Calculer le remboursement d’un prêt : les conseils de Younited Credit

Quel est le mode de calcul de remboursement d’un prêt ?


Le remboursement d’un crédit peut constituer une partie importante d’un budget, et il est par conséquent important de faire une estimation de son coût réel. Younited Credit vous donne quelques conseils pour réaliser facilement le calcul de remboursement de votre prêt personnel. Ils s'appliquent aussi au prêt immobilier.


Bien comprendre les mécanismes d’emprunt


Avant toute chose, il paraît indispensable de s’intéresser un tant soit peu au mécanisme du crédit pour en comprendre le fonctionnement. Le premier point à connaître est la distinction entre le prêt immobilier à taux fixe et le prêt immobilier à taux variable. Le prêt à taux fixe est celui pour lequel le remboursement s’effectue avec un taux qui demeure le même du début à la fin de la durée de remboursement. Les intérêts n’évoluent donc pas. À l’inverse, le prêt à taux variable est celui dont le pourcentage des intérêts varie en fonction des ajustements des taux interbancaires. Le second point à connaître est l’amortissement, c’est-à-dire la différence entre le remboursement du montant emprunté qui prend en compte le capital stricto sensu et le montant des intérêts d’emprunt et des autres frais annexes.


Calcul de remboursement d’un prêt : quelle est la méthode ?


On distingue non pas une, mais deux grandes méthodes pour le calcul de remboursement d’un prêt :

  • Le calcul automatique via des calculatrices en ligne, plus couramment appelées outils de simulation ou simulateurs de remboursement anticipé ;
  • Le calcul manuel.

Faire l’estimation du remboursement d’un prêt au moyen d’une calculatrice en ligne

Afin de connaître et calculer le remboursement d’un prêt, beaucoup de sites Internet proposent des outils avec des calculatrices de prêts. Ces outils de calcul impliquent de renseigner différents champs :

  • Le montant du prêt, à savoir la totalité de la somme empruntée si le calcul s’effectue au début du remboursement, ou la somme restant à rembourser si le calcul s’effectue en cours de remboursement.
  • Le taux d’intérêt : il s’agit du taux d’intérêt annuel applicable au prêt.
  • La durée de prêt : plus le remboursement se fera sur une courte durée, moins vous aurez à payer d’intérêts. Le montant total du prêt sera en conséquence moins élevé.
  • La date du début de remboursement : elle servira à définir la date de fin de remboursement.

Une fois ces champs renseignés, la calculatrice en ligne calculera le principal, c’est-à-dire le capital restant à rembourser. En outre, ces outils d’estimation en ligne fournissent également un calendrier de remboursement de l’emprunt amorti, qui se caractérise par le versement de mensualités fixes dans le temps.

Si l’emprunteur verse moins chaque mois que le montant trouvé par la calculatrice, cela signifie qu’il faut s’attendre à un rattrapage dans le temps avec des mensualités qui deviendront de plus en plus importantes à l’avenir.

Faire l’estimation du remboursement d’un prêt manuellement

Les plus courageux pourront tenter de calculer le remboursement de leur prêt personnel ou leur pret immobilier en appliquant la formule suivante :

M = P × [J / (1 - (1 + J) - N)]

Il faut comprendre que M représente le montant du paiement, P représente le principal, c’est-à-dire le capital emprunté, J représente le taux d’intérêt effectif, et N représente le nombre total de mensualités.

Une fois la formule connue, les étapes à suivre sont les suivantes :

  • Calculer le taux d’intérêt effectif « J » : le calcul du taux d’intérêt effectif s’effectue en prenant le taux d’intérêt annuel (par exemple 5 %), puis en divisant ce taux par 100 pour le calculer en décimales (0,05). Il faut ensuite diviser ce taux par le nombre de versements effectués en une année (par exemple 0,05 divisé par 12 si l’on effectue 12 versements mensuels, ce qui donne 0,004 167).
  • Établir ensuite le nombre total de versements « N » : par exemple, si l’emprunt est remboursable sur 5 ans à raison de 12 mensualités par an, le nombre total de versements sera de 12 multiplié par 5, soit 60 versements.
  • Calculer (1 + J) - N : si l’on reprend les chiffres précédemment trouvés, cela donne : (1,004 167) - 60 = 0,779 2.
  • Calculer ensuite J/ (1 - (1 + J) - N) : il faut établir la différence entre 1 et la réponse de l’étape précédente (cela donne 1 - 0,7792= 0,2208), puis il faut ensuite diviser J par le résultat trouvé, ce qui donne 0,004167 divisé par 0,2208 = 0,01887.
  • Calculer le montant du versement mensuel : il faut alors multiplier le dernier résultat par le montant du capital emprunté « P ». Si on emprunte par exemple 30 000 euros, il faudra alors multiplier 30 000 par 0,018 87 = 566,1 ou 566 et 10 centimes environ.

