Un premier trimestre 2017 prometteur pour le crédit à la consommation

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité
  1. Crédit à la consommation chiffres 2017
Crédit conso : un premier trimestre 2017 prometteur

Crédit conso : un premier trimestre 2017 prometteur

Crédit conso : un premier trimestre 2017 prometteur

                                                                                                                                       

Les derniers chiffres de l'Association Française des Sociétés Financières confirment la bonne santé actuelle du marché du crédit à la consommation. Sur les trois premiers mois de 2017, l’activité est en hausse, avec la signature de 6,2% de plus de nouveaux crédits conso qu’en 2016. Mais cette embellie du premier trimestre doit être nuancée selon chaque type de prêt. Décryptage.

 

La bonne santé du crédit à la consommation en France

 

Depuis 2015, le redressement des volumes de crédits à la consommation est ininterrompu. Après deux années de reprise, le marché atteint désormais 9,8 milliards d’euros de nouveaux crédits conso signés sur le premier trimestre 2017. Les emprunteurs semblent avoir retrouvé leur confiance et souhaitent profiter des conditions avantageuses des prêts.

Trimestre après trimestre, le marché du crédit à la consommation refait son retard par rapport aux niveaux record de septembre 2008. Au premier trimestre 2017, l'activité reste inférieure de 12 % par rapport à ce seuil de référence. Cet écart pourrait rapidement se résorber si la croissance de +6,2 % en rythme annuel se confirme.

 

Une évolution contrastée pour les différents types de crédits

 

Au premier trimestre 2017, les prêts personnels, crédits renouvelables ou crédits affectés n’ont pas évolué de la même façon. Chaque type de financement répond plus ou moins bien aux besoins actuels des emprunteurs et cela se reflète dans les chiffres de l'Association Française des Sociétés Financières :

  • la baisse sensible (- 16,9 %) du financement de voitures neuves impacte négativement le marché du crédit auto. A l’inverse, les prêts affectés à l'achat de voitures d'occasion ont augmenté de +7,6 % au 1er trimestre 2017. Les crédits travaux et les crédits pour acheter des équipements ont augmenté +5,9 % sur le trimestre. Au global, l’ensemble des crédits affectés a souffert (-0,5 %), mais a réussi se maintenir à 8,2 milliards d’euros de volume depuis le début de l’année ;
  • les crédits renouvelables ont également légèrement reculé sur le 1er trimestre 2017 (-0,2 %). 2,4 milliards d’euros ont été accordés aux emprunteurs sur ce type de prêts, souvent par l’intermédiaire d’une carte de crédit ;
  • le prêt personnel confirme sa bonne santé. Avec 7,5 % de croissance au premier trimestre 2017, ce type de financement fait mieux que la moyenne des crédits conso. Les volumes des prêts personnels ont atteint 3,4 milliards d'euros depuis le 1er janvier 2017.