Comment bien choisir un prêt personnel ?

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Pour financer des projets importants, le prêt personnel est souvent incontournable. Les emprunteurs bénéficient de conditions très avantageuses (taux d’intérêt bas, protection du consommateur, souplesse de fonctionnement) grâce à la concurrence entre établissements financiers et à la possibilité d’effectuer des comparaisons et des simulations en ligne.


Un prêt personnel pour chaque type projet

Le prêt personnel est un crédit à la consommation qui aide à financer des projets importants de tous types. Il est conclu pour une durée de 3 mois à 5 ans et pour un montant de 75 000 € maximum. Pour répondre aux besoins des emprunteurs, les organismes de crédit ont développé plusieurs formules de prêts personnels :

  • prêt travaux ;
  • crédit auto ;
  • prêt personnel non-affecté qui permet une souplesse totale dans l’utilisation des sommes empruntées.

Depuis 2011, le Code de la Consommation encadre le fonctionnement du prêt personnel. Les établissements prêteurs sont notamment tenus de vérifier que le poids de l’endettement d’un emprunteur ne dépasse pas le tiers de ses revenus mensuels. La loi permet également aux emprunteurs de bénéficier de protections importantes en matière :

  • d’information (montant total du coût du crédit, taux d’intérêt, frais, etc.) ;
  • de délai de rétractation (14 jours pendant lesquels l’emprunteur est libre de changer d’avis).

Avec des règles communes à tous les acteurs du marché, les consommateurs peuvent comparer plus facilement les différentes offres et faire jouer la concurrence.


Le marché concurrentiel du prêt personnel

En France, un peu plus d’un ménage sur quatre détient un crédit à la consommation, selon l’Observatoire des crédits aux ménages de la Fédération Bancaire Française. Plus de 90 % des sommes empruntées servent à financer des biens d’équipement comme l’automobile, l’électroménager ou les travaux d’amélioration des logements. Parmi les prêteurs, les cartes de magasins et de la grande distribution sont actuellement en recul, alors que les prêts souscrits auprès d’organismes de crédit sont en hausse. Globalement, le marché croît d’environ +5 % sur l’année. Cette hausse est en partie tirée par l’apparition de nouvelles offres commerciales et formules de prêts. Elle est également le fruit de l’innovation technologique. A l’image de Younited Credit et sa plateforme internet de prêts aux particuliers, des acteurs de la FinTech dynamisent le secteur. Le crédit à la consommation est donc un marché concurrentiel sur lequel les emprunteurs ont tout intérêt à comparer les offres. Pour cela, plusieurs outils sont à leur disposition ;;;


Le TAEG, un outil efficace de comparaison

Le Taux Annualisé Effectif Global – ou TAEG – représente le coût réel d’un prêt personnel. Toutes les banques et établissements financiers utilisent la même méthode pour le calculer. C’est donc l’outil idéal pour comparer différentes offres de crédit à la consommation. Le TAEG qui est obligatoirement affiché dans les publicités de crédits inclut :

  • le taux de base (ou taux nominal) qui sert à calculer le montant des intérêts à payer ;
  • les frais de dossier, les frais d’inscription et autres commissions ou rémunérations que l’emprunteur doit payer en obtenant son prêt personnel ;
  • les cotisations d’assurance, lorsqu’elle est obligatoire et souscrite en même temps que le crédit.

Comparer le TAEG de plusieurs offres de crédit équivalentes permet donc de savoir quel est le prêt le plus avantageux. Mais certaines circonstances nécessitent d’aller plus loin dans la comparaison.


Les méthodes pour comparer les offres de prêt personnel

Pour aller plus loin dans la comparaison d’offres de crédit à la consommation, les emprunteurs doivent faire attention à plusieurs critères :

  • TAEG fixe ou révisable ? Pour un même TAEG, deux offres de prêt personnel peuvent être à taux fixe ou à taux variable. Pour privilégier la sécurité, un emprunteur préférera des mensualités constantes sur toute la durée du crédit. A l’inverse, le second, comme son nom l’indique sera révisé selon l’évolution d’un indice de référence. Mais cela peut être à la hausse comme à la baisse ;
  • frais de dossiers et durée du prêt personnel. Les frais de dossier sont inclus dans le TAEG. Mais pour des crédits à très court terme, leur impact est beaucoup plus fort, notamment en cas de remboursement anticipé ;
  • les modalités du prêt personnel peuvent accorder plus ou moins de souplesse à l’emprunteur. Différés de remboursement, durée de crédit modulable et autres facilités de fonctionnement peuvent être avantageux, et compenser un TAEG plus élevé.