Important : attention aux arrondis !
Trop arrondir les résultats intermédiaires au cours du calcul revient à fausser le résultat final, d’autant plus lorsque le montant du bien immobilier (et donc du crédit) est important. Dans l’exemple ci-dessus, nous avons laissé 4 décimales, mais pour une estimation plus précise, nous vous conseillons d’utiliser soit une calculatrice graphique, soit un tableur, en veillant à enlever la fonction d’arrondi. Vous n’êtes pas équipé ? Ces deux outils de calcul sont disponibles gratuitement en ligne !


Et dans le cas d’un remboursement anticipé de crédit à la consommation ou immobilier ?


Votre situation financière a évolué depuis la signature de votre contrat de crédit ? Le remboursement anticipé de votre emprunt peut être tentant pour solder tout ou partie du capital restant dû avant terme. Seulement, le remboursement anticipé d’un crédit immobilier, qu’il soit total ou partiel, n’est pas toujours judicieux. Dans un cas comme dans l’autre, des pénalités de remboursement s’appliquent lorsqu’elles sont prévues au contrat. Le montant de ces pénalités dépend de la durée de remboursement restante et équivaut au maximum à :

  • 3 % du capital restant dû avant le remboursement anticipé ;
  • Ou 6 mois d’intérêts sur le capital faisant l’objet d’un remboursement anticipé, au taux moyen de l’emprunt.

Le montant le moins élevé est toujours celui retenu. Il faut toutefois garder à l’esprit qu’un remboursement anticipé n’est rentable que si le montant gagné sur les intérêts et l’assurance est supérieur à celui des pénalités.

Le calcul de remboursement d’un prêt de manière anticipée peut, là encore, se faire manuellement ou à l’aide d’un simulateur. Pour connaître le capital restant à payer, il faut tout simplement soustraire le capital emprunté du capital déjà remboursé par les mensualités. Le capital restant à payer servira au calcul des pénalités en cas de remboursement total.

Exemple de calcul pour le remboursement anticipé d’un crédit conso ou immobilier

Vous avez contracté un prêt immobilier de 220 000 euros au taux de 4,06 % assurance comprise. Le capital restant dû est d’environ 162 000 euros. Vous souhaitez faire un remboursement anticipé partiel, d’un montant de 50 000 euros.

Calculons dans un premier temps le gain généré par votre remboursement anticipé au niveau de l’assurance et des intérêts, en nous aidant d’un simulateur :

  • Montant initial de l’emprunt : 220 000 euros ;
  • Date de la première mensualité : octobre 2013 ;
  • Durée initiale : 20 ans, soit 240 mensualités ;
  • Taux du prêt hors assurance : 3,50 %
  • Taux de l’assurance : 0,56 % ;
  • Date du remboursement anticipé : octobre 2020 ;
  • Montant du remboursement : 50 000 euros ;
  • Modifier le montant de la mensualité : non.

Les résultats du calcul sont les suivants :

  • Capital restant dû : 162 144,82 euros ;
  • Mensualité hors assurance : 1 275,91 euros (comme initialement) ;
  • Montant de l’assurance : 102,67 euros ;
  • Nouvelle durée d’emprunt : 184 mois, soit 56 mensualités en moins ;
  • Coût total des intérêts : 63 890,50 euros, contre 86 218,73 euros initialement (soit -22 328,23 euros) ;
  • Coût total de l’assurance : 18 890,67 euros, contre 24 640,00 euros initialement (soit -5 749,33 euros).

Le gain total sur l’assurance et les intérêts s’élève à : 22 328,23 + 5 749,33 = 28 077,56 euros.

Attelons-nous à présent à l’estimation des pénalités de remboursement :

  • Cas de figure n° 1 : 100 000 × (3/100) = 3 000 euros ;
  • Cas de figure n° 2 : 50 000 × [(5/100) × 6] /12 = 1 250 euros.

Vos pénalités de remboursement se monteront donc à 1 250 euros, soit un montant largement inférieur aux économies réalisées sur l’assurance et les intérêts. Au final, l’opération s’avère plus que rentable.


Quelle que soit la méthode retenue, et qu’il soit question de remboursement simple ou de remboursement anticipé, le calcul de remboursement d’un prêt immobilier est essentiel. La tâche vous paraît ardue ? N’hésitez pas à vous faire épauler par un expert. Il prendra en compte votre situation financière et vous conseillera au mieux de vos intérêts.


Les points-clés à retenir sur le calcul de remboursement d’un prêt

  • Deux méthodes d’estimation : le calcul manuel et le calcul par le biais d’un simulateur en ligne.
  • Dans le cas d’un remboursement anticipé faisant suite, par exemple, à une évolution de la situation financière de l’emprunteur, des pénalités sont souvent dues.
  • La rentabilité d’un remboursement anticipé n’est assurée que si le montant des pénalités est inférieur aux économies réalisées sur l’assurance et les intérêts.