Evaluer le taux de rachat de son crédit

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Le rachat de crédit peut concerner le prêt immobilier, mais également les crédits à la consommation. Lorsque qu’un emprunteur cumule plusieurs crédits conso et qu’il souhaite diminuer ses mensualités ou financer de nouveaux projets il peut demander un rachat de crédit. Un organisme de prêt rassemble alors tous les crédits en un seul en déterminant de nouveau le taux, les mensualités et la durée du prêt.

RACHAT DE CRÉDIT : LE TAEG

 

Lorsqu’on parle du taux d’un crédit, il ne faut pas seulement regarder le taux d’intérêt sur la somme empruntée. Il faut également prendre en compte les frais annexes et les frais de dossier. Au moment du rachat de son crédit, l’emprunteur doit s’intéresser au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) qui prend en compte tous ces paramètres. C’est le taux de référence pour évaluer la rentabilité du rachat de crédit.

 

RACHAT DE CRÉDIT : L’ACTUALITÉ DU MARCHÉ

 

Les taux d’intérêt évoluent et peuvent varier très fortement selon l’activité du marché financier. Pour déterminer son taux de rachat, il faut donc se tenir informé des taux d’intérêt du moment et profiter d’une baisse, si c’est le cas par exemple.

 

RACHAT DE CRÉDIT : LES CRÉDITS EN COURS

 

Le taux de rachat de crédit dépend enfin des crédits concernés. Il faut prendre en compte les taux d’intérêt de ces crédits et veiller à ce que le taux de rachat soit inférieur aux précédents. Il est également important de regarder la durée restante des crédits. Si l’emprunteur a déjà remboursé une grosse partie de son crédit, il doit négocier un rachat de crédit plus court. Par exemple pour un crédit prévu sur 60 mensualités dont 36 mensualités ont déjà été payées, le taux de rachat de crédit se détermine sur une durée de 24 mois et plus de 60 comme au départ. Les taux d’intérêt peuvent alors être plus intéressants. La durée restante peut également être redéfinie et rallongée pour permettre de baisser davantage les mensualités.