15 conseils d'entretien de la voiture : un minimum d’organisation et d’assiduité, et le tour est joué !

L’entretien d’une voiture ne se limite hélas pas à une simple vidange tous les 15 000 ou 30 000 km. Bien d’autres points sont à vérifier tout au long de la vie de votre véhicule. Mais rassurez-vous, l’entretien de votre auto ne relève pas du casse-tête. Il suffit d’avoir les bons réflexes au bon moment. Listing des 15 étapes à ne pas négliger !


Entretien auto : la clé de la longévité ?

Un entretien auto régulier permet d’éviter une usure prématurée des composants de votre véhicule. Mais nous allons voir que l’entretien d’une voiture ne concerne pas que la partie mécanique…


Conseil n° 1 : respectez bien l’intervalle de révision


En matière d’entretien auto, la révision est une opération incontournable qui doit être effectuée à intervalles réguliers (tous les 15 000, 20 000 ou 30 000 km selon le modèle de véhicule et sa motorisation). Pour savoir quand effectuer votre révision, référez-vous à votre carnet d’entretien.

D’une, la révision permet de préserver la garantie constructeur.

À noter : qu’est-ce que la garantie constructeur ?
La garantie constructeur permet aux propriétaires de véhicules neufs d’être indemnisés en cas de défauts cachés d’origine mécanique. La durée minimale est de 2 ans, mais certains constructeurs la font courir sur une période plus longue. S’ils le souhaitent, les acheteurs peuvent aussi demander une extension de garantie constructeur, mais cela représente un coût supplémentaire.

De deux, elle permet de s’assurer que le véhicule est en bon état et ne risque pas de tomber en panne ou de menacer la sécurité des usagers. La révision comprend notamment la vidange du moteur, le contrôle des niveaux (liquide de refroidissement, liquide de frein, huile moteur…), ainsi que la vérification de la pression des pneus, des feux et du circuit de climatisation.


Conseil n° 2 : ne faites pas l’impasse sur le contrôle technique


Le premier contrôle technique est à effectuer au cours des 6 mois précédant la 4e année de mise en circulation de votre voiture, puis tous les 2 ans. Le contrôle technique porte sur de nombreux points (133 au total), incluant les équipements de freinage, la visibilité, les feux, la pression des pneus, les châssis, la direction ou encore les nuisances. Il peut être effectué dans n’importe quel centre agréé. Comme la révision, le contrôle technique est obligatoire.


Conseil n° 3 : vérifiez régulièrement les niveaux


Si ces contrôles sont effectués lors de la révision, vous devez bien entendu prendre le relais entre deux ! Au minimum tous les 6 mois (selon la fréquence de roulage), assurez-vous que le niveau d’huile moteur, de liquide de refroidissement et de liquide de frein est suffisant.


Conseil n° 4 : soignez votre batterie


La batterie n’apprécie ni les grands froids ni les températures caniculaires. Pensez donc à abriter votre voiture ou à la couvrir. Guettez également les traces de corrosion, les fuites ou l’encrassage des cosses, qui pourraient altérer son fonctionnement.


Conseil n° 5 : laissez à votre moteur le temps de chauffer

Faire monter dans les tours un moteur à froid revient à le solliciter dangereusement, surtout s’il s’agit d’un moteur diesel. Cela nuit à la longévité de ses composants en mouvement et engendre des défauts de combustion. À la longue, cela encrasse le système d’injection.


Conseil n° 6 : pensez à changer votre courroie de distribution à temps


La fréquence de remplacement de la courroie de distribution varie selon la marque, le modèle et la motorisation d’une voiture. Elle peut s’effectuer tous les 60 000 à 160 000 km. Le kilométrage préconisé est spécifié sur le carnet d’entretien de votre véhicule.

15 conseils d'entretien pour votre voiture

Conseil n° 7 : lavez régulièrement votre voiture


L’entretien d’une voiture, cela passe également par le nettoyage de la carrosserie et des soubassements. Été comme hiver, n’attendez pas que la crasse s’accumule ! Nettoyez aussi sans attendre les déjections d’oiseaux, même infimes : elles sont réputées pour attaquer la peinture !

Conseil n° 8 : préservez vos essuie-glaces


L’entretien courant des essuie-glaces est à prendre en compte. Cette manipulation est simple et requiert peu d'énergie. Il suffit souvent de nettoyer ces équipements à l'eau chaude et les sécher avec un chiffon propre. Il faut aussi vérifier leur bon fonctionnement et y remédier si nécessaire à l'aide de graisse siliconée sur l'articulation. Dès les premières traces d'usure, il est préconisé de remplacer les raclettes, ou bien plus naturellement chaque année.

Conseil n° 9 : ayez le pied léger sur l’embrayage


Un embrayage sursollicité, c’est un embrayage qui risque de rendre l’âme avant l’heure ! Peut-être avez-vous quelques mauvaises habitudes, comme garder le pied dessus au feu rouge pour pouvoir passer la première rapidement. De manière générale, oubliez l’embrayage dès lors que vous n’avez pas à actionner le levier de vitesse. De même, lorsque vous faites un démarrage en côte, n’ayez pas peur de vous aider du frein à main pour éviter un potentiel patinage. Le mécanisme de votre embrayage vous en remerciera !


