Toutes les infos à connaître sur le dispositif
« prêt travaux 0 »

Travaux de rénovation énergétique : l’éco-PTZ, c’est pour moi ?

C’est décidé, vous allez engager prochainement des travaux d’amélioration de la performance énergétique dans votre logement. Vous avez ciblé l’entreprise, et peut-être même commencé à démarcher les sociétés de crédit pour financer votre projet. Mais en parallèle, vous êtes-vous renseigné sur le prêt travaux 0, ce fameux crédit à taux nul ? Peut-être êtes-vous concerné ! Pour le savoir, suivez le guide…


Qu’est-ce que le prêt travaux 0 ?

 
Aussi appelé éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ, le prêt travaux 0 se destine aux propriétaires d’un logement souhaitant financer des travaux d’économie d’énergie. Ce crédit peut s’étendre sur 3 à 15 ans maximum et est uniquement distribué par des établissements conventionnés. Sa particularité ? Il ne s’accompagne d’aucuns frais. Ces derniers sont en fait pris en charge par l’État. Vous remboursez donc ni plus ni moins que le montant emprunté.

Bon à savoir : un crédit ouvert à tous
L’éco-prêt à taux zéro s’adresse à tous les propriétaires (occupants, bailleurs, copropriétaires), sans conditions de revenus.


Éco-PTZ : d’autres conditions sont-elles tout de même imposées ?


L’accès au prêt travaux 0 est en effet conditionné par d’autres facteurs. Pour pouvoir en bénéficier, il faut, en plus d’être propriétaire du logement concerné :

  • Avoir déclaré ledit logement comme résidence principale (pour les bailleurs, il doit être loué à quelqu’un l’ayant déclaré comme tel).
  • Que la date de construction du logement date de plus de 2 ans.
  • Faire réaliser les travaux par une entreprise ou un artisan reconnu(e) garant(e) de l’environnement (RGE).

À noter : trouver une entreprise RGE en un clic
Pour trouver facilement une entreprise RGE près de chez vous, rendez-vous sur l’annuaire Faire, relayé par le service public de la rénovation énergétique.

Vous l’aurez compris, l’éco-prêt à taux zéro est applicable à une résidence principale uniquement. En clair, si vous avez des travaux d’amélioration de la performance énergétique à réaliser dans votre résidence secondaire, vous n’aurez d’autre choix que de passer par un crédit « classique », type prêt personnel ou crédit affecté. Par contre, le logement pourra être déclaré comme résidence secondaire dès lors que vous aurez remboursé la totalité du crédit.


Quels types de travaux sont éligibles à l’éco-PTZ ?


Le prêt travaux 0 s’applique à onze grandes catégories de travaux (liste non exhaustive) :

  • L’isolation thermique de la toiture dans sa totalité ;
  • L’isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur, à hauteur de 50 % minimum ;
  • L’isolation thermique des fenêtres, à hauteur de 50 % minimum (sous réserve d’un remplacement de parois en simple vitrage) ;
  • L’isolation thermique des portes donnant sur l’extérieur, à hauteur de 50 % minimum ;
  • L’isolation des planchers bas sur sous-sol, à hauteur de 100 % ;
  • L’isolation d’un vide sanitaire, à hauteur de 100 % ;
  • L’isolation d’un passage ouvert, à hauteur de 100 % ;
  • L’installation d’un système de production d’eau chaude sanitaire exploitant une source d’énergie renouvelable (bois, énergie solaire, énergie biomasse, notamment) ;
  • L’installation d’un équipement ou système de chauffage exploitant une source d’énergie renouvelable ;
  • L’installation d’un équipement de production d’eau chaude sanitaire exploitant une source d’énergie renouvelable ;
  • La réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif.

Vous vous demandez sans doute combien de travaux cumuler pour profiter de ce crédit à taux zéro… Bonne nouvelle : une seule opération suffit !


Et qu’en est-il du montant accordé ?


