Méthodologie de calcul d’une simulation de crédit à la consommation

La simulation de crédit permet à un emprunteur de calculer ses mensualités et le coût de son futur crédit la consommation. Lorsqu’elle est faite auprès d’un organisme de crédit, elle donne lieu à une proposition où figurent toutes les conditions du crédit, pour souscrire un prêt en toute sérénité. Sur quelles données un calcul de crédit se base-t-il ? Explications.


Simulation de crédit conso : à quoi ça sert ?


Que l’on souhaite prendre un crédit immobilier, un crédit auto, un crédit travaux ou même un rachat de crédit pour diminuer le montant de ses mensualités, utiliser un simulateur de crédit est indispensable pour calculer la faisabilité de son projet. Selon les modèles de simulateur de crédit, on peut calculer :

  • le montant qu’on peut emprunter sans dépasser son taux d’endettement ;
  • les mensualités qu’il faudra régler ;
  • la durée du crédit ;
  • le coût total du crédit (TAEG) en fonction de son taux et de sa durée ;
  • le coût de l’assurance du crédit.

À noter : envisagez tous les scénarios possibles !
Lors de votre calcul de crédit, n’hésitez pas à jongler avec la durée, le taux d’intérêt et le montant d’emprunt.

Pour mémoire, le TAEG (taux annuel effectif global) prend en compte la totalité des frais relatifs au crédit, à savoir :

  • les intérêts bancaires (ou taux d’intérêt nominal) ;
  • les frais de dossier ;
  • le coût de l’assurance emprunteur (cette assurance peut être contractée aussi bien auprès de la banque accordant l’emprunt qu’auprès d’une autre compagnie d’assurance) ;
  • les frais de garantie (l’hypothèque est une garantie pour un crédit immobilier, par exemple) ;

et tous autres frais imposés pour l’octroi du crédit


Calcul crédit : est-ce vraiment nécessaire ?


Le simulateur de prêt est un outil de calcul simple et efficace qui abonde sur le Net. Si de prime abord, faire le calcul d’un crédit peut paraître superflu, il n’en est rien. En prenant connaissance d’une part du montant des mensualités que vous auriez à payer en fonction de telle ou telle durée d’emprunt, et d’autre part du coût total du prêt, vous aurez matière à étudier votre situation financière. La simulation de prêt est une démarche préliminaire, sans engagement aucun. Si le résultat colle avec votre capacité d’emprunt, il ne vous restera alors plus qu’à vous rapprocher des banques et établissements de crédit !


Simulation de prêt conso : quelles informations fournir ?


Avant tout calcul de crédit, il est nécessaire de connaître le montant exact de son projet :

  • pour un crédit immobilier, il faut tenir compte des travaux à effectuer, pour lesquels il faut demander des devis, ainsi que tous les frais annexes ;
  • pour un crédit auto, ou crédit affecté à l’achat d’un appareil électroménager, il suffit de connaître le prix du produit et de sa livraison.
  • pour un rachat de crédit, il s’agit de l’opération qui nécessite le plus d’informations. Le simulateur de crédit va en effet demander le nombre de crédits à rembourser, mais aussi les détails de la situation financière de l’emprunteur : revenus, charges, etc.

À noter : deux formes de rachats de crédit
On distingue le rachat de crédit à la consommation et le rachat de crédit hypothécaire. Le premier concerne tout type de crédit conso (prêt personnel, crédit travaux...) et peut aussi inclure certaines dettes (impôts, huissier...). Quant au rachat de crédit hypothécaire, il englobe à la fois crédit conso et crédit immobilier.

Il existe deux types de simulation de crédit :

  • les calculettes financières simples, où l’on simule n’importe quel crédit en inscrivant juste le montant, le taux envisagé et la durée du remboursement ;
  • les simulateurs de crédit d’organismes de prêt, qui sont beaucoup plus précis, car ils tiennent compte de la situation financière de l’emprunteur et répondent en formulant une proposition de crédit.

Pour ces derniers, les informations à fournir sont les suivantes :

  • l’identité, la nationalité et l’âge de l’emprunteur et du co-emprunteur s’il y en a un ;
  • la situation familiale : mariage, union libre, Pacs... ;
  • le nombre d’enfants à charge et leur âge ;
  • les charges du foyer : loyer, autres crédits, charges énergétiques, impôts...
  • le montant du projet ;
  • la situation professionnelle : CDD, CDI, profession libérale, fonctionnaire, intermittent du spectacle, etc. ;
  • le montant des revenus au moyen des fiches de paye ou des feuilles d’imposition ;
  • éventuellement, tous les revenus annexes dont l’emprunteur peut attester et qui sont autant de points positifs pour sa demande de crédit : pension alimentaire, revenus immobiliers, de placement, etc. ;
  • si l’emprunteur est propriétaire, le titre de propriété de son logement.


Simulation de crédit conso : la proposition faite à l’emprunteur


Une fois les informations délivrées au simulateur de crédit de l’organisme consulté, celui-ci va effectuer une proposition de prêt en fonction de la somme que l’on souhaite emprunter. Elle tiendra compte du niveau d’endettement acceptable :

  • pour un bien immobilier ou une voiture, un organisme bancaire ne dépassera pas en moyenne 33 % d’endettement (en comptant les autres crédits, s’il y en a) ;
  • pour un rachat de crédit, on peut atteindre 50 % pour le crédit unique.