Conseil n° 10 : surveillez la pression et l’état de vos pneus


Des pneus sous ou surgonflés s’usent plus rapidement. Pour connaître la pression de gonflage de votre véhicule, reportez-vous à votre carnet d’entretien. Vous trouverez aussi cette information derrière le clapet de votre réservoir de carburant. En outre, l’état d’usure de vos pneus est à surveiller régulièrement. Un pneu trop usé n’adhère plus correctement à la route, avec tous les dangers que cela implique. Pour savoir quand les changer, observez les indices TWI présents sur la bande de roulement. Ce sont de petites bosses logées au fond de la rainure. Lorsque la gomme du pneu arrive à leur niveau, il est temps d’en changer !


Conseil n° 11 : protégez votre voiture de l’humidité


Un véhicule qui dort dehors chaque soir est fatalement exposé à l’humidité. Or, si vous ne prenez pas soin de le couvrir (ou mieux, de lui offrir au moins un abri au sec de type carport), cela peut à la longue causer quelques dommages : rouille au niveau du châssis, des câbles ou encore des connexions, mousse au niveau des joints de vitres…


Conseil n° 12 : prêtez attention aux bruits anormaux


Même s’ils ne sont pas forcément liés à un problème grave, les bruits inhabituels ne présagent jamais rien de bon. Au démarrage, mais aussi lorsque vous coupez le contact et quand vous conduisez, pensez de temps en temps à écouter les bruits qu’émet votre voiture, notamment lors des freinages. En cas de bruit suspect ou de grincement, parlez-en à votre garagiste. Mieux vaut prévenir que guérir.


Conseil n° 13 : jetez un œil sous le capot


Régulièrement (environ une fois par mois), ouvrez le capot de votre voiture et traquez les moindres anomalies, comme des câbles qui commencent à se dénuder ou à se débrancher de leur support, une fuite d’huile de moteur, de liquide de frein, etc. Nettoyez également les éventuelles saletés accumulées (feuilles mortes, boue…).


Conseil n° 14 : ne négligez pas l’état de votre éclairage


Les feux de votre voiture sont essentiels pour votre conduite mais aussi pour celle des autres usagers de la voirie. En effet, tous les conducteurs ont l’obligation d’avoir un éclairage fonctionnel. Cela est même enseigné pour obtenir son examen du Code de la route et lors des leçons de conduite – un petit rappel au cas où vous auriez oublié vos impératifs !
Il est donc important de les nettoyer régulièrement (traces d’insectes, de boue, poussière). Du produit à vitre ou des solutions plus alternatives comme du bicarbonate ou du dentifrice pourront vous être utiles. De plus, lorsqu’ils sont défectueux, il vous faut les changer au plus vite. Vous pourrez prendre en charge ce changement vous-même, si vous avez une bonne connaissance de vos blocs optiques, ou bien faire appel à un professionnel moyennant une petite somme d’argent (autour d’une trentaine d’euros). Cela vous garantira cependant un remplacement correctement effectué et évitera le risque de dérèglement de l’orientation de vos feux.


Conseil n° 15 : tenez-vous informé de la législation


Enfin, l'adage le dit si bien " nul n'est censé ignorer la loi". De fait, pour le bien votre voiture et d'une utilisation sûre, rien de tel qu'une bonne connaissance des obligations légales auxquelles le conducteur est tenu. En effet, les règles applicables à la conduite et bien souvent à l'état du véhicule (contrôle technique, accessoires de marche, moteur) sont souvent amenées à changer, pour la sécurité des individus sur la route ou bien des démarches écologiques. Il est donc pertinent de connaître tous les points de contrôle. Pour cela, les sites officiels sont les meilleures sources d'information.


Quel est le coût d’entretien d’une voiture ?


Le coût d’entretien d’une voiture dépend de plusieurs facteurs. Entrent notamment en ligne de compte la marque, le modèle et l’année du véhicule. Tous postes de dépenses confondus, on estime que le coût d’entretien d’une voiture oscille en moyenne entre 40 et 166 € par mois, soit 480 à près de 2 000 € par an. Pour revoir la facture d’entretien de votre voiture à la baisse, vous pouvez réaliser certaines opérations vous-même, comme la vidange, la pression des pneus, la vérification de la batterie, le contrôle des niveaux de liquide de refroidissement, de liquide lave-glace, d’huile moteur, de liquide de frein, etc., sans oublier bien sûr le nettoyage intérieur et extérieur de votre auto ! Sur votre carnet d’entretien, vous retrouverez de nombreux conseils et explications concernant l’entretien de votre auto. N’hésitez pas à le consulter.

Pour ce qui est de la révision, vous n’êtes pas obligé de vous adresser à votre concessionnaire. Vous pouvez très bien vous rendre dans un garage ou un centre automobile. La garantie constructeur sera préservée quoi qu’il en soit. N’hésitez donc pas à comparer les tarifs !

L’entretien de véhicule n’a plus de secret pour vous. Pour assurer à votre auto une longue durée de vie et vous éviter des frais supplémentaires, ne le négligez pas !

Les points-clés à retenir sur l’entretien d’une voiture

  • La révision et le contrôle technique sont obligatoires.
  • Entre-temps, l’entretien auto doit être assuré pour des questions de longévité et de sécurité.
  • Réaliser certaines opérations soi-même permet de réduire la note.