Le prêt travaux 0 permet de financer tout ou partie de vos travaux de rénovation énergétique. Tout dépend du montant global des travaux, mais également de leur nature et de leur nombre. Le montant maximal de l’éco-prêt à taux zéro se monte ainsi à :

  • 7 000 euros pour une opération simple sur les parois vitrées ;
  • 10 000 euros pour des travaux d’assainissement non collectif ;
  • 15 000 euros pour une opération simple d’une autre nature ;
  • 25 000 euros pour un bouquet de deux travaux ;
  • 30 000 euros pour un bouquet de trois travaux ou plus, à condition que le logement atteigne une performance énergétique suffisante.

À noter : une performance énergétique suffisante, mais encore ?
Clairement, la consommation annuelle en énergie de votre logement ne doit pas dépasser 331 kWh/m² pour ce qui concerne les systèmes de chauffage, de refroidissement et de production d’eau chaude (tout confondu). Dans le même temps, toujours sur l’année et pour ces mêmes installations, votre logement doit enregistrer un gain énergétique d’au moins 35 %. Une étude thermique à ne pas confondre avec le diagnostic de performance énergétique (DPE) devra être réalisée par une entreprise compétente afin d’estimer votre consommation après travaux.


Peut-on profiter plusieurs fois de l’éco-prêt à taux zéro ?

Il est possible de recourir par deux fois au prêt travaux 0 pour un même logement, mais seulement si :

  • L’éco-prêt complémentaire est souscrit dans les 5 années suivant le premier ;
  • Le montant des deux prêts n’excède pas 30 000 euros.

Toutefois, question de rentabilité énergétique, il est préférable d’opter pour un bouquet plutôt que pour une succession de travaux.


L’éco-PTZ peut-il être cumulé avec d’autres aides ?

 
Absolument. Vous pouvez bénéficier simultanément du prêt travaux 0 et :

  • Du PTZ ;
  • Du dispositif MaPrimeRénov' ;
  • Du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • Des aides des fournisseurs d’énergie ;
  • Des aides de l’Anah ;
  • Des aides des collectivités territoriales.

Renseignez-vous pour savoir ce à quoi vous avez droit !


Comment faire une demande d’éco-PTZ ?


Une fois les travaux identifiés et l’entreprise sélectionnée, il vous suffit de vous adresser à l’un des établissements de crédit conventionnés, muni du formulaire type emprunteur individuel ou du formulaire de demande d’un éco-prêt Habiter mieux, dûment complété. Vous devez accompagner ce formulaire du devis qui vous aura été adressé par l’entreprise réalisant les travaux, ainsi que de divers documents justifiant de votre situation. Comme pour tout autre crédit, votre demande de prêt travaux 0 fera ensuite l’objet d’une étude. Le montant potentiellement accordé se basera sur les éléments recueillis. En cas d’acceptation, vous aurez 3 ans pour faire réaliser vos travaux de rénovation énergétique. Dès achèvement, il ne vous restera plus qu’à adresser à l’établissement de crédit les factures relatives aux travaux, ainsi que le formulaire type entreprise individuelle action métropole complété.


Vos futurs travaux d’économie d’énergie ne sont pas éligibles au prêt travaux 0, ou alors le montant accordé ne suffit pas à couvrir l’opération dans sa globalité ? Avec Younited Credit, spécialiste du prêt personnel amortissable entre particuliers, assurez-vous de financer votre projet sans y laisser de plumes ! Pour obtenir un taux fixe personnalisé et connaître le montant de votre crédit, un seul réflexe : rendez-vous sur notre simulateur de prêt, 100 % gratuit et ne vous engageant en rien. Younited Credit, simple, efficace !


Les points-clés à retenir sur le prêt travaux 0

  • Pour en bénéficier, toutes les conditions doivent être réunies.
  • Montant allant de 7 000 à 30 000 euros selon les travaux engagés.
  • Cumulable avec de nombreuses aides.