L'assurance crédit renouvelable : les conseils de Younited Credit

L’assurance-crédit renouvelable, ou crédit permanent, n’est pas obligatoire. Mais dans la mesure où l’argent remboursé est toujours disponible, il est judicieux de se protéger si le crédit doit s’étaler dans le temps.

 

La particularité d’un crédit renouvelable

 

L’emprunteur dispose d’une somme d’agent à utiliser comme bon lui semble, partiellement ou totalement. Les mensualités remboursées reconstituent progressivement le capital emprunté, qui peut être réutilisé à tout moment.

 

L’assurance proposée dans l’offre de crédit renouvelable

 

L’organisme bancaire peut exiger une couverture d’assurance dans son offre de crédit renouvelable, à l’instar de toute autre forme de prêt.

Celle-ci reste facultative en regard de la loi. Cependant, si l’emprunteur la refuse, le crédit peut lui être refusé. Dans ce cas, il lui reste la possibilité de choisir un autre assureur. L’organisme bancaire a d’ailleurs l’obligation de lui proposer une délégation d’assurance. Pour cela, il doit l’en informer au moyen d’une notice précisant :

- les garanties proposées ;
- les risques exclus ;
- le nom de l’assureur ;
- la durée du contrat.

 

Les garanties indispensables

 

Les garanties généralement exigées sont le décès et l’invalidité. En cas d’accident de la vie, l’assureur prend en charge le crédit, totalement ou partiellement selon les garanties souscrites. L’emprunteur a donc tout intérêt à s’assurer pour se protéger, lui et sa famille, d’une éventuelle incapacité de payer ses mensualités.

Des garanties optionnelles peuvent être ajoutées selon le profil de l’emprunteur, par exemple la garantie perte d’emploi. Généralement, seul le licenciement donnant droit à une allocation de chômage est couvert. L’indemnisation intervient à l’issue d’un délai de carence et pour une durée déterminée.

 

Le coût d’une assurance-crédit renouvelable

 

Le montant de l’assurance-crédit varie d’un assureur à l’autre. Il se situe entre 0,2 % et 0,6 % du capital emprunté.

Le coût de l’assurance doit impérativement diminuer au fil des mensualités afin de réduire son impact sur la durée du crédit. En effet, la mensualité du crédit renouvelable reste inchangée. En revanche, le capital amorti est amputé du coût de l’assurance, donc le prêt sera plus long à rembourser.

Des conditions d’âge sont également exigées : en général, il faut avoir moins de 75 ans au moment de la souscription.