Comment monter son dossier de rachat de crédit ?

En vue d’optimiser sa situation financière et de diminuer son montant de remboursement mensuel, un emprunteur peut envisager de faire une demande de regroupement de prêts auprès de la banque. Qu’il fasse cette démarche seul ou par l’intermédiaire d’un courtier, son dossier se devra d’être parfaitement construit. L’assurance de gagner du temps, mais aussi et surtout d’augmenter ses chances de voir son dossier de rachat de crédit accepté par l’organisme financier. Sur quoi les documents à joindre portent-ils ? Quels critères la banque prend-elle en compte avant de rendre sa décision ? Que faire en cas de refus de sa part ? Autant de points soulevés dans cet article !


Bien ficeler son dossier rachat de crédit : les documents à inclure


Dans le cadre d’un regroupement de prêts consommation ou immobilier, tout un éventail de documents sera demandé par la banque ou l’organisme de crédit. L’objectif premier étant d’analyser précisément la situation de l’emprunteur. Ce dernier devra ainsi joindre à son dossier des documents relatifs :

  • à son état civil (copie de la carte d’identité ou du passeport) ;
  • à sa situation familiale (contrat de mariage, convention de PACS, jugement de divorce…) ;
  • à sa situation professionnelle (copie du contrat de travail ou attestation de l’employeur datant de moins d’un mois) ;
  • aux revenus qu’il perçoit (3 derniers bulletins de salaire ou 3 derniers bilans pour les travailleurs indépendants, dernier avis d’imposition, justificatifs de revenus complémentaires, etc.) ;
  • à son lieu de résidence (justificatif de domicile type facture de gaz ou d’électricité, ou attestation d’hébergement ; taxe d’habitation ou taxe foncière selon que l’emprunteur est locataire ou propriétaire d’un bien immobilier) ;
  • à son budget (relevés de compte, toute offre de crédit conso ou offre de prêt immobilier en cours et son tableau d’amortissement, quittance de loyer si locataire…) ;
  • à son patrimoine (titre de propriété, attestation d’assurance habitation et estimation récente du bien immobilier si propriétaire, relevés d’épargne, relevé de situation d’assurance-vie…).


À noter : le temps joue pour vous
Un dossier de rachat de crédit complet, bien organisé, mais aussi remis rapidement à la banque, c’est un très bon point pour l’emprunteur. Idéalement, préparez un maximum de documents avant même de faire votre demande ! Si vous faites appel à un courtier, celui-ci pourra vous aider à constituer votre dossier.


Regroupement de crédits : aussi parfait soit-il, votre dossier ne fait pas tout


L’aspect organisationnel, c’est une chose. Le contenu des documents en est une autre ! Une fois que la banque aura le dossier de rachat de crédit de l’emprunteur en main, elle va s’attacher à le disséquer. Or, certains critères peuvent constituer des motifs de refus. Cela peut par exemple être le cas si la situation professionnelle de l’emprunteur est jugée instable ou peu sûre (CDD avec de longues périodes d’interruption, travailleur indépendant exerçant depuis moins de 3 ans…). La banque ou l’organisme de crédit peut toutefois donner une réponse favorable si l’emprunteur dispose d’un reste à vivre suffisant. Par contre, un emprunteur bénéficiant d’un plan conventionnel de redressement (suite au dépôt d’un dossier de surendettement) sera systématiquement exclu d’une opération de regroupement de crédits. Ensuite, bien d’autres paramètres vont entrer en ligne de compte, comme ceux évoqués ci-après.

Le nombre de crédits en cours

Plus l’emprunteur aura de prêts à son actif, plus la banque sera réticente devant son dossier de rachat de crédit. Ce n’est pas non plus dans l’intérêt de l’emprunteur : on peut considérer qu’à partir de 7 ou 8 prêts, le taux de rachat sera nettement moins intéressant. L’organisme de crédit accordera également une durée de remboursement moins longue. Le montant à rembourser chaque mois sera donc en toute logique plus élevé.

Le taux d’endettement de l’emprunteur

D’une banque à l’autre, le seuil d’endettement admis est très fluctuant. Mais de manière générale, lorsque le taux d’endettement de l’emprunteur est supérieur à 40 %, la banque a tendance à rejeter la demande. À moins que le montant de ses revenus soit suffisamment élevé pour lui permettre d’effectuer le remboursement de son prêt sans grever son reste à vivre.

Le comportement bancaire de l’emprunteur

S’il s’avère que les derniers relevés de compte de l’emprunteur font état de découverts et autres incidents de paiement, il sera bien difficile d’obtenir un rachat de prêt. L’organisme de crédit considérera en effet le demandeur comme un emprunteur à risque.


Mon dossier de rachat de crédit est rejeté par la banque : des solutions ?


Tout n’est pas perdu ! Selon la situation de l’emprunteur, une banque concurrente proposant des conditions plus avantageuses et moins strictes pourrait potentiellement accepter son dossier de rachat de crédit. À défaut, dès lors que sa situation se sera améliorée et stabilisée dans le temps (hausse des revenus, clôture du dossier de surendettement…), l’emprunteur pourra faire une nouvelle demande. Celle-ci aura de meilleures chances d’être acceptée.

En déposant un dossier de rachat de crédit chez Younited Credit, quel serait le montant de votre prêt selon votre situation et la durée de remboursement choisie ? Pour le savoir, effectuez une simulation gratuite et recevez votre offre personnalisée dans l’instant !


Les points-clés à retenir sur le dossier de rachat de crédit

  • Regrouper ses documents en amont de la demande pour gagner du temps (éventuellement avec l’aide d’un courtier).
  • De nombreux critères peuvent faire pencher la balance (nombre de crédits en cours, taux d’endettement…).
  • Un dossier refusé aujourd’hui peut être accepté « demain », suivant l’évolution de la situation.