Méthodologie de calcul d'une simulation de crédits à la consommation

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

La simulation de crédit permet à un emprunteur de calculer ses mensualités et le coût de son futur crédit la consommation. Lorsqu’elle est faite auprès d’un organisme de crédit, elle donne lieu à une proposition où figurent toutes les conditions du crédit, pour souscrire un prêt en toute sérénité.

 

SIMULATION DE CRÉDIT CONSO : À QUOI ÇA SERT ?

Que l’on souhaite prendre un crédit immobilier, un crédit auto, un crédit travaux ou même un rachat de crédit pour diminuer le montant de ses mensualités, utiliser un simulateur de crédit est indispensable pour calculer la faisabilité de son projet. Selon les modèles de simulateur de crédit, on peut calculer :



• le montant qu’on peut emprunter sans dépasser son taux d’endettement ;

• les mensualités qu’il faudra régler ;

• la durée du crédit ;

• le coût total du crédit (TAEG) en fonction de son taux et de sa durée ;

• le coût de l’assurance du crédit.



SIMULATION DE PRET CONSO : QUELLES INFORMATIONS FOURNIR ?



Avant tout, il est nécessaire de connaître le montant exact de son projet :

• pour un crédit immobilier, il faut tenir compte des travaux à effectuer, pour lesquels il faut demander des devis, ainsi que tous les frais annexes ;

• pour un crédit auto, ou crédit affecté à l’achat d’un appareil électroménager, il suffit de connaître le prix du produit et de sa livraison.

• pour un rachat de crédit, il s’agit de l’opération qui nécessite le plus d’informations. Le simulateur de crédit va en effet demander le nombre de crédits à rembourser, mais aussi les détails de la situation financière de l’emprunteur : revenus, charges, etc.

 

Il existe deux types de simulation de crédit :

• les calculettes financières simples, où l’on simule n’importe quel crédit en inscrivant juste le montant, le taux envisagé et la durée du remboursement ;

• les simulateurs de crédit d’organismes de prêts, qui sont beaucoup plus précis, car ils tiennent compte de la situation financière de l’emprunteur et répondent en formulant une proposition de crédit.

 

Pour ces derniers, les informations à fournir sont les suivantes :

• l’identité et la nationalité et l’âge de l’emprunteur et du co-emprunteur s’il y en a un ;

• la situation familiale : mariage, union libre, Pacs... ;

• le nombre d’enfants à charge et leur âge ;

• les charges du foyer : loyer, autres crédits, charges énergétiques, impôts...

• le montant du projet ;

• la situation professionnelle : CDD, CDI, profession libérale, fonctionnaire, intermittent du spectacle, etc. ;

• le montant des revenus au moyen des fiches de paye ou des feuilles d’imposition ;

• éventuellement, tous les revenus annexes dont l’emprunteur peut attester et qui sont autant de points positifs pour sa demande de crédit : pension alimentaire, revenus immobiliers, de placement, etc. ;

• si l’emprunteur est propriétaire, le titre de propriété de son logement.



SIMULATION DE CRÉDIT CONSO : LA PROPOSITION FAITE À L’EMPRUNTEUR



Une fois les informations délivrées au simulateur de crédit de l’organisme consulté. Celui-ci, en fonction de la somme que l’on souhaite emprunter, va effectuer une proposition de prêt. Elle tiendra compte du niveau d’endettement acceptable :

• pour un bien immobilier ou une voiture, un organisme bancaire ne dépassera pas en moyenne 33 % d’endettement (en comptant les autres crédits, s’il y en a) ;

• pour un rachat de crédit, on peut atteindre 50 % pour le crédit unique.

 

Ces chiffres sont toutefois relatifs, car l’organisme tient compte du reste à vivre de l’emprunteur, qui doit être de 600 euros minimum pour une personne vivant seule et de 450 euros pour chacun des membres d’un même foyer.

 

La proposition de crédit faite à l’emprunteur comporte plusieurs informations obligatoires :

• le montant emprunté ;

• le taux du crédit. Le TAEG est le taux de crédit tout compris, c’est-à-dire, qu’il comprend le taux crédit et celui de l’assurance. Ce taux doit tout de même être détaillé pour connaître le taux exact de l’assurance, au cas où l’emprunteur souhaiterait souscrire une assurance autre que celle proposée pour faire baisser le coût de son crédit ;

• le taux de l’assurance du crédit ;

• le nombre de mensualités accordées. Pour un crédit à la consommation, la moyenne est en général de 7 ans, soit 84 mensualités, pour un rachat de crédit, il est possible d’aller jusqu’à 12 ans, soit 144 mensualités ;

• le coût total du crédit ;

• le coût de l’assurance du crédit.

 

Cette proposition de prêt a valeur de pré-acceptation pour le demandeur. À lui de renvoyer un dossier comportant toutes les pièces justificatives pour obtenir son crédit. Enfin, une simulation de crédit permet également de comparer les crédits et de choisir le plus avantageux, en quelques clics et surtout, gratuitement. Vous avez un projet ? N’hésitez pas à faire une simulation de crédit !