Regrouper un crédit immo et un crédit conso, c’est possible ?

Continuer (Sans engagement)

Frais cumulés, complications de gestion liées aux différentes mensualités de remboursement... être titulaire de multiples contrats de crédits n’est définitivement pas à l’avantage de l’emprunteur. Pour remédier à tout cela, il peut faire une demande de regroupement, voire de rachat de crédit auprès de la banque. Mais si cela fonctionne lorsque l’on possède des crédits à la consommation, qu’en est-il si l’on souhaite regrouper crédits immo et conso  ? Réponse !


Quels sont le principe et l’intérêt du regroupement de crédits ?


Regrouper ses crédits revient à les réunir de façon à ce qu’ils n’en forment plus qu’un.
Avec ce nouveau prêt à taux unique, l’emprunteur passe donc de plusieurs mensualités de remboursement à une seule, ce qui simplifie la gestion de son budget.

Bon à savoir : le taux doit baisser significativement

Pour être réellement intéressante, une opération de regroupement de crédits s’assortira d’un taux inférieur d’au moins 1 % par rapport au taux moyen des anciens prêts.

Dans le cadre d’un regroupement de crédits, il est possible d’allonger, ou à l’inverse, de raccourcir la durée de remboursement. La redéfinition de cette durée a alors pour effet soit de diminuer, soit d’augmenter le montant des mensualités. Dans le premier cas, l’emprunteur gagnera en pouvoir d’achat, tout en baissant son taux d’endettement. Dans le second, le prêt sera plus rapidement remboursé, mais surtout, il coûtera moins cher puisque les intérêts cesseront de courir plus tôt. À noter également que l’emprunteur a la possibilité de regrouper l’ensemble des prêts en cours, ou simplement une partie. Le regroupement de crédits présente donc des avantages non négligeables. Mais regrouper crédits immo et conso, est-ce seulement envisageable ?


Regrouper crédits immo et conso : qu’en est-il ?


Si vous possédez un prêt conso et un prêt immobilier, et que vous souhaitez les regrouper, rassurez-vous : c’est tout à fait possible ! Si l’on parle communément de regroupement de crédits conso et de regroupement de crédits immobiliers, ce dernier n’est pas toujours bien interprété. En cas de regroupement de crédits conso, vous l’aurez compris, la banque regroupe uniquement vos prêts à la consommation. Bien que son nom ne l’indique pas, une opération de regroupement de crédits immobiliers consiste quant à elle à regrouper à la fois prêt(s) immo et prêt(s) conso. Ainsi, vous pouvez bel et bien profiter des conditions de prêt actuelles pour votre crédit immobilier en termes de taux.


Taux du regroupement de crédits immobiliers : moins ou plus élevé que celui du regroupement de crédits conso ?


De ces deux opérations, le regroupement de crédits immobiliers affiche le taux le moins élevé. Par contre, et c’est là que le bât blesse, la législation veut que la part du prêt immobilier représente au moins 60 % du montant à regrouper pour que l’opération soit définie comme regroupement de crédits immobiliers. Si cette part est inférieure à 60 %, regrouper ses crédits immo et conso engage donc l’emprunteur dans un regroupement de crédits à la consommation, même si le prêt immobilier sera bel et bien inclus dans l’opération.


Quelle différence entre rachat et regroupement de crédits ?


Sur le fond, ces deux opérations sont identiques : comme le regroupement, le rachat de crédit a pour objectif de regrouper plusieurs crédits en un seul afin que l’emprunteur n’ait plus qu’une seule mensualité à payer. De même, la durée de remboursement peut être redéfinie. En fait, seule la démarche change. Alors que l’on parle de regroupement lorsque c’est la banque ayant initialement accordé les crédits qui se charge de l’opération, on parle de rachat lorsqu’à l’inverse, l’emprunteur choisit de regrouper ses différents prêts auprès d’une nouvelle banque.


Rachat, regroupement : quelles conséquences ?


L’impact d’un rachat de crédit est potentiellement différent de celui d’un regroupement. En cause : les pénalités de remboursement anticipé (PRA). Une opération de rachat implique en effet le solde, par la nouvelle banque, des prêts à racheter. Cela revient à les rembourser par anticipation. Or, lorsqu’elles sont prévues au contrat, les pénalités de remboursement anticipé sont dues par l’emprunteur. Ces dernières sont plafonnées.

Pour un prêt immobilier, elles ne peuvent excéder :

  • 6 mois d’intérêts sur le montant remboursé par anticipation au taux moyen du prêt ;
  • Ou 3 % du montant restant dû avant le remboursement anticipé.

Pour un prêt à la consommation, le montant maximum que la banque peut exiger est fixé à :

  • 0,5 % du montant remboursé de manière anticipée si ce remboursement intervient moins d’un an avant la fin du prêt ;
  • 1 % du montant remboursé par anticipation si ce remboursement intervient plus d’un an avant la fin du prêt.

Dans le cadre d’un prêt conso, les PRA sont donc d’autant moins élevées que la fin du contrat est proche.


Que devient mon assurance emprunteur en cas de regroupement de crédits ?


Comme c’est le cas pour un rachat, un regroupement de prêts suppose l’établissement d’un nouveau contrat. Et qui dit nouveau contrat, dit nouvelles conditions. Comme la durée et le taux du crédit, l’assurance fait donc peau neuve. Mais regrouper son crédit immo et conso est une bonne occasion de sonder le marché ! L’emprunteur peut effectivement refuser l’assurance de groupe (c’est-à-dire celle proposée par la banque) et souscrire une assurance individuelle si le taux est plus avantageux.

Bon à savoir : vous pouvez changer d’assurance quand bon vous semble ou presque

Outre la délégation d’assurance, qui s’exerce lors de la signature du contrat de regroupement, l’emprunteur peut résilier son contrat d’assurance à tout moment dans l’année suivant sa souscription, puis à chaque date anniversaire passé ce délai.

Convaincu de l’utilité de regrouper vos crédits immo et conso ? Pour faire les choses bien, comptez sur Younited Credit ! Taux et mensualité fixes, pénalités de remboursement anticipé offertes, frais sans surprise... en passant par nous, multipliez les avantages. Via notre simulateur situé en haut de page, rubrique « rachat de crédit », remplissez le formulaire de demande et obtenez une réponse de principe immédiate ! C’est simple, clair et sans engagement.


Regrouper crédits immo et conso, ce qu’il faut retenir :

  • C’est possible, via un regroupement de crédits immobiliers.
  • Par contre, si la part du prêt immobilier est inférieure à 60 %, l’opération sera définie comme regroupement de crédits à la consommation.
  • Le regroupement est à différencier du rachat (opération assurée par la banque ayant initialement accordé les prêts dans le premier cas, et par une banque concurrente dans le second).