Prêt perso/prêt immobilier : tout savoir sur l’emprunt sans apport

Comment emprunter sans apport ?


Lorsque l’on a besoin d’un prêt perso
ou d’un crédit immobilier pour un projet qui nous tient à cœur, débloquer une somme pour constituer un apport personnel n’est pas toujours facile. Pour éviter ce problème, les établissements de prêt proposent à leurs clients de faire des emprunts sans apport. Quels sont les avantages et les limites de cette formule ? Comment emprunter sans apport ? Dans quels cas un apport personnel est-il nécessaire ?


Prêt perso : est-il encore possible d’emprunter sans apport ?


Les établissements prêteurs accordent des crédits sans exiger d’apport personnel. Leurs clients recherchent des façons simples, rapides et transparentes d’obtenir un prêt. Prêter sans apport répond à cette attente. C’est particulièrement vrai lorsque les montants en jeu sont faibles. Mais même pour les projets les plus importants (crédit auto, réalisation de travaux, prêt perso, etc.), il reste possible d’emprunter sans apport. L’essentiel est de démontrer ses capacités à honorer ses engagements et à respecter les conditions fixées par l’organisme de crédit.


Comment obtenir un emprunt sans apport personnel ?


Avant d’accorder un crédit sans apport personnel, les établissements de prêt examinent la situation financière de l’emprunteur. Les nombreuses conditions à remplir peuvent être classées en 3 catégories :

  • une situation professionnelle stable, qui assure des revenus réguliers sur la durée. Concrètement, cela passe très souvent par un contrat de travail en C.D.I., avec une ancienneté de plusieurs années pour renforcer la solidité du dossier ;
  • un reste à vivre confortable, qui autorise un niveau suffisant de dépenses courantes. En déduisant les échéances du montant des revenus, l’établissement de crédit calcule un reste à vivre. Celui-ci doit être suffisant pour préserver un niveau de vie satisfaisant une fois obtenu le prêt sans apport ;
  • un historique financier sans faille, qui rassure sur la capacité à tenir ses engagements. Des remboursements sans défaut d’anciens crédits, et une bonne gestion de ses comptes dans le passé donnent confiance et augmentent les chances d’obtenir un emprunt sans apport personnel.


Comment obtenir de meilleures conditions d’emprunt ?


À la différence des emprunts immobiliers, l’apport personnel est rarement obligatoire pour obtenir un prêt perso. Mais avancer cette somme non empruntée au début d’un projet renforce sa solidité financière. L’apport reste un moyen efficace de montrer son engagement et d’amorcer concrètement la réalisation de son projet. C’est également un moyen d’obtenir des avantages non négligeables dans le montage d’un dossier de financement :

  • durée de l’emprunt raccourcie ;
  • taux d’intérêt plus compétitifs ;
  • autres conditions financières avantageuses (remboursement différé, etc.).

Avec un apport personnel, les marges de manœuvre sont plus importantes pour négocier des conditions d’emprunt plus compétitives.


Réduire le coût de financement


Faire un apport personnel permet de réduire la durée de remboursement ou le montant des mensualités, puisque la somme empruntée est moins importante.

Exemple : financement de l’achat d’une voiture de 10 000 €.

  • sans apport, sur 3 ans et au taux de 5 %, la mensualité hors assurance est de 300 € ;
  • avec un apport de 2 000 €, la mensualité hors assurance n’est plus que de 240 € ;
  • avec ce même apport de 2 000 € et en maintenant la mensualité à 300 €, il est possible de réduire la durée de prêt de 36 à 30 mois.

Au final, le coût de financement du projet est réduit grâce à l’apport personnel.


Quelles sont les limites de l’apport personnel ?


Malgré ces avantages financiers indéniables, il est parfois préférable de réaliser un crédit sans apport. C’est notamment le cas lorsque les taux proposés dépendent du montant de l’emprunt.

Exemple : 5 % de taux d’intérêt pour un montant inférieur à 10 000 € ou 3 % pour un montant supérieur ou égal à 10 000 €. L’acheteur de voiture de l’exemple ci-dessus a alors intérêt à emprunter sans apport s’il veut bénéficier du taux dégressif réduit.

Il faut également veiller à ne pas trop puiser dans son épargne de précaution pour réaliser son apport personnel. Conserver un minimum de trésorerie disponible est indispensable pour faire face à un imprévu.

Exemple : réaliser 2 000 € d’apport pour un prêt perso peut être risqué si cela revient à vider complètement un compte d’épargne de précaution. À l’inverse, cela peut être intéressant financièrement, si malgré cet apport de 2 000 €, l’emprunteur conserve un niveau d’épargne confortable.


Emprunter sans apport dans le cadre d’un crédit immobilier, impossible ?


Vous avez un projet d’achat de logement ? Rassurez-vous : emprunter sans apport est compliqué, mais certainement pas impossible. En effet, dans certains cas, même sans apport, obtenir un emprunt pour le financement d’un logement n’est pas exclu. Comment ? Comme pour le prêt perso, en commençant par présenter un dossier impeccable (situation financière irréprochable, situation professionnelle stable, revenus suffisants, faible taux d’endettement, etc.). Car il faut avant tout savoir que l’apport dans le cas d’un crédit immobilier sert à couvrir les frais annexes (frais de courtage, frais de notaire, frais de dossier et frais de garantie).

