Tout savoir sur le contrôle technique de son camping-car

Le contrôle technique du camping-car
Le contrôle technique du camping-car.

Vous constaterez que depuis 2008, le contrôle technique imposé pour les camping-cars a été allégé.

Cependant, le contrôle technique est différent si votre camping-car est considéré comme un véhicule léger  (Poids Total Autorisé en Charge inférieur à 3,5 tonnes) ou un poids lourd (PTAC supérieur à 3,5 tonnes). Les véhicules légers sont soumis à un contrôle identique aux voitures classiques.

En outre, les camping-cars avec un certificat d’immatriculation indiquant « VASP » ne sont pas soumis au contrôle antipollution. Les camping-cars dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes,  eux, sont soumis à la législation des poids-lourds. Le contrôle technique doit être effectué tous les ans et est particulièrement approfondi.

Il portera notamment sur environ 200 points de contrôle dont l’identification, le freinage, la direction, la visibilité, les liaisons au sol, les châssis, les équipements, les organes mécaniques, la pollution. Ces points seront examinés beaucoup plus en profondeur que pour un véhicule léger.

Avant de prendre rendez-vous assurez-vous que le centre de contrôle sera bien apte à recevoir votre véhicule et qu’il dispose des équipements nécessaires pour effectuer le contrôle dans de bonnes conditions.  Pensez également à comparer les tarifs d’un établissement à un autre car les tarifs peuvent énormément varier.  Dans l’ensemble comptez environ 75€ pour 30 à 45 minutes d’examen.

En cas de vente d’un véhicule de plus de 4 ans, vous devrez présenter à l’acheteur un contrôle technique datant de moins de 6 mois.