Crédit immobilier, conso : combien emprunter pour mon projet ?

« Combien puis-je emprunter ? » : voilà une question que tout futur emprunteur est amené à se poser aux prémices de son projet d’achat. Et pour cause ! De ce montant dépendra la faisabilité dudit projet ! Pour votre crédit immobilier ou conso, quel montant maximum fixer afin de ne pas vous mettre en danger financièrement ? Younited Credit vous aiguille.


Quelles sont les différentes formes de prêts ?


Le prêt immobilier et le crédit à la consommation se divisent chacun en plusieurs catégories. Certains prêts sont accessibles à tous, d’autres sont exclusivement réservés à certaines catégories socio-professionnelles. Avant de voir combien emprunter, tâchons de regrouper les principaux types de prêts.

Les crédits immobiliers

Outre l’emprunt immobilier pouvant être classiquement octroyé par une banque spécialisée, on distingue :

  • Le prêt épargne logement (soit à partir d’un plan épargne logement, soit à partir d’un compte épargne logement) ;
  • Le prêt conventionné ;
  • Le prêt d’accession sociale ou PAS ;
  • Le prêt à taux zéro ou PTZ ;
  • Le prêt action logement ou PAL (réservé aux salariés et entreprises du secteur privé) ;
  • Le prêt des collectivités territoriales ;
  • Le prêt des caisses de retraite complémentaire et des mutuelles ;
  • Le prêt fonctionnaire (réservé, comme son nom l’indique, aux agents de la fonction publique).

Contrairement à l’emprunt immobilier pur, ces crédits sont pour la plupart soumis à conditions de rémunérations. Beaucoup sont également plafonnés, exception faite du prêt conventionné et du PAS, qui peuvent donc couvrir la totalité de l’achat immobilier. À moins d’avoir un apport personnel suffisant, il sera par conséquent le plus souvent nécessaire de faire un emprunt immobilier en parallèle.

À noter : certains prêts cumulables avec d’autres
C’est par exemple le cas du PAS, qui peut être cumulé avec le PTZ, l’éco-PTZ ou le PAL. D’autres, comme le prêt fonctionnaire, doivent impérativement être complétés par un autre (en l’occurrence, le prêt conventionné ou le PAS).

Les crédits à la consommation

Dans la catégorie des crédits à la consommation, la banque propose principalement :

  • Le prêt personnel ;
  • Le crédit affecté ;
  • Le crédit renouvelable ;
  • Le microcrédit personnel (dédié par exemple à l’emprunteur sans CDI) ;
  • Le microcrédit professionnel (consacré au développement ou à la création d’une activité professionnelle) ;
  • Le crédit de trésorerie (pour les professionnels, y compris les professions libérales) ;
  • Le prêt étudiant.

De ces sept types de financement, le microcrédit (aussi bien personnel que professionnel) est le seul pour lequel des conditions de rémunérations sont imposées. Rappelons qu’un crédit conso est exclusivement dédié à l’achat de biens meubles ou de services.


Comment savoir combien emprunter ?


La somme à laquel vous pouvez prétendre pour le financement de votre projet est directement lié à votre salaire
. Celui-ci vous permet de définir rapidement votre capacité d’endettement théorique, via un calcul très simple :

Salaire mensuel × (33/100)

La capacité d’endettement correspond au montant que vous pouvez consacrer chaque mois pour rembourser votre emprunt (= mensualité maximale). Et pourquoi 33 % des revenus, nous direz-vous ? En fait, il s’agit d’un taux de référence. C’est généralement celui admis au maximum par la banque.

Voici quelques exemples pour mieux vous rendre compte de la part remboursable chaque mois selon le revenu :

  • 2 500 € : 2 500 × (33/100) = 825 € au maximum ;
  • 2 000 € : 2 000 × (33/100) = 660 € au maximum ;
  • 1 500 € : 1 500 × (33/100) = 495 € au maximum ;
  • 1 000 € : 1 000 × (33/100) = 330 € au maximum.

Mais ce fameux taux d’endettement peut très bien être revalorisé ou au contraire dévalorisé par la banque en fonction de votre reste à vivre, c’est-à-dire la somme d’argent qu’il vous reste une fois toutes vos charges payées, compris. D’où la notion de capacité d’endettement théorique. Pour avoir une vision précise des choses, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre banque.


