Rachat de crédit et retraite : combiner les deux pour anticiper une baisse de revenus

Bien souvent, malheureusement, départ à la retraite rime avec baisse de revenus. Dans le même temps, au vu de l’avancée en âge de son client, la banque devient plus réticente à accorder un nouveau prêt. Pourtant, les seniors ne cessent pas d’avoir des projets, loin s’en faut... Comment les retraités peuvent-ils faire face à la situation et éviter un endettement excessif ? Nous allons voir qu’opération de rachat de crédit et retraite sont deux formules qui matchent particulièrement bien !


Bien préparer sa retraite : une nécessité !


Lorsque l’heure de la retraite sonne, les charges supportées, elles, sont toujours d’actualité ! Sans compter les à-côtés, qui pèsent tout aussi lourd dans le budget des seniors : déménagement, voyages, rénovation du logement, donation pour aider les enfants, accompagnement des parents… Or, qu’un senior soit retraité du secteur privé, du secteur public ou non salarié (agriculteur, commerçant, autoentrepreneur…), il voit immanquablement ses revenus baisser par rapport à l’époque où il était en activité (-25 à -50 %). Il est alors essentiel de trouver une solution pour joindre les deux bouts, comme le rachat de crédit avant la retraite…


Justement, je suis autoentrepreneur, à quoi aurai-je droit à la retraite ?


Votre statut d’autoentrepreneur, ou micro-entrepreneur comme on l’appelle aujourd’hui, ouvre droit à la retraite. Eh bien heureusement ! Le montant de vos revenus à la retraite sera calculé d’une certaine manière selon votre situation. Si vous exerciez une profession libérale, le calcul de votre retraite de base tiendra compte du nombre de points acquis et de la valeur du point (0,5690 € au 1er janvier 2019).

Par exemple, si vous avez acquis 17 000 points de retraite de base, le montant annuel que vous percevrez une fois à la retraite sera de : 17 000 x 0,5690 = 9 673 €, soit 800 et quelques euros par mois. Une bien maigre retraite…

À noter : comment obtenir le taux plein ?
En tant qu’autoentrepreneur, pour prétendre à une retraite à taux plein, vous devez valider un certain nombre de trimestres. Ce fameux nombre dépend de votre année de naissance. Par exemple, si vous êtes né en 1973 ou après, 172 trimestres sont requis pour obtenir le taux plein.


Le rachat de crédit en cas de retraite, une opération salvatrice pour les seniors


Pour conserver leur niveau de vie et maintenir leur situation budgétaire, les seniors ayant deux prêts ou plus à leur actif ont tout intérêt à alléger leurs mensualités. Une opération financière est spécialement pensée pour cela : le rachat de crédit, encore appelé regroupement de crédits.

Le rachat de crédit : fonctionnement

Au cours de cette opération de financement, la banque va procéder au regroupement des prêts, tout en allongeant la durée de remboursement. Il n’y aura donc plus qu’un seul prêt à taux unique. C’est cet allongement de la durée de remboursement qui va permettre de diminuer le montant des mensualités. Le senior qui décide de faire racheter ses prêts diminue son taux d’endettement et gagne ainsi en pouvoir d’achat. Il peut aussi potentiellement adosser un nouveau prêt au rachat pour financer un autre projet.


Bon à savoir : une diminution drastique des mensualités possible
Selon la situation du senior, un rachat de crédit à la retraite peut impliquer une forte diminution des mensualités (jusqu’à 60 %). Attention cependant : la durée de remboursement influence en grande partie le taux d’emprunt. Si cette durée est trop importante, votre crédit pourrait vous revenir plus cher qu’avant le regroupement. Avant de soumettre votre dossier, comparez bien les taux (TAEG) !

Regroupement de crédits : deux formes existantes

Selon la nature des prêts en cours, la banque proposera aux jeunes retraités ou futurs retraités :

  • soit un rachat de crédit à la consommation (qui consiste à racheter uniquement des crédits à la consommation) ;
  • soit un rachat de crédit immobilier (ici, la banque va racheter un crédit à la consommation et un prêt immobilier minimum).


Rachat de crédit à la retraite et assurance emprunteur

Comme pour un crédit à la consommation ou un crédit immobilier classique, l’assurance n’est pas obligatoire dans le cas d’un rachat de crédit à la retraite. Seulement, dans les faits, la banque l’impose bien souvent, que l’emprunteur soit senior ou non.

Faire racheter ses prêts : faut-il une garantie ?

Tout dépend de la situation financière des retraités. Si la banque la juge trop fragile, elle exigera du senior qu’il joigne à son dossier une ou plusieurs garanties (bien immobilier hypothécable, caution, assurance-vie et autres placements financiers). Mais dans tous les cas, un senior (comme tout autre emprunteur) devra obligatoirement apporter une garantie à la banque si :

  • le montant du regroupement dépasse les 200 000 € ;
  • la durée de remboursement à partir de cette somme va au-delà de 15 ans.


Le rachat de crédit à la retraite, jusqu’à quel âge ?

Là encore, tout est question de situation. Sans garantie, les retraités peuvent rembourser leur prêt jusqu’à 85 ans maximum. Par contre, pour les seniors possédant une garantie, la banque sera disposée à accorder une durée de remboursement plus longue : ils pourront rembourser leur prêt jusqu’à l’âge de 95 ans.

Le regroupement de crédits n’a plus de secret pour vous ! Vous envisagez un rachat de crédit dès la retraite ? Avec Younited Credit et son offre de rachat à taux fixe et attractif, envisagez une retraite sereine ! Dès réception de votre dossier complet, recevez une réponse en 24 h à peine. Younited Credit, le prêt sans complication !


Les points-clés à retenir sur le rachat de crédit à la retraite

  • Prêts regroupés en un seul et durée de remboursement allongée pour réduire les mensualités.
  • Bon moyen de contourner l’endettement excessif.
  • Garantie et assurance non obligatoires (pour l’assurance, excepté si le regroupement dépasse un montant de 200 000 € et une durée de remboursement de 15 ans).