Qu'est-ce qu'un taux d'assurance de prêt ?

Au moment de contracter un emprunt immobilier, l’organisme financeur demande aux acquéreurs de souscrire une assurance de prêt. Les taux, souvent inférieurs à 1 %, paraissent peu significatifs, mais la facture peut représenter 50 % du coût total du prêt. Alors, comment appréhender un taux d’assurance de prêt ? Eléments de réponse.

 

Taux d’assurance de prêt : définition

 

Si les prêts à la consommation ne sont pas nécessairement soumis à une assurance, lorsqu’il s’agit d’un emprunt immobilier qui engage l’acquéreur pour une durée supérieure à 15 ans, l’assurance - même si elle n’est pas obligatoire - sera dans les faits indispensable pour acceptation du crédit. On la retrouve sous l’acronyme TAEA pour taux annuel effectif d’assurance. Ce taux doit être précisé au sein de l’offre de prêt immobilier avec assurance. Il permet aux emprunteurs d’évaluer le coût représenté par l’assurance.

 

Les critères pour déterminer le TAEA

 

Le taux d’assurance de prêt proposé aux emprunteurs dépend de divers critères :

- le capital emprunté ;
- la durée du crédit ;
- l’âge de l’emprunteur ;
- l’état de santé de l’emprunteur (fumeur, antécédents médicaux, etc.) ;
- la sécurité de l’emploi de l’emprunteur ;
- la dangerosité des sports pratiqués ;
- etc.

Parmi ces critères, celui de l’âge est sans doute l’un de ceux qui influencent le plus le taux d’assurance et, au final, la prime à payer chaque mois.

 

La quote-part à assurer

 

Les couples acquéreurs d’un bien immobilier disposent généralement du choix de la quotité, c’est-à-dire le pourcentage couvert par l’assureur. Chaque conjoint peut demander à être assuré à 50 % ou à 100 %. Concrètement, dans le premier cas, si un conjoint décède, le conjoint survivant ne prendra en charge que la partie du prêt qui le concerne. A 100 % de couverture, c’est l’assurance qui prend en charge l’intégralité du prêt restant à rembourser.

 

Au-delà du TAEA

 

Pour choisir son assurance de prêt, il faut dépasser le seul TAEA qui n’indique qu’un taux donc le coût de l’assurance. Il est essentiel de s’enquérir des garanties et autres éléments du contrat à savoir :

- le type de couverture : forfaitaire ou indemnitaire ;
- le délai de carence ;
- la franchise…