Tout ce qu’il faut savoir sur la rénovation intérieure avant de se lancer

Votre séjour mériterait d’être réagencé pour gagner en fluidité ? Votre salle de bains n’est plus au goût du jour ? L’isolation de votre maison n’est pas assez performante ? Vous aménageriez bien vos combles pour exploiter tout le potentiel de votre maison ? Quelles que soient vos ambitions, la rénovation d’un logement est un projet qui ne laisse aucunement place à l’improvisation. Retrouvez les conseils Younited Credit pour mener à bien vos travaux d’aménagement intérieur.


Travaux d’aménagement : les étapes préliminaires


Plusieurs étapes précèdent la mise en œuvre d’un chantier de rénovation. Suivre scrupuleusement chacune d’entre elles, c’est garantir la réussite de votre projet.

1 - Définissez précisément les travaux à engager

Chaque maison est différente, chaque projet de rénovation également ! Dans un premier temps, procédez à une inspection minutieuse de votre logement. Plan de la maison à l’appui et feuille de papier en main, établissez ensuite une liste de tous les travaux que vous souhaitez réaliser. Il peut par exemple s’agir :

  • De rénover vos sols ou vos murs ;
  • D’abattre un mur porteur ;
  • De créer des cloisons ;
  • De refaire partiellement ou totalement votre cuisine ;
  • D’aménager et/ou d’isoler vos combles ;
  • De remettre aux normes l’électricité ou la plomberie.

Une fois que vous avez une vue d’ensemble des travaux d’aménagement souhaités, affinez votre projet pour ne rien oublier. Il faut toujours garder à l’esprit que certains travaux qui ne sont pas prévus dès le départ s’avèrent bien plus onéreux une fois la rénovation terminée. C’est par exemple le cas d’une installation domotique qui, comme pour l’électricité ou la plomberie, nécessite l’ouverture des murs et plafonds. Il faut donc penser à tout et bien réfléchir à ce que vous désirez vraiment.

Bon à savoir : certains travaux intérieurs requièrent une autorisation préalable
Selon votre projet, il vous faudra peut-être faire une déclaration de travaux ou obtenir un permis de construire. Vérifiez ce point à ce stade. Younited Credit vous en parle plus en détail en fin d’article.

2 - Établissez votre budget et faites établir des devis

De quelle enveloppe budgétaire disposez-vous ? Celle-ci est-elle suffisante pour couvrir l’ensemble des travaux d’aménagement visés ? Pour le savoir, une seule solution : demander des devis auprès de professionnels de la rénovation. Cela peut se faire en ligne en quelques minutes.

Selon les travaux à entreprendre, mais aussi selon la qualité des matériaux choisis, le prix d’aménagement d’une maison oscille en moyenne entre 20 et 1 000 €/m². Pour chaque poste de dépense, Younited Credit vous conseille de faire établir au moins 3 devis différents. Cela vous permettra de comparer et de faire jouer la concurrence.

3 - Cherchez si besoin une solution de financement

Il n’est pas rare que le prix d’un aménagement dépasse de loin le budget que l’on s’était fixé au départ. Dans ce cas, deux solutions se présentent : ne faire qu’une partie des travaux et remettre le reste à plus tard, ou faire un emprunt. Le problème de réaliser des travaux de rénovation en deux fois, c’est que la facture finale est souvent bien plus élevée. Tandis qu’avec un prêt personnel à taux avantageux, vous limitez les coûts, en plus de pouvoir concrétiser votre projet sans attendre.

Younited Credit ne propose que des crédits amortissables à taux fixe. Pour vos travaux d’aménagement, vous remboursez ainsi le même montant chaque mois. Nos prix sont d’ailleurs imbattables jusqu’à 3 000 € d’emprunt ! Quant aux frais annexes, ils se limitent à :

  • Des frais de service pour rémunérer la plate-forme ;
  • Des intérêts pour rémunérer les investisseurs (entreprises, fondations, particuliers…).

Autre avantage de taille : chez nous, contrairement à la plupart des organismes de financement, le remboursement anticipé est gratuit, peu importe le montant emprunté et remboursé. Se tourner vers Younited Credit pour ses travaux de rénovation, c’est donc faire le choix d’un projet serein !


Aménagement intérieur : quelles autorisations pour quels travaux ?


Les travaux qui ne modifient pas l’espace intérieur, tels que le rafraîchissement de peinture, le réaménagement d’une pièce ou encore la rénovation de carrelage, ne nécessitent pas d’autorisations particulières. En revanche, dès lors qu’un aménagement intérieur est amené à augmenter la surface habitable, une autorisation préalable est requise, y compris si cela concerne les combles. Si l’agrandissement est inférieur à 20 m², une déclaration de travaux suffit. Au-delà, vous devez obtenir un permis de construire.

Un permis de construire est également exigé lorsque les travaux intérieurs visent à modifier la destination de l’espace. Par exemple, la transformation d’un logement d’habitation en commerce, ou inversement. Enfin, si vos travaux de rénovation intérieure changent l’aspect extérieur de votre maison (remplacement ou ajout de portes et fenêtres, notamment), une déclaration de travaux s’impose.


Pour rappel, ces démarches sont à effectuer dès lors que votre projet est arrêté, et bien entendu, avant d’engager vos travaux d’aménagement.


L’anticipation et l’organisation sont les maîtres-mots d’une rénovation réussie. Cela vous évitera bien des mésaventures, notamment sur le plan financier. Enfin, certains travaux d’aménagement légers, comme la mise en peinture ou la pose de papier peint, ne nécessitent pas forcément de faire appel à un artisan. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez faire de substantielles économies en les réalisant vous-même !


Les points clés à retenir sur les travaux d’aménagement

  • Commencer par lister les travaux souhaités, après avoir bien inspecté les lieux.
  • Vérifier qu’ils ne sont pas soumis à des autorisations particulières.
  • Faire établir des devis pour connaître le coût exact du chantier et pouvoir le comparer avec le budget disponible.