Simulation emprunt avec lissage

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Comment simuler son lissage de prêt à la consommation ?

 

Contracter un nouveau crédit à la consommation alors qu’on a déjà un emprunt à rembourser, sans avoir à s’endetter : c’est la possibilité offerte par le lissage de prêt, une solution visant à limiter l’amortissement du nouveau crédit jusqu’au solde du ou des prêt(s) en cours. Voici comment effectuer son calcul de lissage de prêt.

 

Qu’est-ce que le lissage de prêt ?

 

Le lissage de prêt permet de contracter un emprunt quand on a déjà un crédit à la consommation en cours (ou plusieurs crédits en même temps). Cette opération vise à emprunter la somme désirée tout de suite, mais en limitant l’amortissement du nouveau crédit jusqu’à ce que le prêt soit soldé – voire en repoussant à une date ultérieure le début des mensualités. Une fois le crédit en cours terminé, les mensualités du nouvel emprunt sont relevées. Le lissage prêt se pratique souvent dans le cadre d’un crédit immobilier avec prêts aidés (type PTZ). L’harmonisation des échéances se fait alors en déduisant des mensualités de l’emprunt le montant des mensualités des prêts aidés : c’est le lissage PTZ. De sorte que PTZ et lissage vont régulièrement ensemble au moment de contracter un crédit immobilier en sus d’un prêt à la consommation, par exemple.

 

Quels sont les avantages du lissage de crédit ?

 

Le lissage de crédit permet :

  • d’emprunter la somme désirée immédiatement ;
  • de contracter un nouveau prêt sans avoir à solder l’ancien au préalable ;
  • de ne pas verser des mensualités trop lourdes en début de prêt ;
  • de rester sous le seuil d’endettement jusqu’au solde du crédit en cours ;
  • de mener à bien son projet ;
  • de faire des économies par rapport au regroupement de crédits.

Toutefois, le lissage crédit n’est généralement possible qu’en cas de prêt en fin de course, lorsqu’il ne reste que quelques mensualités à rembourser. Il faut également savoir que le taux d’intérêt de ce type de crédit est souvent plus élevé que la moyenne : il est donc nécessaire de bien négocier pour obtenir le meilleur taux de lissage.

 

Rester en deçà du seuil d’endettement

 

Le principal objectif du lissage crédit consiste à permettre à un emprunteur de souscrire un prêt à la consommation supplémentaire sans franchir le seuil du taux d’endettement. Ce taux correspond à 33 % du total des revenus mensuels nets de charges, c’est-à-dire qu’un individu (ou un ménage) ne peut pas verser des mensualités supérieures au tiers de ses revenus globaux. Le but, pour les établissements prêteurs, est d’éviter les situations de surendettement : au-delà de 33 % d’endettement, on considère qu’un emprunteur n’a plus suffisamment de reste à vivre (le reliquat pour ses dépenses quotidiennes : nourriture, habillement, transports, etc.). Le lissage de prêt permet de contracter un nouveau crédit à la consommation sans franchir ce seuil ni avoir besoin de solder ses remboursements, et sans devoir pour autant réduire la somme à emprunter.

 

Comment faire une simulation de lissage de prêt ?

 

Voici les étapes à suivre afin d’effectuer une simulation de lissage de prêt :

  • déterminer le montant des mensualités de crédit en cours en additionnant tous les remboursements ;
  • définir la somme maximale qu’il est possible de rembourser chaque mois sans dépasser le seuil d’endettement de 33 % (la capacité de remboursement) ;
  • calculer le montant des mensualités qui seront dues pour le nouveau crédit ;
  • effectuer un calcul de lissage de prêt pour aboutir à la somme à lisser : capacité de remboursement – montant total des mensualités – mensualités du nouveau prêt = somme à lisser.

Un lissage de prêt est nécessaire si le résultat est négatif. Il faut ensuite comparer cette somme avec le montant de la mensualité de l’emprunt en cours : si elle est inférieure, le coût du lissage sera raisonnable.

 

Exemple d’une simulation de lissage de prêt

 

Prenons l’exemple d’un ménage qui souhaite contracter un crédit à la consommation pour effectuer des travaux dans son pavillon. Le couple affiche des revenus nets mensuels de 2 000 €. Il est déjà en train de rembourser un crédit auto de 500 € par mois, ce qui lui fait un taux d’endettement de 25 % (500 € / 2 000 € = 0,25 x 100). Or, avec 33 % de taux d’endettement maximum, ce ménage ne peut pas emprunter la somme souhaitée pour les travaux, car il ne pourra rembourser que 160 € par mois en plus des versements du prêt voiture. C’est là qu’intervient le calcul de lissage de prêt :

  • le couple veut emprunter 12 000 € sur 24 mois (soit des mensualités de 500 €) ;
  • sa capacité de remboursement est de 660 € (33 % de 2 000 €) ;
  • Ii verse déjà une mensualité de 500 € ;
  • la simulation de lissage de prêt donne donc : 660 – 500 – 500 = -340.

La somme à lisser est de 340 €. Le couple va donc demander un lissage de crédit à son organisme de prêt afin de ne rembourser que la somme maximale autorisée de 160 € mensuels jusqu’à la fin du crédit auto en cours. Ce n’est que dans un second temps qu’il versera ses mensualités complètes de 500 €.