Acheter un mobil-home, bonne ou mauvaise idée ?

Certains choisissent de réaliser un investissement dans l’immobilier, d’autres dans un mobil-home. Fan de camping, vous réfléchissez sérieusement à acheter un mobil-home ? Devenir propriétaire de ce type d’habitation comporte de nombreux avantages. Mais avant d’investir dans un mobil-home, vous devez vous poser les bonnes questions. Prix, fiscalité, rentabilité… voici tout ce qu’il vous faut prendre en compte.


Qu’est-ce qu’un mobil-home ?


Le mobil-home, ou maison mobile, est une habitation de forme rectangulaire construite sur châssis remorquable. Il repose sur des roues et peut être stabilisé grâce à des pilotis ajustables. Plus grand qu’une caravane, ce type d’habitat ne peut toutefois excéder une surface de 40 m².

Le parcage d’un mobil-home doit nécessairement se faire dans un espace dédié, tel qu’un camping ou un parc résidentiel de loisirs, où il pourra être raccordé aux différentes infrastructures de réseaux de la commune (eau, gaz, électricité). Cela implique la location d’un emplacement à l’année. Le déplacement d’un mobil-home d’un camping à un autre fait l’objet d’un convoi exceptionnel : cela nécessite l’intervention d’un engin tracteur spécialisé.

À noter : le mobil-home, bien mobilier ou immobilier ?
Est considéré comme bien immobilier, tout bien ne pouvant être déplacé. Or, nous l’avons vu, le mobil-home dispose de moyens de mobilité. Contrairement aux idées reçues, ce n’est donc pas un bien immobilier, mais un bien mobilier, ou bien meuble.

Le mobil-home peut être utilisé à titre de résidence principale (occupation durant plus de 8 mois par an) ou secondaire par son propriétaire. Si vous cherchez à investir dans un mobil-home, vous tourner vers le marché de l’occasion peut être une bonne idée pour limiter les coûts.


Quels sont les avantages à acheter un mobil-home ?


En faisant le choix d’investir dans un mobil-home, vous pouvez retirer quatre grands avantages…

Un bien mobilier accessible

Acheter un mobil-home, c’est tout d’abord limiter son investissement. Par rapport à un bien immobilier (appartement ou maison de vacances), le mobil-home affiche des prix bien plus attractifs. Selon ses caractéristiques (marque, surface habitable, niveau de standing…), un mobil-home neuf coûte en moyenne 30 000 à 70 000 euros. En occasion, les prix démarrent aux alentours de 20 000 euros, sachant qu’un mobil-home perd 30 % de sa valeur la première année, 15 % la deuxième année, puis 10 % les années suivantes. Ce prix dépendra, en sus, de l’état général du mobil-home, mais pas seulement. Un mobil-home vendu sans emplacement aura logiquement moins de valeur qu’un autre avec emplacement dans un camping. Ensuite, comme dans l’immobilier, la localisation du camping a elle aussi un impact sur le prix. Les prestations proposées par le camping feront également pencher la balance.

Une fiscalité avantageuse

Investir dans un mobil-home, c’est aussi s’affranchir de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. En devenant propriétaire d’un mobil-home, vous n’aurez à vous acquitter que de la taxe de séjour (uniquement si le camping est classé 3 étoiles ou plus), voire d’une taxe additionnelle, équivalente à 10 % de cette dernière. En 2020, la taxe de séjour est comprise entre 0,20 (tarif plancher) et 0,60 euro (tarif plafond) par personne et par nuitée.

La possibilité de récupérer la TVA

 Si vous envisagez l’achat d’un mobil-home pour le mettre en location, sachez que vous pouvez prétendre au statut LMNP (location meublée non professionnelle). Ce fameux statut vous permet de récupérer une T.V.A. de 20 % sur le prix d’achat de votre mobil-home neuf ou d’occasion.
 

Un investissement rentable

 Pour que location rime avec rentabilité, les prestations et l’emplacement de votre mobil-home doivent être optimums. Viser un mobil-home bien équipé et choisir un camping haut de gamme (4 étoiles minimum) situé en zone touristique, permettant une location 10 mois sur 12 : voilà les clés d’un investissement rentable !

Mobil_home

Le mobil-home, un investissement rentable et finalement peu risqué ?

 
Nous vous mentirions en vous disant qu’un tel investissement est de tout repos et ne présente aucun risque. Avant d’investir dans un mobil-home, il y a deux points sur lesquels vous devez être particulièrement attentifs : le choix du camping et l’état du mobil-home (si vous vous tournez vers le marché de l’occasion).
 

Bien choisir son camping

 Pour que votre investissement soit réellement synonyme de rentabilité, le camping que vous choisirez doit, en plus des prestations précitées :

  • Vous permettre de louer votre mobil-home sur la durée sans avoir à le remplacer (cf. offre de location) ;
  • Vous permettre de louer par vos propres moyens, sans frais additionnels.

En l’espace de quelques années (6 à 8 ans en moyenne), vous aurez de grandes chances de rentrer dans vos frais.

Acheter un mobil-home d’occasion sans se tromper

 Avant d’investir dans un mobil-home d’occasion, il convient d’en faire un état des lieux complet. Parmi les éléments importants à observer :

  • L’isolation des ouvertures ;
  • Le châssis (si non galvanisé) ;
  • Le toit (rares sont les terrains de camping acceptant encore le mobil-home à toit plat) ;
  • Le mobilier et les appareils.

Il faut aussi garder à l’esprit que la durée de vie d’un mobil-home excède rarement 20 ans. En occasion, pour espérer une bonne rentabilité, votre choix devra donc se porter sur un mobil-home de 10 ans d’âge au maximum.

Investir dans un mobil-home peut être la meilleure des idées mais il faut savoir faire les bons choix. Les clés sont entre vos mains pour faire de votre investissement un investissement rentable !


Investir dans un mobil-home : ce qu’il faut retenir

  • Devenir propriétaire peut offrir de nombreux avantages (en location : rentabilité, possibilité de récupérer la T.V.A.).
  • Plus abordable qu’un bien immobilier et avantageux d’un point de vue fiscal.
  • Investissement non dénué de risques (attention au standing du camping ainsi qu’aux prestations et à l’état du mobil-home, pour un achat d’occasion).