Prêt Personnel : tout savoir sur l’emprunt sans apport

 

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Lorsque l’on a besoin d’un prêt personnel, débloquer une somme pour constituer un apport personnel n’est pas toujours facile. Pour éviter ce problème, les établissements de prêts proposent à leurs clients de faire des emprunts sans apport. Quels sont les avantages et les limites de cette formule ? Comment obtenir un prêt sans apport ? Dans quels cas un apport personnel est nécessaire ?

 

Est-il encore possible d’emprunter sans apport ?

 

Les établissements prêteurs accordent des crédits sans exiger d’apport personnel. Leurs clients recherchent des façons simples, rapides et transparentes d’obtenir un prêt. Prêter sans apport répond à cette attente. C’est particulièrement vrai lorsque les montants en jeu sont faibles. Mais même pour les projets les plus importants (crédit auto, réalisation de travaux, prêts personnels, etc.), il reste possible d’emprunter sans apport.

L’essentiel est de démontrer ses capacités à honorer ses engagements et à respecter les conditions fixées par l’organisme de crédits.

 

Comment obtenir un crédit sans apport personnel ?

 

Avant d’accorder un crédit sans apport personnel, les établissements de prêt examinent la situation financière de l’emprunteur. Les nombreuses conditions à remplir peuvent être classées en 3 catégories :

  • une situation professionnelle stable, qui assure des revenus réguliers sur la durée. Concrètement, cela passe très souvent par un contrat de travail en CDI, avec une ancienneté de plusieurs années pour renforcer la solidité du dossier ;
  • un reste à vivre confortable, qui autorise un niveau suffisant de dépenses courantes. En déduisant les échéances du montant des revenus, l’établissement de crédits calcule un reste à vivre. Celui-ci doit être suffisant pour préserver un niveau de vie satisfaisant une fois obtenu le prêt sans apport ;
  • un historique financier sans faille, qui rassure sur la capacité à tenir ses engagements. Des remboursements sans défaut d’anciens crédits, et une bonne gestion de ses comptes dans le passé donnent confiance et augmentent les chances d’obtenir un emprunt sans apport personnel.

 

Comment obtenir de meilleures conditions de crédit ?

 

A la différence des emprunts immobiliers, l’apport personnel est rarement obligatoire pour obtenir un prêt personnel. Mais avancer cette somme non empruntée au début d’un projet renforce sa solidité financière. L’apport reste un moyen efficace de montrer son engagement et d’amorcer concrètement la réalisation du projet. C’est également un moyen d’obtenir des avantages non négligeables dans le montage d’un dossier de financement :

  • durée de crédit raccourcie ;
  • taux d’intérêt plus compétitifs ;
  • autres conditions financières avantageuses (remboursement différé, etc.).

Avec un apport personnel, les marges de manœuvre sont plus importantes pour négocier des conditions de crédit plus compétitives.

 

Réduire le coût de financement

 

Faire un apport personnel permet de réduire la durée de remboursement ou le montant des mensualités, puisque la somme empruntée est moins importante.

Exemple : financement de l’achat d’une voiture de 10 000 €.

  • Sans apport, sur 3 ans et au taux de 5%, la mensualité hors assurance est de 300 € ;
  • avec un apport de 2 000 €, la mensualité hors assurance n’est plus que de 240 € ;
  • avec ce même apport de 2 000 € et en maintenant la mensualité à 300 €, il est possible de réduire la durée de prêt de 36 à 30 mois.

Au final, le coût de financement du projet est réduit grâce à l’apport personnel.

 

Les limites de l’apport personnel

 

Malgré ces avantages financiers indéniables, il est parfois préférable de réaliser un crédit sans apport. C’est notamment le cas lorsque les taux proposés dépendent du montant du crédit.

Exemple : 5 % de taux d’intérêt pour un montant inférieur à 10 000 € ou 3 % pour un montant supérieur ou égal à 10 000 €. L’acheteur de voiture de l’exemple ci-dessus a alors intérêt à emprunter sans apport s’il veut bénéficier du taux dégressif réduit.

Il faut également veiller à ne pas trop puiser dans son épargne de précaution pour réaliser son apport personnel. Conserver un minimum de trésorerie disponible est indispensable pour faire face à un imprévu.

Exemple : réaliser 2 000 € d’apport pour un prêt personnel peut être risqué si cela revient à vider complètement un compte d’épargne de précaution. A l’inverse, cela peut être intéressant financièrement, si malgré cet apport de 2 000 €, l’emprunteur conserve un niveau d’épargne confortable.