Négocier le prix d’un véhicule neuf en concession : les clés de la réussite

Négocier le prix d’un véhicule n’est pas une mince affaire, et encore moins lorsqu’il est question d’une voiture neuve et que le vendeur est un concessionnaire. Bonne nouvelle cependant : même en concession, négocier le prix d’une voiture neuve n’est pas de l’ordre de l’impossible. Preuve en est avec ces quelques astuces et arguments, à dégainer en toutes circonstances !


Qu’est-il possible de négocier chez un concessionnaire ?


En concession, le prix d’achat d’une voiture n’est pas le seul élément qu’il est possible de négocier. En plus (ou à la place) d’une offre de remise sur votre voiture neuve, vous pouvez faire indirectement baisser le prix de la voiture en convainquant le vendeur de vous accorder/offrir :

  • Une finition de meilleur standing ou des options supplémentaires pour le même prix ;
  • Les frais de mise en circulation ;
  • Un modèle de voiture d’exposition à prix cassé ;
  • Des accessoires ou cadeaux ;
  • Ou encore une extension de garantie.

Pour faire simple, chaque détail peut être mis sur le tapis pour qui souhaite négocier une voiture neuve !


Quand acheter une voiture neuve à bon prix ne vire plus au casse-tête…


Marre de payer le prix fort pour une voiture ? Dans la suite de cet article, découvrez comment procéder pour parvenir à négocier le prix d’un véhicule !

1 — Bien cibler la concession

C’est, dirons-nous, le b.a.-ba ! Premièrement, parce que certains concessionnaires ont fait le choix de ne pas céder à la moindre marge de négociation. Au mieux, vous pourrez négocier des accessoires, mais certainement pas le prix du véhicule. Deuxièmement, car les concessions ayant pignon sur rue ne manquent pas, en toute logique, de clientèle : négocier est donc plus compliqué. Et troisièmement, en raison du fait que les concessions entre elles se livrent une guerre sans merci. Certaines grappillent des parts de marché à leurs concurrentes directes, d’autres sont grippe-sous. Les premières sont bien évidemment celles à cibler ! Bouche-à-oreille, étude sur le terrain… faites votre enquête en amont.

negocier_prix_voiture_neuve

2 — Bien choisir et bien étudier le modèle de voiture

Il faut garder à l’esprit que plus le modèle de voiture sera récent, plus votre marge de négociation sera réduite.

Ensuite, au moment de négocier, pour mener à bien votre entreprise et lui donner du crédit, vous devez parfaitement connaître :

  • Les caractéristiques du modèle de voiture retenu (prix, puissance motrice, équipements…) ;
  • Les caractéristiques du modèle inférieur et/ou supérieur ;
  • Les caractéristiques des modèles de voiture concurrents (deux minimum) et leurs prix.

3 — Remise : ne pas avoir peur des zéros

Le prix d’achat d’une voiture neuve basique (citadine) tourne aux alentours de 10 000 euros. En tentant de négocier le prix du véhicule de vos rêves en vue d’obtenir une remise à quatre chiffres, soyez donc certain de rester crédible.

À noter : quelle remise espérer ?
Sur une voiture neuve, il n’est pas rare de parvenir à obtenir une remise de 5 à 8 %, voire 10 à 15 %, et même jusqu’à 20 % pour un véhicule en fin de carrière commerciale.

4 — Rester impassible

Face à l’offre du vendeur, rester impassible est la meilleure des stratégies ! Profitez-en pour lui demander si le prix proposé est son prix final et, pour mieux le décontenancer, si les frais de mise en circulation sont compris ou non. S’il tient à finaliser la vente, il vous fera une nouvelle offre !


Concession : quand acheter une voiture pour profiter de la meilleure offre ?


Certaines périodes sont plus propices que d’autres pour bien négocier le prix de son véhicule auprès d’une concession. Si vous vous demandez quand acheter une voiture pour bénéficier du meilleur prix, sachez une chose : lorsqu’arrive la fin d’année, un vendeur n’ayant pas atteint ses objectifs de vente est un vendeur… sur les dents ! Tentez un coup de poker en osant lui demander (sur un ton humoristique) si ses objectifs sont remplis. Dites-lui ensuite que si tel n’est pas le cas, vous lui en donnez l’occasion, moyennant un geste sur le prix du modèle de voiture convoité. C’est quitte ou double !


Négocier le prix d’un véhicule : des impairs à éviter ?


Certaines erreurs ne pardonnent pas, notamment :

  • Accepter la première offre du vendeur (en aucun cas elle ne sera la plus avantageuse) ;
  • Accepter les yeux fermés une offre de reprise de votre véhicule actuel (souvent, soit le prix d’achat de la voiture est indécemment bas, soit l’offre sur le nouveau véhicule est si généreuse qu’elle ne permet pas de négocier).


Comme quoi, négocier le prix d’une voiture neuve, c’est possible lorsque l’on connaît les bons filons. Face à votre bagout et votre ténacité, votre concessionnaire n’aura qu’à bien se tenir ! À la recherche d’un crédit pour financer votre voiture ? Avec Younited Credit, voyez le crédit auto autrement : taux fixe et attractif, remboursement anticipé gratuit, mensualités invariables pendant toute la durée du crédit… N’hésitez pas à faire une simulation gratuite en haut de page et voyez instantanément le prix que vous coûterait un crédit chez nous !


Négocier le prix d’une voiture neuve : ce qu’il faut retenir

  • Il est possible de tout négocier ou presque (prix d’achat de la voiture, mais aussi finition, options, extension de garantie, accessoires…).
  • Quatre règles d’or : bien cibler la concession ainsi que le modèle de voiture, oser négocier un prix à trois zéros, jouer les impassibles.
  • Jamais au grand jamais il ne faut accepter la première offre du concessionnaire.