Budget familial : les 3 règles d’or à respecter pour une gestion optimale

Vous éprouvez des difficultés à gérer vos finances ? Peut-être le temps est-il venu de vous plonger sérieusement dans vos comptes afin d’établir votre budget personnel. Younited Credit vous apporte de précieux conseils pour y parvenir et vous permettre de rétablir durablement votre situation budgétaire.


Tenir un budget familial : quelles sont les étapes à suivre ?


Pour mettre en place un budget personnel pertinent, plusieurs étapes sont à respecter. Rassurez-vous, il n’y a rien de compliqué. Il vous faudra simplement vous dégager un peu de temps, surtout au tout début.

1.     Comptabilisez vos dépenses et revenus mensuels

Commencez par lister le montant de vos revenus et de vos dépenses habituelles sur une période d’un mois. Si vos revenus sont amenés à évoluer (vous êtes indépendant, par exemple), établissez une moyenne par rapport aux mois précédents. Pensez également à inclure vos revenus locatifs, les allocations sociales et autres pensions (alimentaire, invalidité, retraite…) que vous percevez.

Du côté des dépenses habituelles, on distingue :

  • Les charges fixes, dites aussi incompressibles (loyer, téléphone, Internet, assurances, mutuelle, impôts, crédit auto, crédit immobilier, prêt personnel, etc.) ;
  • Les charges variables (alimentation, transport, habillement, eau, gaz, électricité, essence, loisirs, sorties…).


Les dépenses exceptionnelles (frais de santé, réparation de véhicule…) n’étant par définition ni prévisibles ni quantifiables, inutile de les inclure dans votre budget familial.

Bon à savoir : des outils pour vous assister
Outre le traditionnel tableur, des applications dédiées vous simplifient la vie : Linxo, Bankin’, Home Budget Manager, Wallet ou encore Toshl Finance, pour ne citer qu’elles. Si certaines sont 100 % gratuites, pour d’autres, il vous faudra débourser 2 à 3 euros par mois en moyenne.

2.     Établissez un budget prévisionnel

La synthèse budgétaire établie précédemment va vous permettre de constituer votre premier budget familial prévisionnel, sur une période donnée (une année, généralement). En vous basant sur vos habitudes de consommation actuelles, hiérarchisez ainsi vos revenus et vos dépenses, mois par mois, pour l’année à venir.

À noter : pensez à l’actualiser
En cours d’année, si vos dépenses et revenus évoluent, il est essentiel de mettre votre budget prévisionnel à jour.

Déterminez ensuite vos objectifs financiers à court, moyen et long terme (mettre de l’argent de côté, partir en vacances, vous faire plaisir, préparer votre retraite…). Puis, intégrez ces objectifs dans votre budget prévisionnel.

Si vous êtes en déficit budgétaire (montant des dépenses supérieur à celui des recettes), ou si vous souhaitez tout simplement faire des économies, il faudra revoir certains postes de dépenses. Il existe plusieurs moyens d’action. Vous pouvez notamment :

  • Faire jouer la concurrence (assurance habitation, électricité, Internet…) ;
  • Changer de logement au profit d’un autre, dont le loyer est moins élevé ;
  • Faire quelques compromis (par exemple sur les sorties, l’habillement, les abonnements divers).

Dans le cas où vous ne souhaitez pas revoir votre mode de vie ni vos habitudes, une seule solution : trouver une source de revenus complémentaire.

3.    Suivez scrupuleusement vos dépenses

Vous devez ensuite suivre de près votre situation budgétaire. Pour ce faire, notez quotidiennement ou de manière hebdomadaire toutes les dépenses réalisées en vous basant sur vos souches de chèques, vos factures, vos tickets de caisse et de carte bancaire, ou encore sur vos comptes en banque. Aucune dépense ne doit être oubliée. Si vous utilisez une application de gestion budgétaire, vous avez peut-être la possibilité d’importer directement vos opérations bancaires pour gagner du temps.

Enfin, établissez chaque mois un bilan financier en comparant vos revenus et dépenses avec votre budget familial prévisionnel. En cas de déséquilibre, cherchez à comprendre l’origine du problème et réalisez des ajustements dès le mois suivant pour y remédier. Cela vous évitera une potentielle situation de découvert, et donc des agios à payer. N’oubliez pas non plus de réaliser un bilan en fin d’année, afin de faire une nouvelle analyse de votre situation. Si vous constatez que votre budget personnel est respecté et que vos objectifs sont atteints, cela ne pourra que vous encourager à poursuivre dans cette voie !


Nos conseils en plus pour la gestion de votre budget familial


Nous évoquions plus haut le fait de faire jouer la concurrence pour réduire vos dépenses. On pense souvent à changer de fournisseur d’électricité ou encore de fournisseur Internet. Mais étrangement, on pense moins à changer de banque ! Pourtant, les frais bancaires peuvent peser lourd dans le budget personnel. Ils peuvent fortement varier d’un établissement à l’autre, d’où l’intérêt de comparer. Pour ne pas être tenté de dépenser l’argent économisé, nous vous conseillons également de le transférer de vos comptes courants à un produit d’épargne adapté à vos objectifs (livret A pour constituer une trésorerie de secours, assurance-vie pour un futur investissement ou pour mettre à l’abri votre famille…). Enfin, épargnez non pas en fin, mais en début de mois, alors que vous avez encore de l’argent sur vos comptes. Vous pouvez mettre en place un virement automatique. De la sorte, vous épargnerez sans même vous en rendre compte. Reste à fixer le montant que vous pouvez consacrer.

Avec de bons outils, un peu de méthode et de ténacité, gérer et suivre son budget familial avec précision devient un jeu d’enfant. En suivant ces quelques conseils, vous reprendrez peu à peu le contrôle de vos finances, et plus largement, de votre vie quotidienne !


Les points-clés à retenir pour une bonne gestion du budget familial

  • Faire un budget prévisionnel, sur la base des revenus et dépenses courantes.
  • Établir mensuellement et annuellement un bilan financier.
  • S’aider d’outils tels qu’un tableur ou une application budgétaire.