Caution de prêt personnel : le dossier pour en comprendre les tenants et aboutissants

Le cautionnement, encore appelé fidéjussion, est un contrat d’engagement par lequel une personne physique ou morale se porte garant du paiement de la dette d’une autre. Cette garantie intervient lorsque l’emprunteur se retrouve, pour une raison ou pour une autre, dans l’incapacité de rembourser son prêt. Pour la banque, il s’agit donc d’un moyen fiable d’obtenir le paiement du montant restant dû en cas de défaut de remboursement de la part de l’emprunteur. Comment le cautionnement fonctionne-t-il plus précisément ? L’emprunteur doit-il forcément avoir une caution pour obtenir un prêt personnel ? Trouvez toutes les réponses à vos questions dans notre dossier spécial cautionnement !


Caution de prêt personnel : quel est son intérêt pour l’emprunteur ?


Si le fait d’avoir une caution pour son prêt personnel est une sécurité pour la banque — cela lui assure le remboursement du crédit, — c’en est une aussi pour l’emprunteur lui-même !
Car qui dit manquement au remboursement dit risque de pénalités de retard. Et cumulées, ces fameuses pénalités peuvent représenter un montant important, qui viendrait s’ajouter à celui des mensualités. Des sanctions pourraient également lui incomber, comme un fichage à la Banque de France. Grâce au cautionnement, l’emprunteur échappe à ces sanctions. Il s’agit donc d’une solution de choix pour assurer son prêt personnel.

Le saviez-vous ? Le cautionnement, un contrat d’engagement qui remonte à loin…
Au VIIIe siècle, les Romains avaient déjà recours au cautionnement. C’est dire si cette pratique est ancienne !


Grâce à la caution, adieu l’assurance emprunteur ?


Complètement ! En prenant une caution pour couvrir son prêt personnel, l’emprunteur échappe également aux frais liés à l’assurance, puisqu’il n’y a pas lieu d’en souscrire une. De manière générale, pour un prêt personnel, l’assurance emprunteur représente 0,4 % du montant emprunté. Mais attention, ce taux s’applique à l’année ! La durée du crédit impacte donc aussi le coût de l’assurance. Selon les termes du contrat, son calcul se fera soit sur le montant initial du prêt, soit sur le montant restant dû, c’est-à-dire déduction faite des remboursements déjà effectués.

Prenons un exemple :

Jonathan a besoin d’un montant de 35 000 euros. Il signe un contrat de crédit sur une durée de 5 ans. L’assurance est calculée sur le montant initial. Par an, elle lui coûtera : 35 000 × 0,4 % = 140 euros (soit 11,67 euros par mois). Au total, Jonathan paiera ainsi : 140 × 5 ans = 700 euros d’assurance.

Attention cependant sur un point : une caution choisie dans votre entourage (parent, ami…) n’impliquera pas de frais supplémentaires, mais une société de cautionnement, si ! Et ces frais peuvent dépasser ceux d’une assurance : il convient d’y réfléchir à deux fois, donc.


La caution est-elle obligatoire pour un prêt personnel ?


Non, la caution pour un prêt personnel n’est absolument pas obligatoire, comme c’est d’ailleurs le cas pour tout autre type de crédit. Par contre, l’établissement qui accorde le prêt peut exiger de l’emprunteur qu’il lui apporte une autre garantie. Quel type de garantie, nous direz-vous ? En fait, les garanties dans le cadre d’un crédit peuvent prendre plusieurs formes. Outre la caution et l’assurance, l’emprunteur peut notamment couvrir son prêt personnel via un placement financier (assurance-vie, livret…) ou une mise en gage (voiture, par exemple).

Bon à savoir : une assurance s’impose ? Déléguez !
Lorsque l’emprunteur ne dispose d’aucune garantie personnelle, l’assurance s’impose d’elle-même. Celle-ci pourra être proposée par le prêteur, en parallèle du contrat de prêt personnel. Néanmoins, l’emprunteur n’est pas tenu de l’accepter. Libre à lui de démarcher d’autres assureurs et de signer un contrat d’assurance ailleurs. On parle dans ce cas de délégation d’assurance : un bon moyen de revoir son taux d’emprunt à la baisse !


J’ai entendu parler de caution simple et de caution solidaire : quelle est la différence ?


La caution pour un prêt personnel, comme pour tout autre crédit, est en effet dite « simple » ou « solidaire ». Dans un cas comme dans l’autre, la portée d’engagement du garant reste la même. Mais une subtilité différencie ces deux notions. Dans le cas d’une caution simple, le prêteur tentera d’obtenir le paiement faisant défaut auprès de l’emprunteur avant de solliciter le garant. Dans le cas d’une caution solidaire, il passera directement à cette dernière étape. Dans la pratique, la caution solidaire reste la méthode la plus couramment employée.


Je souhaite moi-même me porter caution : quelles sont les conditions à remplir ?


En tant que caution pour un prêt personnel, vous devez justifier d’une solvabilité suffisante, vous permettant de supporter un potentiel crédit supplémentaire. C’est en substance la condition requise pour que le dossier de l’emprunteur soit accepté par la banque. Cela passe notamment par une situation professionnelle stable, des revenus confortables et/ou la présence d’épargne.


La caution dans le cadre d’un prêt personnel apparaît comme une option avantageuse. En tant qu’emprunteur, si vous manquez à vos obligations de remboursement, le cautionnement vous permet d’être couvert à moindres frais. Faire toujours plus d’économies en empruntant, c’est possible avec Younited Credit ! Taux fixe sans surprise et ultra concurrentiel, frais de remboursement anticipé offerts (peu importe le montant du crédit), frais de service minimes… En quelques clics, faites une demande de prêt personnel et voyez par vous-même ! Intéressé ? Soumettez-nous votre dossier accompagné du contrat de crédit signé et obtenez une réponse définitive en 24 h chrono. C’est ça, l’esprit Younited !


Les points-clés à retenir sur la caution du prêt personnel

  • Pour l’emprunteur, le cautionnement est totalement facultatif.
  • La banque peut toutefois exiger une autre garantie (assurance emprunteur, placement financier, mise en gage…).
  • La caution simple est sollicitée directement par le prêteur en cas d’incident de remboursement, la caution solidaire l’est seulement si la tentative de paiement auprès de l’emprunteur échoue.