Double vitrage : le coût à prévoir

Continuer (Sans engagement)

Une maison en construction ou des travaux de rénovation énergétique en vue ? Pour vos fenêtres, le double vitrage est un excellent investissement. Certes moins performant que le triple vitrage (mais aussi moins cher), le double vitrage reste un très bon isolant thermique. Par rapport au simple vitrage, désormais désuet, il permet de réduire les déperditions de chaleur de 50 à 80 %, soit autant d’économies sur votre facture de chauffage ! Le prix d’une fenêtre à double vitrage dépend de plusieurs facteurs. Voici comment bien estimer son coût. 


Comment un double vitrage est-il constitué ?


Un double vitrage classique se compose de deux parois de verre, séparées entre elles par une lame d’air dit « immobile » ou « au repos ». L’air immobile constitue un excellent isolant thermique. Cet air peut être remplacé par du gaz argon, xénon ou krypton, aux propriétés thermiques et phoniques supérieures. Il existe aussi le double vitrage à isolation thermique renforcée, dont les performances thermiques dépassent de 2 à 3 fois celles d’un double vitrage classique. Le principe ? Appliquer une fine couche de matière peu émissive (argent, par exemple), de manière à limiter les pertes de chaleur par rayonnement. Autres modèles, autres propriétés : le double vitrage phonique, le double vitrage occultant (encore appelé Priva-Lite) ou le double vitrage anti-effraction, équipé de vitres feuilletées.

Évidemment, plus le niveau de performance sera élevé et plus vous cumulerez les technologies, plus le prix de votre fenêtre à double vitrage sera important.


Quel est le tarif d’une fenêtre à double vitrage au m² ?


À 150 € le m², la fenêtre à double vitrage classique est sans surprise la moins chère. Le prix d’une fenêtre double vitrage argon tourne quant à lui autour de 230 €/m². Le double vitrage anti-effraction et le double vitrage phonique sont un peu moins chers, avec un coût de 200 et 210 €/m² en moyenne. Enfin, le tarif d’une fenêtre à double vitrage occultant démarre autour de 600 €.

Mais attention : le coût d’un double vitrage varie non seulement selon la technologie utilisée, mais aussi en fonction :

  • Du poseur choisi (bien observer les devis) ;
  • Du type de pose (fenêtre fixe, oscillo-battante…) ;
  • Et surtout du matériau qui composera le châssis.


Entre une fenêtre PVC, bois et alu, que choisir ?


En construction, le choix vous est donné en matière de châssis. Dans le cas de travaux de rénovation, il est rare qu’il soit possible de conserver ceux existants : un survitrage nécessite une profondeur suffisante. Si une fenêtre en bois de qualité supérieure affiche de meilleures performances thermiques qu’une fenêtre en alu, la fenêtre PVC reste le meilleur choix si vous voulez augmenter l’isolation thermique de votre maison de manière significative, du moins, si la qualité du PVC est au rendez-vous. L’esthétique de la fenêtre PVC vous déplaît ? Sachez que sur le marché, il existe une solution tout aussi performante : la fenêtre mixte bois et alu. Vous pouvez ainsi profiter de la chaleur du bois à l’intérieur de votre maison et de la modernité de l’alu à l’extérieur, sans vous priver d’un certain confort.


En termes de coût, la fenêtre PVC est la plus abordable. Viennent ensuite l’aluminium, le bois, et enfin, le mix bois/alu. Pour une fenêtre de 110 cm de largeur sur 115 cm de hauteur, le coût moyen respectif hors pose est de 100, 150, 215 et 650 €. Un coût à ajouter bien entendu à celui de votre double vitrage.


Quand envisager de poser du triple vitrage ?


Comparé au double vitrage, le triple vitrage augmente les performances thermiques d’une maison de 25 %. Son application est recommandée dans les régions froides, mais uniquement au niveau des parois orientées nord et est. Néanmoins, le triple vitrage ne trouve une réelle utilité que dans une maison très basse consommation, à l’instar de la maison passive. En effet, avec une isolation thermique classique, l’opération se révélerait peu rentable : les économies d’énergie seraient dans ce cas insignifiantes par rapport au coût de l’opération. En moyenne, comparé au prix d’une fenêtre à double vitrage, un triple vitrage est 75 % plus cher.


Double vitrage : bien choisir son poseur


Que la pose s’inscrive dans le cadre de la construction d’une maison ou de travaux de rénovation, le prix d’une fenêtre à double vitrage peut rapidement grimper. Pour diminuer le coût global de l’opération, Younited Credit vous recommande de comparer les devis de plusieurs professionnels. Pour ce faire, demandez au minimum trois devis.

Un devis vous donne tous les détails de prix, aussi bien concernant la fourniture que la pose de vos fenêtres à double vitrage. La comparaison sera vite faite !

Vous avez sélectionné le meilleur prestataire, mais malgré cela, le prix de vos fenêtres à double vitrage dépasse votre budget ? Avec Younited Credit, financez vos travaux tout en bénéficiant des meilleurs prix du marché ! Chez nous, les taux sont fixes, et la somme empruntable se situe entre 1 000 et 50 000 €. Rendez-vous sur notre simulateur pour avoir une idée du coût de votre crédit !


Prix d’une fenêtre à double vitrage : ce qu’il faut retenir

  • Le tarif d’une fenêtre à double vitrage peut aller du simple au triple selon la technologie choisie.
  • D’autres paramètres influent sur le coût : choix du poseur, type de pose, de châssis et de travaux (rénovation ou construction).
  • Comparer plusieurs devis est le meilleur moyen de faire baisser le coût total de l’opération.