Rachat de crédit pour couples mariés : mode de fonctionnement

Tout couple uni par les liens du mariage peut effectuer un rachat de crédit. Pour les époux, l’opération est conditionnée et mise en place en fonction de plusieurs paramètres, que la banque ne manquera pas de contrôler. Comment un rachat de crédit pour un couple marié se structure-t-il ? La réponse ici !


Le rachat de crédit en étant mariés, différent de celui d’un autre couple ?


Non. Un rachat de crédit pour couple marié est strictement identique à celui d’un autre couple ou emprunteur. Quel que soit le statut ou le profil du (ou des) emprunteur(s), le rachat de crédit, aussi appelé regroupement de crédits ou restructuration de dettes, repose sur le même principe : après avoir racheté les dettes du couple (ou de l’emprunteur célibataire) auprès des différents organismes de crédit, la banque les réunit pour ne donner lieu qu’à un seul et unique prêt. Il n’y a donc plus qu’un seul taux appliqué. Le plus souvent, ce prêt unique fait l’objet d’un allongement de la durée de remboursement.


Rachat de crédit pour couples mariés : pourquoi opter pour cette solution ?


En effectuant un rachat de crédit, les époux diminuent en toute logique le montant de leurs mensualités. Cette solution de financement permet de recouvrer une certaine sérénité financière, voire de concrétiser un nouveau projet (achat d’une nouvelle voiture, d’appareils électroménagers, d’un bien immobilier…) dans la mesure où le taux d’endettement se voit diminué. Pour ce faire, un nouveau prêt peut éventuellement être couplé au regroupement de crédits.

À noter : une solution financière, trois appellations
La restructuration de dettes est désignée de manière différente selon la nature des prêts rachetés par la banque. On parlera de rachat de crédit à la consommation si l’opération concerne uniquement des crédits à la consommation (prêt personnel, crédit renouvelable…) et de rachat de crédit immobilier si elle concerne à la fois prêt immobilier et prêt à la consommation. On distingue aussi le rachat de crédit hypothécaire, qui s’applique si le bien immobilier est apporté comme garantie à la banque. Cela sous-entend évidemment que l’emprunteur en est propriétaire.

Dans tous les cas, le recours aux outils de simulation et comparateurs en ligne est vivement conseillé : c’est une solution imparable pour trouver le meilleur taux !


Regroupement de crédits entre époux : tout est question de régime !


En l’absence de contrat de mariage, les époux sont soumis par défaut au régime de la communauté réduite aux acquêts. S’il fait un contrat de mariage, le couple peut entre autres choisir le régime de la séparation de biens. Pour le rachat de crédit des mariés, la banque distinguera chacune de ces situations.

Le régime de la communauté réduite aux acquêts

Sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, si les époux contractent individuellement des dettes pendant leur mariage, ils seront tenus solidairement jusqu’au remboursement de celles-ci (sauf si l’emprunteur réalise des dépenses excessives par rapport au train de vie du couple, par exemple). Dans ce cas, tous les prêts peuvent être rachetés sans distinction par la banque (prêt à la consommation, prêt immobilier, crédit revolving…) sans accord préalable de l’un ou l’autre emprunteur ou co-emprunteur (si un crédit avait été souscrit à deux).

Le régime de la séparation de biens

Dans le cas d’un mariage sous le régime de la séparation de biens, les choses sont quelque peu différentes. Ici, les prêts contractés pour un usage personnel sont de la responsabilité de l’emprunteur. En aucun cas la banque ne pourra réclamer le paiement des dettes au conjoint. Libre donc au conjoint d’accepter ou de refuser que ces dettes soient incluses dans le regroupement de crédits. En revanche, les prêts auxquels le couple a souscrit en commun entreront automatiquement dans le rachat de prêt.


Pour résumer, un rachat de crédit pour des mariés dépendants du régime de la séparation de biens peut être fait :

  • à titre individuel ;
  • et/ou conjointement.


À noter : le rachat de crédit individuel, plus complexe
En fonction des crédits concernés, l’emprunteur devra s’attacher à séparer ses biens et ressources de manière effective (achat immobilier en indivision, bail à un seul nom, comptes bancaires séparés…). Pour s’en assurer, la banque est en droit de réclamer une copie des comptes bancaires du conjoint.


Rachat de crédit : une solution pour limiter les conséquences financières d’un divorce


Mettre fin à un mariage implique bien souvent des dépenses supplémentaires pour chaque ex-conjoint. Or, lorsqu’un couple divorce en ayant plusieurs crédits en cours, il est parfois difficile de faire un prêt personnel en plus pour y faire face, ou même un prêt immobilier en vue d’effectuer un rachat de soulte. Le regroupement de prêts constitue, là encore, une bonne solution. En faisant ce choix, les ex-époux augmenteront chacun de leur côté leur capacité de remboursement. Ils pourront donc mieux rééquilibrer leur budget personnel et la banque donnera plus facilement son accord pour un nouveau crédit. À nouveau, les outils de simulation et comparateurs seront d’un grand secours pour l’emprunteur !

Des prêts à la consommation à faire racheter ? Un prêt immobilier en plus d’un prêt personnel ? Pour votre rachat de crédit et si vous êtes mariés, profitez d’un taux fixe attractif, et même imbattable jusqu’à 3 000 €. À tout de suite pour une simulation gratuite !


Les points-clés à retenir sur le rachat de crédit en étant mariés

  • Le régime matrimonial du couple définit les prêts qui seront d’office concernés par l’opération.
  • C’est une solution aussi en cas de dissolution du mariage par divorce.
  • Une trésorerie supplémentaire est possible dans tous les cas (sous réserve que l’emprunteur puisse assumer un nouveau prêt).