Comment est défini le taux d’un prêt personnel ?

Besoin de financer un projet qui vous tient à cœur, ou encore de renflouer votre compte en banque ? Le prêt personnel peut être tout à fait opportun dans ce genre de situation. En tant que futur emprunteur, vous aimeriez tout savoir sur ce type de crédit ? C’est bien normal ! Pionnier dans le prêt entre particuliers, Younited Credit vous explique comment se calcule le taux d’un prêt personnel et vous en fait une présentation détaillée.

 

Qu’est-ce qu’un prêt personnel ?


Avant même de se pencher sur le taux du prêt personnel, il est important de savoir exactement à quoi correspond ce type de crédit. Le prêt personnel entre dans la catégorie des prêts à la consommation. Il s’agit d’un prêt non affecté. L’emprunteur (ou débiteur) n’a donc pas à justifier de la nature de son projet, comme ce serait le cas pour un prêt affecté. En d’autres termes, il peut faire usage du montant emprunté comme il l’entend. Cet argent pourra servir à financer tout type de service ou de bien de consommation (frais de santé ou de scolarité, mariage, voyage, achats de naissance, appareils électroménagers...). Il pourra aussi répondre à un besoin de trésorerie. Un prêt personnel peut être accordé par une banque ou un établissement de crédit. Comme pour tout prêt, l’emprunteur devra au préalable constituer un dossier comportant un certain nombre de justificatifs, ceci afin de finaliser sa demande de crédit. Les pièces justificatives couramment exigées sont les suivantes :

  • Une pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité, passeport, carte de séjour ou de résident) ;
  • Un relevé d’identité bancaire ou postal ;
  • Un justificatif de domicile (facture de gaz, d’eau, d’électricité ou de téléphone fixe) ;
  • Des justificatifs de revenus (dernier avis d’imposition et, au choix, dernière attestation de prestations familiales, ou derniers bulletins de pension ou de salaire).

À noter : obligations et responsabilités des prêteurs renforcées
Depuis la loi Lagarde de 2010 portant sur la réforme du crédit à la consommation, tout prêteur est tenu de vérifier la solvabilité de l’emprunteur, et donc ses capacités de remboursement.


Taux de prêt personnel : comment ma banque le calcule-t-elle ?


Le taux de prêt personnel est fixé librement par chaque banque ou organisme de crédit. Cependant, il ne peut en aucun cas excéder le taux d’usure. Ce dernier est défini par la Banque de France. Il correspond au seuil maximum que les prêteurs sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils accordent un crédit. Objectif ? Protéger l’emprunteur d’éventuels abus. Mais attention, nous parlons bien ici du TAEG (taux annuel effectif global), et non du taux d’intérêt nominal (encore appelé taux débiteur ou intérêts bancaires). Le taux nominal n’est qu’un élément constitutif du TAEG.

Le TAEG est un facteur essentiel dans une offre de crédit à la consommation. Exprimé en pourcentage annuel du montant emprunté, il intègre, dans son calcul, l’ensemble des frais imposés par la banque qui octroie le prêt. Le TAEG traduit ainsi le coût total du crédit.

Dans le cas d’un prêt personnel — et plus largement, d’un crédit à la consommation —, le TAEG comprend, en plus du taux nominal, tout ou partie des éléments suivants :

  • Les frais de dossier ;
  • Les frais dus ou payés à des intermédiaires tiers intervenus de quelque manière que ce soit dans l’octroi du prêt (courtier, par exemple) ;
  • Les frais d’ouverture de compte ;
  • Les frais de tenue de compte ;
  • Les frais d’utilisation d’un moyen de paiement (opérations de paiement et de prélèvement) ;
  • Le coût des garanties obligatoires (pour faire face aux risques d’impayés qui ne seraient pas couverts par une assurance) ;
  • Le coût de l’assurance emprunteur (facultative).


Bon à savoir : quelques précisions importantes sur l’assurance emprunteur
Afin de garantir le bon remboursement des mensualités, le prêteur peut obliger l’emprunteur à prendre une assurance, même si celle-ci est facultative. Sans quoi, il refusera son dossier. C’est son droit. Néanmoins, l’emprunteur peut tout à fait choisir une autre assurance que celle proposée par la banque ou l’organisme de crédit accordant le prêt.


Comment puis-je dénicher le taux de prêt personnel le plus intéressant ?


Pour trouver le meilleur taux de prêt personnel, et ainsi concrétiser votre projet avec davantage de sérénité, une seule solution : comparer ! Comme indiqué ci-dessus, le TAEG exprime le montant total et réel du crédit, du moins, dans le cas d’un prêt à taux fixe. C’est donc le meilleur point de comparaison entre les différentes offres de prêt personnel. Qu’elle émane d’une banque ou d’un établissement de crédit, toute offre de prêt doit impérativement mentionner ce taux.

Le TAEG est un indicateur clé. Il permet à l’emprunteur de mesurer instantanément la compétitivité de telle ou telle banque. Bien entendu, plus le TAEG sera élevé, plus le coût total du crédit sera important. La durée de remboursement du crédit joue également sur le TAEG : plus il y aura de mensualités, plus celui-ci sera revu à la hausse.


Connaissez-vous le baromètre des taux de prêt personnel ?