À noter : à combien se montent ces frais ?

Les frais de courtage excèdent rarement 1 % du financement. Les frais de notaire varient non seulement en fonction du montant à emprunter, mais aussi selon la localisation et le type de logement. En moyenne, ils s’élèvent à 5 % pour un logement ancien et à 8 % pour un logement neuf. En ajoutant les frais de dossier et les frais de garantie, le montant à avancer grimpe vite !

Consentir à un prêt immobilier sans apport personnel, c’est donc un risque supplémentaire pour la banque.


Emprunt immobilier sans apport personnel : pour quel type d’emprunteur ?


En plus d’un dossier solide, d’autres arguments peuvent pencher en la faveur de l’emprunteur. Certains profils ont plus de chances d’emprunter sans apport que d’autres, et par conséquent d’éviter de faire une avance sur les frais de courtage et autres frais de notaire. Il y en a trois en particulier.

L’emprunteur jeune

Qui dit emprunteur jeune, dit entrée récente dans la vie active. Ce type d’emprunteur n’a donc généralement pas eu le temps d’épargner, ou alors le montant de son épargne est trop faible par rapport à son projet. La banque en a parfaitement conscience. C’est pourquoi elle sera mieux disposée à lui accorder le financement sollicité.

Cela ne signifie pas pour autant qu’une personne âgée ne pourra pas contracter de crédit immobilier sans apport personnel. Il lui faudra néanmoins justifier de cette absence d’apport. Un veuvage récent, par exemple, est une situation que la banque prendra en considération.

L’emprunteur ayant une épargne considérable

À l’inverse, un emprunteur disposant d’un montant important sur son assurance-vie, son prêt épargne logement ou autre produit de placement mettra la banque en confiance. Et ce, même s’il ne souhaite pas se servir de ce montant comme apport personnel. D’ailleurs, c’est préférable, surtout si le taux d’intérêt de l’assurance-vie ou du prêt épargne logement est supérieur au taux d’intérêt de l’emprunt. Ce qui, au vu des taux d’emprunt particulièrement bas à l’heure actuelle, est souvent une réalité.

L’investisseur locatif

Emprunter pour son projet immobilier en vue de mettre le logement en location, cela change tout. La banque prendra en compte le fait que l’emprunteur bénéficiera d’une réduction fiscale, lui permettant de couvrir les intérêts du prêt, sans oublier la perception de revenus complémentaires à venir.


Prêt à taux zéro : un ultime argument à avancer ?


Comme le prêt épargne logement, le prêt à taux zéro est dédié au financement d’un logement. Pour le futur emprunteur n’ayant pas d’apport personnel, c’est la solution idéale. Ce dispositif permet d’emprunter sur 20 à 25 ans, tout en commençant à rembourser seulement au bout de 5 à 15 ans selon le montant de ses revenus. Le prêt à taux zéro peut alors faire office d’apport, et ainsi, augmenter ses chances de concrétiser son projet. Renseignez-vous sur votre éligibilité !


Crédit immobilier, prêt perso : pourquoi utiliser des outils de simulation ?


En s’appuyant sur des outils de simulation, l’emprunteur peut aisément mettre en concurrence différents établissements de prêt. Objectif ? Obtenir un crédit immobilier ou un prêt perso au meilleur taux actuel. Il pourra alors valider son projet plus sereinement. Avec un taux plus bas, il aura même une marge de négociation supplémentaire s’il souhaite emprunter sans apport, sous réserve que sa situation le lui permette.


Faire appel à un spécialiste en courtage, une bonne initiative ?


Un professionnel en courtage peut vous aider à trouver des offres parfaitement adaptées à votre situation, mais aussi, potentiellement, un crédit à taux plus avantageux que si vous prospectiez seul. Comme les outils de simulation, c’est donc une option à considérer pour pouvoir emprunter sans apport, que ce soit pour un crédit immobilier ou un prêt personnel.


Bien qu’emprunter sans apport soit plus simple pour un prêt personnel, cela reste tout à fait envisageable dans le cadre d’un crédit immobilier. Dossier solide, profil particulier (jeune emprunteur, investisseur locatif…), éligibilité au prêt à taux zéro : voilà autant de leviers de négociation. À la recherche d’un prêt perso sans apport ? Faites une simulation gratuite et sans engagement sur Younited Credit et voyez tous les avantages que vous pourriez manquer !


Emprunter sans apport : ce qu’il faut retenir

  • Obtenir un crédit immobilier sans apport se révèle complexe au vu du montant en jeu : en plus d’une bonne situation, la banque s’attache au profil du demandeur.
  • Pour un crédit immobilier, l’éligibilité au prêt à taux zéro est un plus (peut servir d’apport).
  • Les outils de simulation et le spécialiste en courtage sont des aides précieuses : ils permettent de dénicher le meilleur taux du moment et, potentiellement, de négocier plus facilement un crédit sans apport personnel.