Quelle différence entre une renégociation et le rachat de son crédit ?

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Quelle différence entre une renégociation et le rachat de son crédit ?

 

Pour bénéficier de taux plus attractifs, deux solutions existent : la renégociation ou le rachat de crédit. Pour un emprunteur, quelles sont les différences entre ces deux pratiques ? Quelle est l’option la plus avantageuse ? Avec des taux d’emprunt, historiquement, à leur plus bas niveau, des opportunités sont à saisir. Mode d’emploi.

 

Qu’est-ce que la renégociation de crédit immobilier ?


La renégociation consiste à un exercice de négociation avec son banquier, dans le but d’obtenir des conditions plus avantageuses que celles négociées au moment de la souscription du premier prêt. On cherche à modifier le contrat par un avenant. Après examen du dossier, la banque choisit de procéder, ou non, à une modification des conditions (taux, durée, mensualité, échéancier). L’opération devient financièrement avantageuse à partir d’un différentiel d’au moins 0,5 % entre le taux proposé et le taux initial. Cela se traduit – plus concrètement – par une baisse des mensualités ou bien par une réduction de la durée de remboursement du prêt. Avant de choisir cette solution, le coût total du crédit – avant et après négociation – doit être évalué. En effet, lors d’une renégociation, des frais de dossier sont à prendre en compte. La renégociation est d’emblée la solution la plus évidente : elle évite bien des formalités administratives, comme le changement de domiciliation bancaire notamment. A noter qu’elle ne concerne que les crédits immobiliers, et non les crédits à la consommation. En cas de refus de la banque, on peut faire jouer la concurrence : on parle alors de rachat de crédit immobilier.

 

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?


Ici, on crée un nouveau contrat. Le nouveau crédit immobilier, souscrit avec de meilleures conditions et à un taux plus avantageux, rembourse intégralement le capital restant du prêt immobilier initial. Les objectifs sont les mêmes que dans le cadre d’une renégociation : obtenir des mensualités moins élevées ou raccourcir la durée de remboursement, voire les deux. Le rachat de crédit immobilier implique de budgéter les frais de dossiers appliqués par le nouvel établissement prêteur, et les indemnités de remboursement anticipé du prêt initial.

Le rachat de crédit peut également intervenir pour des crédits à la consommation. On parle alors de regroupement de crédit. Ici, on cherchera à démultiplier les différents emprunts. Le but est d’obtenir un seul emprunt et une seule mensualité à des conditions plus favorables. La mensualité est diminuée, à un taux fixe, et la durée du crédit est allongée.

 

Les 3 étapes d’une renégociation de prêt


Avant se lancer dans une opération de renégociation, il est essentiel de respecter différentes étapes :

  • 1re étape : estimer le coût restant du crédit et chiffrer le montant à renégocier. L’addition des intérêts restants à payer jusqu’à la dernière mensualité correspond au coût du crédit. Pour évaluer le montant du capital restant dû, il suffit de consulter le tableau d’amortissement face à la date de la dernière mensualité payée. Le montant servira de référence pour le nouvel emprunt à négocier.
  • 2e étape : demander une estimation à la banque. Avant toute renégociation, il est utile d’obtenir une simulation pour un prêt similaire au montant devant être emprunté. Si la proposition de la banque est plus intéressante, il faut renégocier le prêt en vue d’obtenir les mêmes conditions que la simulation obtenue.
  • 3e étape : s’armer d’une argumentation solide. La renégociation n’est pas un droit. Il est donc essentiel de travailler son argumentaire. L’emprunteur doit offrir la garantie d’être un bon payeur, d’avoir ses revenus domicilié dans la banque, d’avoir des placements de produits et/ou des assurances. Et pour mettre toutes les chances de son côté, il n’est pas inutile de se munir de quelques offres concurrentes.

 

Les 4 étapes d’un rachat de crédit


Un rachat de crédit par un autre établissement bancaire – un crédit ne pouvant se transférer – implique de changer de banque. Comment procéder ?

  • 1re étape : préparer le rachat en cherchant et en analysant toutes les informations disponibles : sur votre situation financière grâce à votre conseiller financier notamment et sur les différents acteurs du rachat de crédit en les identifiant.
  • 2e étape : comparer les offres. Après ce fastidieux travail d’analyse préparatoire, et après consultation des organismes choisis, on compare toutes les offres disponibles sur le marché sur des critères objectifs : durée, type de taux, TAEG, assurances,… et on opte pour celle qui présente la simulation la plus avantageuse.
  • 3e étape : acceptation et conclusion du nouveau crédit. Après avoir accepté l’offre la plus avantageuse auprès du nouvel établissement prêteur il reste à finaliser le dossier pour lancer le déblocage des fonds nécessaires au remboursement des prêts.

4e étape : suivre la réalisation du processus. En parallèle de l’étape 3, il est fortement recommandé de suivre avec une attention assidue les différentes étapes.