Prix d’une véranda : les critères d’estimation

Comment choisir sa véranda ? Ouverte sur l’extérieur, baignée de lumière, agréable à vivre en toutes saisons, aménageable au gré des envies… et à quel prix ?

La véranda est une pièce qui ne manque pas d’atouts puisqu'elle permet l'extension de logement sans se lancer dans de grands projets de travaux. Pourtant, avant d’envisager d’agrandir votre maison, vous voudrez avoir une idée du budget à prévoir, et c’est bien normal. Plusieurs critères vont vous permettre d'estimer le prix de votre future véranda au plus juste avant de faire votre choix. Younited Credit se penche sur la question pour vous donner les meilleurs conseils !


Pourquoi faire construire une véranda ?


Plusieurs raisons peuvent motiver le propriétaire d’une maison à bâtir une véranda et nombreux sont les avantages.
Le souhait de bénéficier d’une surface habitable supplémentaire est souvent la première. Ce cas peut, entre autres, se présenter lorsque la famille s’agrandit et que l’on se sent à l’étroit.
Cela évite un déménagement. Il peut aussi s’agir de libérer une pièce pour créer un espace bureau en vue d’exercer à domicile, par exemple.
Pour certains, la véranda répond simplement à une envie de se rapprocher de la nature, particulièrement en hiver, en créant un espace de vie dans le jardin utilisable tout au long de l'année. Pour d’autres, la motivation est avant tout financière : les vérandas sont une réelle valeur ajoutée et permettent, lors de la revente de la maison, de réaliser une plus-value immobilière.
En bref, vous l'aurez compris, votre véranda va pouvoir revêtir plusieurs fonctions, à son installation ou sur le long terme, au gré de vos envies.


Quels sont les différents types de vérandas ?


Sur le marché, trois types de vérandas sont proposés, avec par ordre de prix :

  • Les vérandas en kit préformatées 

Les vérandas en kit sont des vérandas livrées en pièces détachées. Le montage peut être effectué par vos soins si vous avez d’excellentes connaissances en bricolage et que les travaux ne vous font pas peur. Vous pouvez aussi engager un professionnel.

  • Les vérandas en kit sur-mesure

Pour les vérandas en kit préformatées, la taille et le format des éléments sont définis à l’avance. Ils ne sont donc pas spécifiquement adaptés à votre maison et répondent à des mesures standard, contrairement aux vérandas en kit sur-mesure.

  • Les vérandas 100 % sur-mesure.

La véranda 100 % sur-mesure, quant à elle, est entièrement imaginée selon vos souhaits, vos besoins et les contraintes de votre maison. Le montage ne peut être réalisé que par un poseur professionnel.


Quelle que soit l’option retenue, Younited Credit vous recommande de demander plusieurs devis pour estimer le prix de votre projet de véranda au plus près de vos moyens.


Quelle superficie pour ma véranda ?


Votre maison est unique, votre projet de construction également. Évidemment, l’ampleur des travaux et le prix de la véranda seront fonction de l’espace visé. Si avec les vérandas de belle superficie, les possibilités d’aménagement sont décuplées, les petits espaces ne manquent pas de potentiel, loin de là ! Sur la base de superficies types, voici quelques idées pour aménager le modèle de votre choix :

  • Dans une véranda de 10 à 20 m² : un salon, un bureau, une chambre à coucher, une bibliothèque, un sas d’entrée, une salle à manger, un atelier.
  • Dans une véranda de 30 à 40 m² : une salle de réception, une suite parentale, une cuisine ouverte sur le salon/séjour, un espace de loisirs.

Tout est possible. Laissez-vous guider par vos envies !

À noter : pensez à votre exposition à la lumière naturelle et votre consommation énergétique
Il sera en revanche intéressant de réfléchir à votre future consommation d’Énergie. En effet, si votre pièce est exposée à la lumière naturelle dans votre terrain, vous pourrez vous autoriser un espace plus grand. Si ce n'est pas le cas, il vous faudra peut-être repenser la taille de votre jardin d'hiver pour éviter les surprises dues à une surconsommation.