Ces chiffres sont toutefois relatifs, car l’organisme tient compte du reste à vivre de l’emprunteur, qui doit être de 600 euros minimum pour une personne vivant seule et de 450 euros pour chacun des membres d’un même foyer.

La proposition de crédit faite à l’emprunteur comporte plusieurs informations obligatoires :

  • le montant emprunté ;
  • le taux du crédit. Le TAEG est le taux de crédit tout compris, c’est-à-dire qu’il comprend le taux crédit et celui de l’assurance. Ce taux doit tout de même être détaillé pour connaître le taux exact de l’assurance, au cas où l’emprunteur souhaiterait souscrire une assurance autre que celle proposée pour faire baisser le coût de son crédit ;
  • le taux de l’assurance du crédit ;
  • le nombre de mensualités accordées. Pour un crédit à la consommation, la moyenne est en général de 7 ans, soit 84 mensualités, pour un rachat de crédit, il est possible d’aller jusqu’à 12 ans, soit 144 mensualités ;
  • le coût total du crédit ;
  • le coût de l’assurance du crédit.

Cette proposition de prêt a valeur de pré-acceptation pour le demandeur. À lui de renvoyer un dossier comportant toutes les pièces justificatives pour obtenir son crédit. Enfin, effectuer un calcul de crédit permet également de comparer les crédits et de choisir le plus avantageux, en quelques clics et surtout, gratuitement.


Simulation de crédit : un exemple pour mieux comprendre


La famille Jacob attend un heureux événement et a besoin d’emprunter pour acquérir une voiture plus spacieuse. Leur choix se porte sur un véhicule familial d’une valeur de 40 000 €. Avant de démarcher les banques, courtiers et organismes de crédit, ils souhaitent savoir si leur projet est réalisable.

Le couple décide donc de faire le calcul de leur crédit potentiel via un simulateur en ligne.

Voici les renseignements qu’on lui demande :

  • Type de projet : crédit auto.
  • Montant du prêt : 40 000 €.
  • Durée du prêt : ils choisissent 48 mois.
  • TAEG fixe hors assurance : ce taux s’affiche automatiquement à 2,95 %, ils décident de ne pas le modifier.

En fonction des données renseignées, voici les résultats qu’il obtient :

  • Mensualités : 883,78 € ;
  • Montant total dû : 42 421 € ;
  • Coût total du crédit (soit l’ensemble des intérêts) : 2 421 € ;
  • TAEG fixe : 2,95 % ;
  • Taux débiteur fixe : 2,91 % ;
  • Coût mensuel de l’assurance standard : 10 €.

Ayant précédemment fait le calcul de leur capacité d’emprunt, le couple est désormais rassuré : son projet d’achat va pouvoir se concrétiser, même s’il prend une assurance (qui augmentera forcément le coût total du prêt). Prochaine étape : se rapprocher des sociétés de crédit et trouver celle proposant le taux le plus avantageux !


Younited Credit : une tout autre notion du prêt


Vous avez un projet ? N’hésitez pas à faire une simulation de crédit chez nous ! C’est simple, rapide et gratuit. Vous gardez également votre anonymat. Dès votre simulation, nous vous indiquons si oui ou non, nous acceptons de financer votre projet. Ainsi, dans le cas d’un refus, vous pouvez prospecter ailleurs sans attendre. Pourquoi refusons-nous certains dossiers, vous questionnez-vous sans doute ? En fait, il peut y avoir plusieurs raisons à cela, parmi lesquelles :

  • Un taux d’endettement trop élevé : nous préférons refuser pour ne pas vous mettre en danger financièrement.
  • Une possible instabilité financière : par exemple, vous avez un CDD d’un an et faites une demande de crédit sur 24 mois. Qu’adviendra-t-il de votre situation professionnelle au terme de votre contrat de travail ? Nous l’ignorons autant que vous.

Cela étant, rien n’est définitif ! Si vous essuyez un refus aujourd’hui, vous pourrez très bien obtenir une réponse positive quelques mois plus tard en fonction de l’évolution de votre situation. N’hésitez donc pas à refaire une simulation le moment venu !

Outre des taux d’emprunt particulièrement attractifs — et carrément imbattables jusqu’à 3 000 € —, Younited se démarque des organismes de crédit traditionnels sous bien des aspects. Chez nous, aucun intermédiaire bancaire : les investisseurs aident directement les particuliers souhaitant emprunter. Ce circuit court vous assure une rapidité de traitement sans pareil ! Pas de crédit revolving non plus — trop opaque et dangereux pour l’emprunteur — ni de report de mensualités, car cela allonge la durée du prêt (et donc son coût total). Le seul crédit que nous proposons est le prêt amortissable à taux fixe, avec mensualités constantes et sans aucune mauvaise surprise à la clé !

Vous avez à présent toutes les cartes en main pour procéder à votre calcul de crédit conso ou immobilier. Grâce aux outils de simulation en ligne, cela n’aura jamais été aussi simple ! Dernier conseil : avant d’emprunter, comparez plusieurs offres de prêt. De cette façon, vous vous donnerez toutes les chances de trouver le meilleur taux d’emprunt !


Les trois points-clés à retenir sur le calcul de crédit

  • Mieux vaut connaître sa capacité d’emprunt au préalable ;
  • Ne pas hésiter à faire plusieurs simulations en variant la durée, le montant et le taux d’intérêt ;
  • Pour trouver le taux d’emprunt le plus avantageux, une seule solution : comparer !