Le restructuration de dettes : les conseils de Younited Credit

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

La restructuration de dettes, ou rachat de dettes, est un regroupement de crédits en un seul : le nouveau prêt est destiné à assurer un équilibre financier à l’emprunteur ou à financer un nouveau projet. Peut-on restructurer tous ses prêts ?

 

Les différents types de restructuration de dettes

 

• La restructuration de prêts immobiliers est destinée à souscrire un prêt plus avantageux pour raccourcir les délais de remboursement ou pour diminuer les mensualités et ainsi souffler. L’inconvénient dans ce dernier cas est que le coût du crédit augmentera si le délai de remboursement restant est peu important. L’emprunteur paiera à nouveau des intérêts dont il s’est déjà acquitté. Il devra aussi prévoir dans l’opération de restructuration le paiement des pénalités prévues au contrat pour le remboursement anticipé du capital restant dû. Ces pénalités correspondent à 6 mois d’intérêts ou à 3% au maximum du capital restant dû. Le gain obtenu doit donc couvrir ces frais.

• La restructuration de crédits à la consommation est envisageable dans le cadre d’un surendettement mais pas seulement. Tout emprunteur peut vouloir baisser ses mensualités si ses revenus ont diminué, pour maintenir un certain niveau de vie, ou s’il souhaite retrouver de la trésorerie afin de financer un nouveau projet. Le délai maximum du nouveau crédit dans ce cas est de 12 ans. Le taux est également plus élevé que celui d’un crédit immobilier. Il faut donc comparer les différentes offres auprès d’un courtier par exemple.

Parmi les différents prêts restructurés, il peut y avoir un crédit immobilier et un ou plusieurs crédits à la consommation.

 

La consolidation de dettes

 

La consolidation de dettes exclut les prêts immobiliers. Elle ne concerne que les crédits à la consommation et les cartes de crédit. Généralement, elle intervient dans le cadre d’un surendettement, pour éviter une faillite personnelle. La consolidation de dettes est difficile à obtenir : il faut que la cote de crédit de l’emprunteur soit bonne. L’emprunteur a donc intérêt à ne pas attendre qu’une procédure de surendettement soit engagée, ou à ne pas être interdit bancaire. Tout fichage à la Banque de France le pénalisera durement.