Combien coûte une assurance de prêt ?

Lorsque l’on contracte un prêt à long terme, et tout particulièrement s’agissant de crédits immobiliers, la souscription d’une assurance de prêt est quasiment obligatoire pour l’emprunteur, du moins dans les faits. Mais cette assurance a un coût qu’il est important de déterminer.

 

Possibilité de choisir son assurance de prêt

 

La plupart du temps, la banque ou l’organisme de crédit qui a accordé l’emprunt proposera à son client de recourir à sa propre assurance de prêt, qu’on appelle assurance groupe. L'emprunteur n’est cependant pas contraint de souscrire cette assurance groupe. La loi Lagarde de 2010 lui permet d’opter pour une assurance de prêt d'un autre organisme que sa banque ou son établissement de crédit, s’il le souhaite, dès lors que les garanties sont similaires à celles initialement proposées. On parlera dans ce cas d’assurance emprunteur individuelle.

 

Le calcul de l’assurance de prêt de groupe

 

Il faut savoir que ce type d’assurance propose une tarification constante du début à la fin de la durée d’emprunt. Pour connaitre son montant, il convient de multiplier le taux de l’assurance par le capital emprunté, puis diviser le résultat par douze afin de connaitre le coût mensuel. Ainsi, en empruntant 100 000 euros à un taux d’assurance de 0,35 %, le coût de l’assurance de prêt sera de 100 000*0,35 % = 350 euros par an. Par mois, cela reviendra à 350/12 = 29,16 euros.

 

Le calcul de l’assurance de prêt individuelle

 

Il faut savoir que ce type d’assurance applique une tarification évolutive. Le coût de l’assurance emprunteur individuelle varie en fonction du capital restant dû. Cela implique de se référer chaque année au tableau d’amortissement.

 

Les principaux éléments entrant dans le calcul d’une assurance de prêt

 

Que l’emprunteur choisisse une assurance de groupe ou une assurance individuelle, plusieurs éléments importants contribuent à la détermination de son coût.

- Dans le cadre d’un emprunt immobilier, le taux de l’assurance de groupe se calcule en fonction de la mutualisation des risques. Ce taux varie de 0,26 % à 0,42 % selon la durée de l’emprunt, avec une moyenne à 0,30 % lorsqu’il s’agit de crédits immobiliers accordés dans le cadre de projets d’investissements locatifs.

- Le métier, l’âge, les antécédents médicaux ou l’hygiène de vie jouent un rôle important dans la détermination des taux.