Qu'est-ce que le financement participatif ?

Financement participatif
Le financement participatif, ou crowdfunding en anglais (« crowd » désignant la foule, « funding » le financement), consiste en une collecte d'argent en dehors des circuits financiers classiques. Cette collecte d'argent se fait auprès des internautes, via une plate-forme en ligne. On parle alors de campagne de financement participatif. Le crowdfunding s'adresse à tous (particuliers, entreprises, collectivités, associations, etc.). En plein développement en France, le financement participatif, ou finance participative,  progresse sur tout type de financement ou d'investissement. 

Crowdfunding : trois types de financement possibles

Le financement participatif peut prendre la forme :

  • d'un don (l'argent récolté peut donner lieu à une contrepartie en nature) ;
  • d'un prêt (financement de projets via un prêt gratuit ou rémunéré) ;
  • d'un investissement en capital (financement de projets d'entreprises par la souscription de titres de capital ou de titres de créance ; la contrepartie est la participation aux bénéfices du projet).

Pourquoi avoir recours au crowdfunding ?

Le plus souvent, le lancement d'une campagne de crowdfunding est motivé par :

  • le fait de ne pas pouvoir ou de ne pas vouloir recourir à un établissement bancaire pour un prêt ;
  • le souhait de tester un projet auprès du public ;
  • la recherche d'un moyen complémentaire pour financer un projet.

Comment la finance participative est-elle encadrée ?

Quel que soit son modèle de financement et les services offerts, une plate-forme de financement participatif est soumise à la réglementation bancaire et financière.

En matière de capital, une plate-forme reposant sur le modèle du don ou du prêt bénéficie sous certaines conditions d'un allègement (40 000 euros minimum). Pour une plate-forme reposant sur le modèle de l'investissement, tout dépend de son statut :

  • si elle est conseillère en investissement participatif, il n'y a pas de capital minimum ;
  • si elle est prestataire de services d'investissement, le capital minimum est de 125 000 ou 50 000 euros selon qu'elle perçoit ou non des fonds ou des titres.

Quelle plate-forme de financement participatif choisir ?

Pour que votre projet ait les meilleures chances de succès, il est nécessaire de cibler une plate-forme de financement participatif adaptée à la maturité de votre entreprise. Une plate-forme s’appuyant sur le modèle du don est particulièrement adaptée à un porteur de projet ou à un créateur d’entreprise fonctionnant en B to C (business to consumer). Une plate-forme proposant une collecte de fonds sous forme de prêt s’adresse plutôt aux TPE et PME (très petites/petites et moyennes entreprises) ainsi qu’aux grands groupes en croissance, présentant une bonne santé financière. Enfin, une plate-forme de financement participatif consacrée à l’investissement en capital se destine davantage aux start-up souhaitant se développer à l’international et dont le projet est déjà approuvé.

Pour votre collecte de fonds, il est par ailleurs préférable d’opter pour une plate-forme thématique plutôt que pour une plate-forme généraliste. En effet, via une plate-forme prônant une idéologie et des valeurs identiques aux vôtres et à celles de votre entreprise, votre campagne de communication s’en trouvera optimisée.

Le crowdfunding est apparu en France dans le courant des années 2000. Ce concept a rapidement remporté un grand succès et il est en développement constant. Un succès qui tient surtout au fait qu'il est possible de financer de très nombreux projets. Le crowdfunding permet en effet de réaliser des projets de nature aussi bien artistique qu'environnementale, ou encore culturelle, économique... Tout est envisageable, ou presque !