Énergie solaire : le vrai prix des panneaux photovoltaïques

À l’heure actuelle, l’énergie solaire se décline sous trois formes. On distingue l’énergie solaire thermique, l’énergie solaire thermodynamique et l’énergie solaire photovoltaïque. Cette dernière est la technologie utilisée la plus répandue. La mise en place de panneaux solaires photovoltaïques est une idée qui vous séduit ? Avant de valider votre projet, n’omettez pas de bien vous renseigner sur les prix ! En effet, de nombreux éléments conditionnent le prix d’une installation photovoltaïque. Il ne faut pas non plus négliger la rentabilité de votre futur investissement. Voici ce à quoi vous attendre !


Sur quoi l’énergie solaire photovoltaïque repose-t-elle ?


Pour vous aider à bien comprendre le mode de fonctionnement de l’énergie solaire photovoltaïque, nous allons tenter de vous expliquer les choses le plus simplement possible. L’énergie solaire photovoltaïque désigne l’électricité produite par transformation d’une partie du rayonnement solaire.
Ce processus se fait par le biais de cellules photovoltaïques. Ces fameuses cellules, intégrées aux panneaux photovoltaïques ou panneaux solaires, sont fabriquées à partir de matériaux semi-conducteurs (le plus souvent, il s’agit de silicium). Sous l’effet de la lumière, le silicium produit des électrons qui vont se mettre en mouvement et émettre un courant électrique. Les électrons sont ensuite éjectés pour circuler en circuit fermé, et ainsi, produire de l’électricité.
Contrairement à l’énergie solaire thermodynamique, qui demande une utilisation intermédiaire de la chaleur, l’énergie solaire est donc ici directement convertie en électricité.

À noter : l’énergie solaire, à la fois économique et écologique
L’énergie solaire étant disponible gratuitement, aucun surcoût énergétique n’est à prévoir en plus du prix de l’installation photovoltaïque. Par ailleurs, la production d’électricité au moyen de panneaux solaires est non polluante. Une bonne nouvelle pour les défenseurs de l’environnement !


Prix d’une installation photovoltaïque : quels critères entrent en jeu ?


Pour définir le prix d’une installation de panneaux solaires, il faut en premier lieu prendre en compte leur puissance. Chez les particuliers, cette puissance peut être de 3, 6 ou 9 kWc (kilowatt-crête). Bien sûr, plus la puissance est élevée, plus les prix grimpent. En moyenne, pose et démarches administratives comprises, le prix d’une installation photovoltaïque oscille entre 9 000 et 20 000 euros lorsqu’elle est intégrée au bâti, et entre 8 000 et 18 000 euros en cas de surimposition. La marge peut paraître relative, mais le cout de l’installation peut varier à la baisse comme à la hausse, notamment selon :

  • Le type de panneaux photovoltaïques: les panneaux monocristallins assurent une meilleure rentabilité que les panneaux polycristallins, mais leur prix est aussi plus élevé.
  • Votre mode de consommation, qui peut faire varier la technique de pose, mais également la puissance retenue pour vos panneaux solaires.
  • Le mode de connexion de l’onduleur, avec par ordre de prix : le système centralisé, en série ou alternatif (un onduleur par panneau).
  • Le matériau recouvrant votre toit, qui va faciliter la pose ou au contraire la complexifier.
  • La configuration de votre réseau électrique, en particulier la localisation du compteur par rapport à la future installation.

 

prix-installation-photovoltaique

Panneaux solaires : quid de la rentabilité ?

Outre le prix d’une installation photovoltaïque, vous devez vous poser une autre question essentielle : celle de la rentabilité. Sans surprise, les panneaux solaires photovoltaïques affichent une bien meilleure rentabilité dans les régions ensoleillées.

Inclinaison

45°

90°

Ouest

93%

84%

55%

Sud-Ouest

92%

66%

Sud

96%

68%

Sud-Est

92%

66%

Est

84%

55%

La rentabilité peut être estimée en prenant en considération à la fois :

  • Le tarif d’achat des panneaux photovoltaïques ;
  • La quantité prévisionnelle de production, sachant qu’elle dépendra entre autres de l’orientation et du degré d’inclinaison du toit, ou encore de la puissance et du type de panneaux solaires (mono ou polycristallins) ;
  • L’usage qui sera fait de l’électricité : autoconsommation avec ou sans revente du surplus, ou vente de la totalité à un fournisseur d’électricité.

En autoconsommation, pour des panneaux photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 9 kWc, le prix de rachat au 4e trimestre 2019 était de 0,10 euro/kWh. En vente totale, toujours à la même période, ce prix était fixé à :

  • 0,1857 euros/kWh pour des panneaux photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc ;
  • 0,1519 €/kWh pour ceux d’une puissance inférieure ou égale à 9 kWc.

Le retour sur investissement peut sembler faible, mais sur la durée, cela peut représenter une belle somme.

Prenons un exemple :

Vous investissez dans des panneaux photovoltaïques d’une puissance de 6 kWc, produisant annuellement 7 000 kWh. Leur prix est de 15 000 euros. Vous consommez 60 % de l’électricité produite, soit 4 200 kWh. En vendant les 40 % restants, vous percevez chaque année : 2 800 × 0,10 = 280 euros, soit un taux de rentabilité de 37 % sur 20 ans.


Un crédit d’impôt pour aider à financer mes panneaux photovoltaïques, c’est possible ?


Si le crédit d’impôt permettait de revoir le prix de son installation photovoltaïque à la baisse, ce n’est aujourd’hui plus d’actualité. En revanche, en autoconsommation, vous avez droit à une prime (versement réparti sur 5 ans) :

  • 390 euros/kWc pour des panneaux photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc ;
  • 290 euros/kWc pour des panneaux photovoltaïques d’une puissance comprise entre 3 et 9 kWc.


Le prix d’une installation photovoltaïque peut aisément aller du simple au double. Le calcul de la rentabilité de l’opération est une étape clé : elle doit se faire avant même d’envisager un investissement.

Prix d’une installation photovoltaïque : ce qu’il faut retenir

  • Prix moyen : 8 000 à 20 000 euros.
  • Plusieurs variables entrent en jeu (type de panneaux solaires, mode de consommation…).
  • Crédit d’impôt supprimé, mais prime à l’autoconsommation attribuée.