Installation d’une véranda : quel prix pour quel matériau ?


De nombreuses spécificités conditionnent le prix d’une véranda, à commencer par le matériau qui sera utilisé pour bâtir la structure. Pour tout type de construction (kit ou sur-mesure), il existe essentiellement :

  • Les vérandas en bois ;
  • Les vérandas en aluminium ;
  • Les vérandas en PVC ;
  • Les vérandas en acier ;
  • Les vérandas en fer forgé.

En plus de leur différence de prix, ces matériaux possèdent leurs propres caractéristiques. Il faudra prendre en compte leurs différences pour faire votre choix en connaissance de cause.

Quel est le prix d’une véranda en bois ?

Très traditionnelle, la véranda en bois est idéale si vous voulez donner un esprit chalet à votre habitation, ou accentuer cette ambiance. En plus d’offrir un charme certain, le bois est un matériau très technique qui présente d’excellentes performances thermiques. Le niveau d’isolation est ainsi optimum. Selon l’essence choisie (européenne ou exotique), le prix d’une véranda en bois varie entre 300 et 2 000 €/m², voire davantage si la construction de la véranda est faite 100 % sur-mesure.

À noter : entretien périodique à prévoir
Pour permettre au bois de conserver toute sa beauté, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement (tous les 2 à 5 ans en moyenne, selon le traitement choisi).

Quel est le prix d’une véranda en aluminium ?

Envie d’apporter une touche de modernité à votre habitation, tout en vous assurant un entretien minimum ? Dans ce cas, l’installation d’une véranda en aluminium est à privilégier ! La véranda en aluminium est en effet pérenne, mais aussi peu exigeante. L’alu présente toutefois un inconvénient, et non des moindres : du point de vue de l’isolation thermique, ce matériau est peu performant. Mais il est possible d’améliorer ses qualités d’isolant en installant des châssis à rupture de pont thermique, soit directement dans la structure, soit au niveau des jonctions. Le confort thermique se rapprochera alors de celui d’une véranda en bois. C’est un point dont il vous faudra discuter avant la pose de votre véranda ! Le prix d’une véranda en alu ? Entre 800 et 2 500 €/m².

Quel est le prix d’une véranda en PVC ?

La véranda en PVC est aussi facile d’entretien que la véranda en aluminium, et possède des qualités thermiques similaires à celle d’une véranda en bois. Elle résiste également bien à l’usure, à condition que le PVC soit de bonne qualité. Au mètre carré, les prix d’une véranda en PVC démarrent à 300 euros et peuvent grimper jusqu’à 1 500 €/m².

Quel est le prix d’une véranda en acier ou en fer forgé ?

La véranda en acier peut s’inscrire dans un style loft ou industriel, très en vogue actuellement. Ce matériau affiche des performances thermiques équivalentes à celles du bois, mais nécessite, lui aussi, un traitement au bout de quelques années pour éviter la corrosion. Le fer forgé, modelable selon les envies, est adaptable à tous types d’architectures. Il résiste bien à l’épreuve du temps, mais est sujet à l’oxydation. Les peintures doivent donc être bien entretenues. Autre point négatif : le fer forgé est un très bon conducteur, ce qui le classe au même rang que l’alu en matière d’isolation thermique. Côté budget, le prix d’une véranda en acier est de l’ordre de 900 à 2 800 €/m². Le prix d’une véranda en fer forgé est sensiblement identique.


Prix d’une véranda : quels autres paramètres viennent augmenter la note finale ?


Le coût du vitrage

Aux tarifs précités, il faut rajouter le prix des vitrages. Pour un double vitrage, comptez au minimum 150 €/m², et jusqu’à 600 euros voire plus pour les doubles vitrages les plus performants.

Le coût de la pose de la véranda

Il faut aussi compter le prix de pose de la véranda, qui varie selon le professionnel choisi. Au m², un professionnel demande en moyenne entre 60 et 300 euros pour l’installation d’une véranda.

