Rachat de crédit : la solution pour sortir du surendettement

Lorsqu'un emprunteur a plusieurs prêts à son actif et qu'il se retrouve dans une situation d'endettement excessif, la meilleure solution pour en sortir est généralement de faire un rachat de crédit. En France, cette opération financière est très répandue. Sur quoi repose-t-elle ? Le rachat de crédit en cas de surendettement est-il le seul recours dont dispose l'emprunteur pour éponger ses dettes ? Younited Credit répond à tous ces questions, et bien plus.


Quelques explications sur la notion de rachat de crédit


Le rachat de crédit est également connu sous le nom de regroupement de crédit ou de restructuration de dettes. Cette solution financière consiste à réunir deux prêts existants ou plus en un seul. L'emprunteur n'est alors plus redevable que d'une seule et unique mensualité, qu’il doit verser à la banque lui ayant accordé le rachat de crédit, et non plus à divers organismes de crédit. Dans le même temps, le crédit est rééchelonné, c'est-à-dire que la durée de remboursement est allongée. Objectif ? Diminuer le montant payé chaque mois par l'emprunteur, pour ainsi diminuer son taux d'endettement et l'aider à stabiliser sa situation.

Dans la mesure où une durée de remboursement plus longue implique une dette finale plus importante — étant donné que le taux augmente en conséquence, — un rachat de crédit présentera idéalement un taux moins élevé que le taux moyen des anciens crédits. À terme, le risque de se retrouver à nouveau en situation de surendettement est minimisé.

En France, le regroupement de crédit peut se présenter sous deux formes. On distingue :

  • le rachat de crédit à la consommation, qui concerne uniquement des crédits à la consommation ;
  • le rachat de crédit immobilier, qui concerne à la fois le crédit à la consommation et le prêt immobilier.

Une banque peut très bien être spécialisée dans une forme de rachat de crédits seulement. Elle peut aussi proposer à la fois le rachat de crédit conso et le rachat de crédit immobilier.

Le saviez-vous ? Le rachat de crédit en plein essor en France
Depuis son apparition en France dans les années 80, le rachat de crédit ne cesse de se développer. En cause, notamment : l'accroissement du surendettement lié à la flambée des prix de l'immobilier et au boom des crédits renouvelables (forme de crédit conso).


Rachat de crédit pour éviter le surendettement : unique solution ?


Non. L'emprunteur ne pouvant plus assumer ses dettes peut aussi déposer un dossier de surendettement auprès de commission de surendettement, gérée par la Banque de France. La procédure est entièrement gratuite. Mais pour ne pas avoir à en arriver là et ainsi, espérer pallier les complications, l'emprunteur a tout intérêt à réagir dès les premières difficultés financières. Le rachat de crédit offre une solution intéressante face à une situation d’urgence. C'est la phase précédant le dépôt d'un dossier de surendettement.

Bien entendu, le choix de l'une ou l'autre de ces solutions dépendra avant tout du degré d'endettement de l'emprunteur. Le mieux est dans un premier temps de prendre contact avec sa banque pour faire une analyse précise de la situation.

Il faut savoir que tous les dossiers de surendettement ne sont pas recevables. L'emprunteur peut néanmoins contester la décision de rejet de la commission dans les 15 jours suivant sa notification. Ce sera alors au juge du tribunal d'instance de trancher. Si au vu de la situation de l’emprunteur, le juge déclare finalement la demande recevable, l'instruction du dossier se poursuit. Dans le cas contraire, la procédure prend fin. À noter également que les dettes professionnelles sont exclues d'un dossier de surendettement. Seules les dettes personnelles sont prises en compte (échéances de prêts à la consommation ou de prêt immobilier, découverts, arriérés d'impôts, factures de gaz ou d'eau impayées, etc.).

Bon à savoir : les éléments à inclure dans un dossier de surendettement
Pour permettre à la commission de surendettement d’étudier sa situation, l’emprunteur est tenu d’inclure dans son dossier de nombreux justificatifs. Ceux-ci porteront par exemple sur :

  • son identité ;
  • sa situation matrimoniale ;
  • la situation des personnes à sa charge (plus de 16 ans) ;
  • sa situation professionnelle ;
  • ses ressources mensuelles ;
  • son patrimoine ;
  • ses charges courantes mensuelles ;
  • ses crédits actuels (prêt immobilier, crédit conso, crédit revolving…).



Comment trouver le meilleur taux de rachat de crédit consommation ?


Pour dénicher les offres de rachat de crédit les plus avantageuses, rien de mieux que d'effectuer une simulation de rachat de crédit et de se tourner vers un comparateur. En réalisant ces deux opérations conjointement, l'emprunteur multipliera ses chances de trouver un taux attractif. Ce dernier orientera préférentiellement ses recherches sur un crédit consommation à taux fixe. C'est un gage de sécurité, d'autant plus lorsque l'on doit faire face à un endettement important et que l’on a de multiples crédits à son actif.

Pour diminuer encore le taux de son rachat de crédit, et donc le montant de sa mensualité, l'emprunteur peut aussi faire jouer la délégation d'assurance, encore appelée assurance de prêt hors banque. L'idée ? Prendre une assurance emprunteur non pas auprès de la banque accordant le regroupement de crédit, mais auprès d'un autre établissement proposant des cotisations moins élevées. D'ailleurs, l'emprunteur peut là encore avoir recours à un comparateur pour trouver la solution d'assurance la moins chère et la plus adaptée à sa situation.


Dossier de rachat de crédit : les justificatifs à fournir à la banque


Dans le cadre d’un dossier de rachat de crédit, la banque vous demandera d’inclure plusieurs documents, comme :

  • une photocopie de votre pièce d’identité ;
  • une photocopie de votre livret de famille ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une photocopie du contrat de mariage ou du jugement de divorce, le cas échéant ;
  • les offres des crédits en cours (prêt personnel, prêt immobilier…), accompagnées des tableaux d’amortissement ;
  • la copie de l’acte d’achat de votre bien immobilier ou celle de vos 3 dernières quittances de loyer.


Rachat de crédit et surendettement sont deux notions distinctes, mais finalement étroitement liées. Un endettement excessif lié à différents prêts à la consommation ? Avec Younited Credit, envisagez l'avenir plus sereinement en profitant de taux imbattables... et fixes, pour une mensualité constante ! Une demande de regroupement de crédit ne vous prendra que quelques minutes. Vous obtiendrez ensuite une réponse définitive sous 24 h. En prime, quel que soit le montant du rachat de crédit, aucuns frais de remboursement anticipé ne vous seront imposés. Chez nous, pas de frais cachés non plus : clarté, simplicité et rapidité, telle est notre politique !


Les points-clés à retenir sur le rachat de crédit en cas de surendettement

  • Le regroupement de crédit consiste à réunir plusieurs crédits en un seul pour n'avoir à payer plus qu'une seule mensualité. Il est couplé à un allongement de la durée de remboursement pour réduire la charge mensuelle de l'emprunteur.
  • Cette opération évite potentiellement à l'emprunteur d'avoir à saisir la commission de surendettement, gérée par la Banque de France.
  • La meilleure façon de trouver un taux de rachat de crédit attractif est de se tourner à la fois vers un outil de simulation et un comparateur.