Contracter un prêt personnel en étant au chômage : mission impossible ?

Que l’on soit ou non en activité, certains projets comme l’achat d’une voiture ou des travaux dans la maison nécessitent de recourir à un crédit. Et plus encore lorsqu’on est sans emploi et que l’on touche de maigres indemnités chômage ! Dans ce cas, les problèmes d’argent guettent. Le prêt personnel, qui n’exige aucun justificatif d’utilisation, peut alors constituer un coup de pouce et permettre de joindre les deux bouts temporairement. Une question légitime se pose alors au potentiel emprunteur : contrat de prêt personnel et chômage sont-ils compatibles ? Younited Credit vous répond.


Retour sur le prêt personnel et ses principaux intérêts


Un prêt personnel est une forme de crédit à la consommation. Il entre dans cette catégorie de crédits, au même titre que le crédit revolving ou le crédit affecté, entre autres. Mais à la différence du crédit affecté, le prêt personnel ne sert pas à financer un achat précis. Le montant octroyé peut être utilisé à sa guise par l’emprunteur (hors immobilier). Ce type de contrat de crédit est intéressant, notamment pour faire face à des dépenses liées à la recherche d’emploi (permis de conduire, acquisition d’un véhicule pour pouvoir se déplacer, ordinateur pour consulter les offres d’emploi…). Bien sûr, le prêt personnel peut aussi servir à subvenir aux besoins les plus fondamentaux de l’emprunteur (courses, loyer, factures d’électricité, remplacement d’appareils électroménagers, etc.).

À noter : quel montant et quelle durée maximum pour ce prêt à la consommation ?
Le montant maximum empruntable pour un prêt personnel est fixé à 75 000 €. La durée de remboursement varie quant à elle selon les banques, mais n’excède généralement pas 7 ans.


Prêt personnel : je suis chômeur, puis-je devenir emprunteur ?


Décrocher un crédit à la consommation de type prêt personnel en étant au chômage est compliqué. Pourquoi compliqué ? Pour deux raisons évidentes qui se rejoignent :

  1. Rien ne garantit à la banque que le remboursement du crédit se fera sans encombre. Les allocations chômage ne sont pas éternelles et ne sont pas considérées comme un revenu fixe. L’opération est donc risquée pour la banque : va-t-elle réellement récupérer son argent selon les termes du contrat ?
  2. Lorsque le budget est déjà serré et que des dépenses imprévues surviennent, les mensualités peuvent devenir compliquées à assumer. Or, les impayés plongeraient l’emprunteur dans une situation encore plus difficile en raison des pénalités de retard qui s’appliqueraient. Et ça, les banques le prennent en compte ! À noter que le montant de ces pénalités doit figurer clairement sur le contrat de prêt.


Nous disions donc compliqué… mais pas impossible ! Fort heureusement, le statut professionnel n’est pas le seul élément analysé par la banque pour décider d’accorder ou non des crédits. En tant que chômeur, recherchez-vous activement un emploi ? Venez-vous de perdre votre emploi et est-ce simplement une situation temporaire ? Au contraire, avez-vous eu de longues périodes d’inactivité ? Avez-vous un projet professionnel réalisable en tête, comme monter votre société ? Voilà autant de questions qui pourront vous être posées par le banquier pour jauger votre situation dans son ensemble.


Pour vérifier vos dires, le banquier s’appuiera bien évidemment sur des justificatifs que vous serez tenu de lui fournir, comme :

  • votre dernier avis d’imposition ;
  • vos derniers bulletins de salaire ;
  • vos derniers relevés de compte.

La banque considérera également d’autres points, comme le reste à vivre de l’emprunteur et les garanties éventuellement apportées. Plus l’emprunteur apportera d’éléments positifs sur la table, plus la balance penchera en sa faveur.


Quelles sont ces fameuses garanties ?


Parmi les principales garanties que l’emprunteur peut lever pour couvrir son prêt personnel alors qu’il est au chômage :

  • Le cautionnement : une personne de votre entourage ou une société de cautionnement se porte garante en cas de défaut de remboursement de votre part. Attention, si vous passez par une société, des frais vous incomberont.
  • Le nantissement : des valeurs sont directement apportées à la banque. Cela suppose l’existence d’un contrat d’assurance-vie ou d’un placement.

Si la garantie est suffisante, vous avez les meilleures chances de signer un contrat de crédit. Et du coup, l’assurance emprunteur n’aura pas lieu d’être, ce qui vous assure de faire des économies substantielles.

À noter : l’assurance, une obligation ?
D’après la loi, non. Mais si vous n’avez pas de garantie, sachez qu’en tant que chômeur, la banque ne consentira généralement au prêt que si vous contractez une assurance. Pensez à lever votre droit à la délégation d’assurance pour réduire les frais !


Chômage : pourquoi se rapprocher de Younited Credit pour mon prêt personnel ?


Spécialisés dans le prêt personnel amortissable, nous étudions toutes les demandes, même celles émanant d’un chômeur. Nous n’établissons de contrat que lorsque les risques pour l’emprunteur sont écartés. Pour cela, une étude poussée est menée par nos équipes. Par ailleurs, nos taux sont fixes et préférentiels, notamment grâce à notre communauté d’investisseurs qui reversent leurs fonds directement aux emprunteurs. Contrairement aux taux variables des crédits renouvelables proposés par certains établissements, les taux fixes permettent d’éviter des intérêts grandissants et autres mauvaises surprises. Enfin, entre autres avantages, chez nous, le remboursement anticipé est gratuit, peu importe le montant emprunté. Younited Crédit, le prêt simplifié !

Le prêt personnel spécial chômeur n’existe peut-être pas, mais décrocher un prêt personnel en étant au chômage reste possible sous certaines conditions. À présent que vous êtes bien renseigné, il ne vous reste plus qu’à prospecter auprès des banques et organismes de crédit, puis à comparer les taux. Ne repartez pas sans faire de demande auprès de Younited Credit ! C’est simple, rapide, sans engagement et entièrement gratuit !


Les points clés à retenir sur le prêt personnel en cas de chômage

  • Les deux ne sont pas nécessairement incompatibles si le chômeur présente un bon profil ;
  • L’assurance emprunteur sera la plupart du temps exigée ;
  • Seule la présence d’une garantie suffisante permet de s’affranchir