Le coût de la toiture

Autre élément fondamental d’une véranda : le toit ! Au même titre que la structure et le vitrage, la toit participe à l’isolation de la pièce. Quatre grandes possibilités se présentent à vous :

  • La toiture en polycarbonate : 5 à 50 €/m² selon l’épaisseur et la qualité (alvéolaire ou non) ;
  • La toiture en plaques opaques : 45 €/m² en moyenne ;
  • La toiture en verre : dès 150 €/m² pour un double vitrage basique ;
  • La toiture classique en tuiles : 10 à 90 euros en moyenne selon le matériau choisi.

Le coût du système de chauffage

L’ajout du système de chauffage n’est pas non plus à négliger. Car même les matériaux et vitrages les plus performants ne suffiront pas à isoler complètement la pièce. Cela implique des travaux plus ou moins importants et le surcoût peut représenter 10 à 25 % du prix de construction d’une véranda.

À noter : quid des vérandas bioclimatiques ?
Les vérandas bioclimatiques se composent d’un vitrage à isolation thermique renforcée ou à contrôle solaire en façade comme au niveau de la toiture, permettant de capter la chaleur extérieure. Grâce à un système de ventilation performant, cette dernière est ensuite restituée dans le reste de la maison. Cela permet de limiter les dépenses en chauffage. Ces vérandas peuvent être couplées à tout type de structure (alu, fer forgé…). Si les travaux s’avèrent particulièrement laborieux et que leur prix reste élevé, l’efficacité est au rendez-vous, pour peu que vous habitiez une région ensoleillée. Dans tous les cas, des devis s’imposent !

Le coût des travaux de terrassement

Dernier élément important à prendre en compte : le prix des travaux de terrassement. À moins de disposer d’une terrasse en dur suffisamment solide pour accueillir la véranda, cette opération sera en effet nécessaire. En moyenne, un terrassement coûte une cinquantaine d’euros T.T.C./m3. Comme pour la construction de votre véranda, étudiez plusieurs devis avant de choisir votre terrassier.


Construction d’une véranda : quelles démarches administratives ?


Vous devez en premier lieu soit faire une déclaration préalable de travaux, soit demander un permis de construire en mairie. Tout va dépendre de la surface de votre future véranda. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

  • moins de 20 m² : une déclaration de travaux suffit.
  • entre 20 et 40 m² : permis de construire obligatoire. En sus, si la surface totale de votre maison + celle de la véranda excèdent 150 m², le permis doit être signé par un architecte.
  • plus de 40 m² : permis de construire requis, et devant être signé par un architecte si le tout (maison + véranda) dépasse 170 m².

Dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux, vous devrez également déposer le formulaire n° 6704 dûment rempli auprès de votre centre des impôts fonciers. Ce dernier porte sur les changements de consistance ou d’affectation des propriétés bâties et des propriétés non bâties.


À présent que vous avez connaissance des principaux facteurs influant sur le prix d’une véranda, il ne vous reste plus qu’à vous rapprocher de professionnels pour chiffrer précisément le coût de l’opération. Enfin, pour financer la construction de votre véranda, pensez au prêt personnel avec Younited Credit ! Des taux fixes et avantageux, un remboursement anticipé gratuit quel que soit le montant emprunté, un accompagnement de A à Z, une transparence totale : pour concrétiser votre projet d’installation de véranda, que demander de mieux ?


Les points-clés à retenir sur le prix des différents modèles de véranda

  • Dépend du matériau choisi et de son niveau de qualité (300 à 2 800 €/m²).
  • Le vitrage est à rajouter (150 €/m² minimum, et jusqu’à 600 euros voire davantage selon les performances).
  • Compter également le prix de pose de la véranda (60 à 300 €/m²), l’installation du système de chauffage (+ 10 à 25 % par rapport au prix de construction) et, éventuellement, le terrassement (50 € T.T.C./m3 en moyenne).
  • Demander systématiquement plusieurs devis, aussi bien pour une véranda que pour tous les travaux annexes (terrassement, installation d’un système de chauffage…).