

 

FINANCER SES SOINS DENTAIRES AVEC UN CRÉDIT

 

Lorsque le prix des soins dentaires est aussi élevé, il peut être intéressant de souscrire à un prêt personnel pour les financer. En effet, les prix pratiqués pour soigner les dents sont en pleine inflation, ce qui pousse de nombreux Français à y renoncer. Or, lorsqu’un problème dentaire n’est pas soigné, il peut vite s’aggraver et entraîner des complications. Si aucun organisme de crédit ne propose un crédit dentaire spécialement dédié pour financer ces soins, le patient peut contracter un prêt personnel classique. D’autant qu’avec le crédit collaboratif, il est possible de souscrire un crédit sans les banques et ainsi profiter de conditions avantageuses.