Pourquoi faire appel à un courtier en rachat de crédit pour chômeur ?

Continuer (Sans engagement)

Un crédit sur votre maison ? Des crédits conso type prêt auto, prêt travaux ou prêt personnel en parallèle ? Élaborer une demande de rachat de crédit en ligne en tant que demandeur d’emploi n’est pas évident, mais constitue néanmoins une solution salvatrice pour rééquilibrer son budget. Le recours à un courtier en rachat de crédit pour chômeur fait partie des voies à emprunter. Point et avis sur les possibilités de rachat de crédit conso et immobilier en cas de situation de chômage.


Quel est l’intérêt d’un rachat de crédit ?


Pourquoi diable demander un rachat de crédit lorsqu’on est chômeur ? L’explication est simple… Lorsque la personne a monté son dossier, puis obtenu son crédit immobilier et son crédit auto, par exemple, elle bénéficiait de revenus réguliers. Or, la perte d’emploi ne permet plus d’assurer le remboursement des crédits contractés pendant la situation antérieure. Aussi, un rachat de crédit donne la possibilité d’effectuer une action de regroupement sur l’ensemble des dettes en cours, avec un but : réduire les mensualités. L’emprunteur pourra alors rembourser son financement sur une durée plus longue, ce qui lui évitera potentiellement une situation de surendettement.


Cet objectif ne peut en effet être atteint qu’en allongeant la durée de remboursement globale du ou des crédits. Certes, sur le long terme, cette solution n’est pas nécessairement avantageuse, car le taux d’intérêt assurance comprise pourrait être moins compétitif. Conséquence ? Un montant total plus important, et donc, une somme d’argent en euros supplémentaire à débourser.


Cependant, si les crédits ont été contractés depuis plusieurs années, la chute des taux d’intérêt pourrait compenser cet effet. Au final, l’avantage réside surtout dans le fait de pouvoir limiter ses mensualités. C’est pourquoi le rachat de crédit pour chômeur est très intéressant.


À noter : différentes solutions de rachat
Un rachat de crédit peut inclure un ou plusieurs prêts type consommation ou immobilier, ou des prêts conso uniquement.


La banque a-t-elle le même point de vue ?


Si le rachat de crédit en situation de chômage semble être une excellente solution pour les emprunteurs, les banques et organismes de crédit en ligne ne le voient pas toujours du même œil. En théorie, elle approuve l’idée de limiter les mensualités, mais ne sera, dans la pratique, pas toujours prête à suivre les emprunteurs dont les revenus ont significativement baissé. Il faut savoir que les allocations chômage ne sont pas prises en compte dans les revenus au moment de calculer le taux d’endettement.


La banque sera donc susceptible d’accorder un rachat de crédit à un demandeur d’emploi que si le co-emprunteur de la personne sans emploi bénéficie d’un emploi stable avec des revenus suffisants pour ne pas dépasser le taux d’endettement de 33 %.


Courtier en rachat de crédit pour chômeur : pourquoi en passer par ce professionnel ?


Passer par un courtier pour son rachat de crédit chômeur présente plusieurs avantages
, dont :

  • Un gain de temps ;
  • Des conditions d’emprunt avantageuses.

En fonction de votre situation (existence d’un co-emprunteur, par exemple), le courtier pourra même négocier l’intégration d’un nouvel achat dans l’opération. Sans compter que la commission du courtier ne s’applique que si vous acceptez l’offre qu’il vous aura proposée… et que celle-ci équivaut grosso modo aux frais de dossier que la banque aurait appliqués (soit autour de 1 % du montant du financement). Bref, vous n’avez rien à perdre !


Quelles solutions alternatives au rachat de prêt ?


Malgré sa bonne volonté et son professionnalisme, le courtier n’est pas magicien. Il ne peut étudier toutes les offres, d’autant plus qu’il se cantonne à son propre réseau de partenaires. Ainsi, surtout lorsque le dossier est compliqué et que le surendettement guette, l’emprunteur n’a parfois d’autre choix que de tenter de décanter par lui-même la situation financière dans laquelle il se trouve. Différentes solutions peuvent être envisagées…

Réponse n° 1 : le report d’échéances

En cas de perte d’emploi, il existe un autre choix que le rachat de crédit lorsque l’on est en situation de chômage : le report d’échéances. Si cette option est incluse dans le contrat de prêt, l’emprunteur peut solliciter ce report afin d’interrompre le remboursement des mensualités pendant plusieurs mois, le temps de retrouver un emploi.

Le rachat de crédit en étant demandeur d’emploi est également envisageable dans le cas où l’emprunteur est propriétaire immobilier et accepte d’hypothéquer son logement. La banque dispose alors d’une garantie si l’emprunteur ne respecte pas ses engagements.

Réponse n° 2 : la caution

Une personne ou un organisme spécialisé qui se porte caution pour vous est tenu d’assurer le paiement de votre mensualité de crédit si vous ne pouvez plus y faire face. Bien sûr, s’agissant d’une personne, la banque s’assurera de sa solvabilité.

Réponse n° 3 : le rachat de crédit entre particuliers

Le concept ? Un rachat de crédit hors circuit bancaire, où l’épargne des uns sert à financer les crédits des autres. Younited Credit est spécialiste en la matière. En passant par ce système de financement, la personne au chômage bénéficie de taux avantageux puisqu’il n’y a qu’un seul et unique intermédiaire : l’organisme de crédit en ligne.

 Réponse n° 4 : la simulation en ligne

Que vous passiez ou non par un courtier, utiliser des outils de simulation en ligne est toujours vivement recommandé. Cela vous permettra de comparer les offres et de trouver la plus avantageuse par rapport à votre situation.

Le courtier en rachat de crédit pour chômeur est une solution parmi tant d’autres pour les emprunteurs souhaitant rétablir leur situation financière à court terme. Ne négligez aucune piste !


Courtier en rachat de crédit pour chômeur : ce qu’il faut retenir

  • Plusieurs avantages, dont le gain de temps et la possibilité d’obtenir des conditions d’emprunt avantageuses.
  • En parallèle, songer au report d’échéances, à la caution ou au rachat de crédit entre particuliers.
  • Ne pas négliger non plus la simulation en ligne.