En amont de sa demande de prêt personnel, et quel que soit son projet, l’emprunteur a tout intérêt à effectuer un travail préliminaire. Cela passe, comme nous venons de le voir, par la comparaison entre les offres de prêt, mais aussi, et en premier lieu, par la consultation du baromètre des taux. L’idée, pour le débiteur, est de connaître les taux en vigueur. L’objectif est double. En fonction de cette donnée, il pourra à la fois :

  • faire une simulation réaliste de prêt personnel ;
  • et écumer plus facilement les offres de prêt.

Même si les taux des baromètres n’ont pas valeur d’offre, ils permettent à l’emprunteur d’avoir une idée assez précise des mensualités qui seraient les siennes. Sur les simulateurs utilisés, à lui de jouer sur la durée du prêt pour envisager différentes possibilités. Mais nous insistons sur un point : il faut garder à l’esprit que si le montant des mensualités diminue en allongeant la durée de remboursement, le coût total du prêt sera au final plus élevé. La raison est simple : le taux d’emprunt est proportionnel à la durée du prêt.


Quelles sont les conditions d’acceptation d’un prêt personnel ?


Pour décrocher le prêt personnel qui lui permettra de donner une forme concrète à son projet, le débiteur doit avoir une capacité d’emprunt suffisante. La capacité d’emprunt correspond aux revenus dont dispose l’emprunteur une fois les mensualités du prêt et ses charges honorées. Si ceux-ci s’avèrent insuffisants, c’est sans surprise que la banque refusera sa demande de prêt personnel.

D’autres facteurs peuvent jouer en sa faveur et inciter la banque à le suivre dans son projet, parmi lesquels :

  • son niveau d’ancienneté ;
  • son âge ;
  • la stabilité professionnelle ;
  • la bonne gestion de son compte.


Prêt personnel : une solution pour votre projet, deux types de taux possibles


Sur chaque offre de crédit, l’emprunteur devra aussi être attentif au type de taux pratiqué. En effet, le taux d’un prêt personnel peut être soit fixe, soit variable (ou révisable). Le fonctionnement de l’un et de l’autre est complètement différent.

Le prêt personnel à taux variable
Comme son nom l’indique, un taux variable va fluctuer dans le temps, et ce, tout au long de la durée de remboursement du crédit. Le TAEG indiqué sur une offre de crédit à la consommation à taux variable est donc tout à fait indicatif. Il pourra varier à la baisse comme à la hausse, en fonction de l’évolution du marché financier. Ceci peut potentiellement impliquer un coût total plus élevé. De ce fait, le prêt personnel à taux variable présente un risque pour l’emprunteur.

Le prêt personnel à taux fixe
À l’inverse, dans le cas d’un prêt personnel à taux fixe, le taux sera stable tout au long de la durée du crédit. Le montant de remboursement sera donc identique chaque mois. Certes, l’emprunteur ne pourra ici profiter d’une éventuelle baisse des taux d’intérêt. Mais l’avantage, et non des moindres, c’est qu’il connaîtra le coût total du crédit à l’avance, lors de la signature du contrat.


Pourquoi faire une demande de prêt personnel chez Younited Credit ?


Fintech lancée en 2009, Younited Credit est le premier organisme de crédit agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Notre mode de fonctionnement est unique en France. Nous collectons de l’argent auprès d’investisseurs professionnels, puis le prêtons directement aux emprunteurs. Nous agissons donc comme intermédiaire entre ceux qui désirent investir et ceux qui cherchent à emprunter pour concrétiser leur projet. Parmi les investisseurs, on retrouve des particuliers, des assureurs ou des fondations.

Chez Younited Credit, pour un petit montant (moins de 3 000 €), l’emprunteur bénéficie d’un taux de prêt personnel imbattable. Voici quelques-uns des autres avantages nous différenciant des organismes de crédit classiques :

  • Grâce à la signature numérique, l’emprunteur n’a plus à renvoyer son dossier papier afin de valider sa demande de crédit. Cela lui permet d’accélérer le traitement de son dossier et de mettre rapidement son projet sur pied en cas d’acceptation.
  • Quel que soit le montant du prêt, le remboursement anticipé est gratuit.
  • Nous proposons un seul et unique type de crédit : le prêt personnel à taux fixe, amortissable et sans risque pour l’emprunteur, contrairement au crédit revolving ou même au prêt à taux variable.
  • Le report de mensualités ne fait pas partie de nos offres : il allonge la durée du crédit, et donc son coût.

Le taux de prêt personnel est un critère déterminant pour l’emprunteur. Découvrez les taux proposés par Younited Credit via le simulateur gratuit mis à votre disposition, et faites la comparaison !


Les trois points-clés à retenir sur le taux de prêt personnel

  • C’est le TAEG (taux annuel effectif global) qui prime : il inclut tous les frais liés à ce type de crédit à la consommation (taux débiteur, coût de l’assurance emprunteur, coût des garanties exigées pour obtenir l’accord de prêt…) et en représente le montant total.
  • L’assurance emprunteur peut être incluse dans le TAEG : bien que facultative, la banque ou l’organisme de crédit peut l’exiger, mais l’emprunteur reste libre de choisir un assureur tiers.
  • L’emprunteur a tout intérêt à se tourner vers une offre de prêt personnel à taux fixe : cela lui assure des mensualités constantes durant toute la durée du crédit.