Comment emprunter plus, tout en respectant ma capacité d’endettement ?


Le prix de votre crédit est défini à la fois par le taux d’emprunt et la durée de remboursement choisie. De manière générale, que ce soit pour un crédit immobilier ou conso, plus l’emprunt s’étend dans le temps, plus la banque applique un taux d’emprunt important. Mais si vous optez pour un emprunt longue durée, votre remboursement mensuel sera aussi plus faible, ce qui vous permettrait potentiellement d’emprunter une somme plus importante. Tout dépend ensuite du taux appliqué, qui fera plus ou moins augmenter ladite mensualité ! Dans tous les cas, quitte à voir moins grand pour son projet ou à patienter d’avoir un apport personnel suffisamment important, il est conseillé de ne pas trop allonger la durée du crédit, au risque d’y laisser quelques plumes au passage.

Prenons un exemple en nous aidant d’un outil de simulation :

Vous avez un projet immobilier sans apport et, suivant votre rémunération (2 500), votre capacité d’endettement se monte théoriquement à 825 €.

Combien je peux emprunter : cas de figure n° 1

  • 825 euros par mois (soit le maximum) ;
  • Durée du prêt : 15 ans ;
  • Taux d’intérêt : 1,14 % ;
  • Taux d’assurance : 0,36 %.

Le montant du prêt s’élève à 129 988,43 € (= ce que vous pouvez obtenir au maximum compte tenu du nombre d’années choisi), auquel s’ajoutent les frais assurance comprise (18 511, 57). Pour rappel, les frais représentent le coût du financement.

Combien je peux emprunter : cas de figure n° 2

  • 650 euros par mois (vous baissez donc de 175 euros) ;
  • 20 ans (soit 5 ans de plus) ;
  • Taux d’intérêt : 1,32 % (soit +0,18 point) ;
  • Taux d’assurance : 0,36 %.

L’emprunt se monte ici à 128 888,55 € et son coût à 27 111,45 euros. En clair, vos intérêts décollent (+8 600 euros pratiquement) — ce qui n’est pas une surprise — mais en prime, vous pouvez emprunter un peu moins comparé au premier cas de figure.

Combien je peux emprunter : cas de figure n° 3

  • Mensualité souhaitée : 750 euros (vous augmentez donc de 100 euros) ;
  • 15 ans (on revient à celle initiale) ;
  • Taux d’intérêt : 1,14 % (identique au premier cas de figure) ;
  • Taux d’assurance : 0,36 %.

Le total du crédit et le coût du financement sont respectivement de 118 171,30 et 16 828,70 €. Pour 10 000 € d’emprunt en moins comparé au cas précédent (mais avec une mensualité plus importante), vos frais fléchissent d’autant !

Bon à savoir : attention aux PRA, ces frais potentiellement additionnels
Lorsque l’on en a l’occasion, il est tentant de rembourser son crédit avant terme. Seulement, des PRA (pénalités de remboursement anticipé) s’appliquent le plus souvent. Et celles-ci représentent des frais supplémentaires non négligeables. Younited Credit est l’un des rares organismes de crédit à en dispenser ses clients, quel que soit le financement.

Comme quoi, pour savoir combien emprunter, mais aussi pour savoir comment limiter les frais, il est essentiel de tout mettre en corrélation : nombre d’années, intérêts, mensualité. Pour votre projet d’achat, place à la mise en pratique ! S’il s’agit d’un projet personnel, n’hésitez pas à faire une simulation sur notre outil dédié juste en haut de cette page. Cela ne coûte et n’engage à rien, sauf à prendre connaissance des économies que vous pouvez réaliser sur le coût de votre emprunt par rapport à la concurrence !


Ce qu’il faut retenir pour savoir combien emprunter

  • Calculer en premier lieu sa capacité d’endettement.
  • Se servir de cette dernière pour définir le montant maximum empruntable.
  • Pour ce faire, à l’aide d’un outil de simulation, moduler la durée de remboursement et le montant de la mensualité jusqu’à trouver la formule idéale.