Réussir ses travaux : les précautions à prendre avant de débuter

Votre Projet
  • Trésorerie
    Trésorerie
  • Véhicule neuf
    Véhicule neuf
  • Véhicule d'occasion
    Véhicule d'occasion
  • Rachat de crédits
    Rachat de crédits
  • Travaux et amélioration de l'habitat
    Travaux et amélioration de l'habitat
  • Autre projet
    Autre projet
Votre Projet
Montant souhaité

Avant de commencer


Faire des travaux demande un bon travail de préparation avant le début de la réalisation, mais également un suivi et quelques précautions pendant leur réalisation. 

Tout d’abord, il ne faut pas commencer les travaux avant d’avoir toutes les autorisations en main, souscris une assurance dommage-ouvrage, et s’être entouré de professionnels et spécialistes, si nécessaire. Il peut être également indispensable de prévenir son voisinage. En effet, les travaux occasionnent des désagréments qui retentissent sur le voisinage comme l’accumulation de déchets et gravats, la salissure de la voie publique et du bruit. Informer vos voisins vous permet d’éviter les relations difficiles. Veillez bien à ce que le panneau de chantier obligatoire soit visible durant les travaux. Les modalités d’affichage sont déterminées par l’article 421-7 du code de l’urbanisme. Le défaut d’affichage peut entraîner des sanctions. 

La surveillance du chantier est importante. Il faut se libérer du temps, si on ne fait pas les travaux par soi-même, afin de veiller au bon déroulement du chantier. Les règles de sécurité doivent être respectées durant toute cette période par les professionnels ou par vous-même, notamment si vous effectuez les travaux entre amis ou en famille. Ces visites régulières permettent de vérifier que les travaux déjà réalisés ou en cours respectent parfaitement vos attentes. Si un architecte a été mandaté, vous lui ferez part de vos remarques, dans le cas contraire, adressez-vous directement aux entreprises. 

Si vous effectuez les travaux tout seul, il est possible de faire contrôler l’étanchéité à l’air de la bâtisse ou l’isolation thermique par des professionnels qui valideront ou pas la bonne exécution de l’isolation, partie importante des travaux. Avant de poursuivre la rénovation, cela peut s’avérer très judicieux. En effet, le faire plus tard est possible, mais vous prenez alors le risque de devoir démolir ce que vous avez fait.

Attention aux surfaces contenant du plomb : dans le cas où la maison contiendrait du plomb, il faudrait être particulièrement vigilant durant les travaux. Il est possible de demander un diagnostic en cas de doute et de ne pas y exposer des enfants ou des femmes jeunes susceptibles d’avoir des enfants. Si les travaux sont faits par des entreprises, la présence de plomb doit absolument être signalée. Si vous faites vos travaux, alors vous devrez respecter les règles de sécurité. Il ne faut pas poncer, ni gratter une surface contenant du plomb, et éviter toutes les opérations produisant de la poussière. Il est possible de recouvrir ces surfaces par de la toile de verre, du papier peint, du papier à peindre, des carrelages évitant le contact avec la surface qui est imprégnée de plomb. Les éléments qui sont démontables comme les portes, les plinthes ou les fenêtres seront démontées et remplacées. 

Bien entendu durant les travaux, il est important de respecter les normes en vigueur notamment en matière d’installation électrique, dont les malfaçons peuvent causer des accidents très importants, voire même mortels. La prudence s’impose dans ce domaine. Si vous n’avez pas les compétences requises, il est préférable de laisser faire les professionnels qui possèdent le savoir-faire pour mettre votre famille à l’abri. 


Comment financer ses travaux ?


Aides, subventions, prêts, crédits immobiliers… Il n’est pas aisé de choisir parmi les différentes formules de financement proposées sur le marché. En effet, face aux multiples institutions bancaires, sociétés financières et courtiers en crédits, choisir la formule de financement adaptée tournera vite au casse-tête, au point de devenir un vrai parcours du combattant. En matière de travaux immobiliers comme la rénovation, voici quelques pistes pour vous retrouver dans le choix du meilleur prêt.

Les banquiers : la formule de financement traditionnel par excellence
Nombreuses sont aujourd’hui les institutions bancaires proposant des prêts pour le projet de rénovation d’un logement existant. Diverses formules existent d’ailleurs pour faciliter le financement des travaux. Figurant en tête de liste, les prêt classiques dits « crédits immobiliers » visent les particuliers aux revenus moyens grâce à des taux d’intérêt relativement bas. Il est donc possible pour les porteurs de projets de rénovation d’en bénéficier, avec des intérêts à seulement 3,5 ou 4,5%, frais de dossier et assurance inclus. Le prêt à taux zéro (PTZ) s’inscrit dans cette même ligne d’idée, mais va encore plus loin en proposant une possibilité de prêt à taux zéro. Pour l’exploiter, le porteur du projet doit répondre à trois conditions : souscrire un prêt complémentaire de plus de 24 mois, respecter le plafond de ressources imposé dans sa région géographique et ne pas être titulaire de son lieu de résidence principale, au moins deux ans avant le début des travaux.

Les aides accordées par l’État et l’AnaH
Accordées sous forme de crédit d’impôt, les subventions proposées par l’État concernent certains travaux de rénovation à caractère énergétique. Crédits d’impôt, primes de rénovation, TVA à taux réduit, éco-prêt à taux zéro… Nombreuses sont les formules de financement dont vous disposez pour la réalisation de vos travaux immobiliers. Pour sa part, l’Agence nationale de l’Habitat (AnaH), à travers son programme « Habiter Mieux » propose une formule d’aide représentant jusqu’à 50% du montant de vos travaux de rénovation à caractère thermique, ainsi qu’une formule forfaitaire d’un montant minimum de 3000 euros.

Younited Credit : un concept de financement « Peer-to-Peer »
Leader et pionnier du prêt « entre particuliers » sur Internet, Younited Credit se spécialise dans le crédit à la consommation, le prêt auto ainsi que le crédit travaux. Son objectif principal est de se passer des banques, entraînant ainsi des taux d’intérêt plus faibles pour l’emprunteur. Seul e-établissement à avoir obtenu l’agrément d’ «Etablissement de crédit - Prestataire de Services d’Investissement » attribué par l’Autorité de Contrôle Prudentiel, Younited Credit mise sur la relation investisseurs-emprunteurs pour proposer des taux d’intérêt convenables, aussi bien pour les investisseurs que pour les emprunteurs. Le crédit travaux entre particuliers est versé sous 48h, après acceptation du dossier d’emprunt qui repose sur quatre conditions obligatoires : l’emprunteur est âgé de 18 à 75 ans, il réside en France métropolitaine et n’est pas inscrit au FICP (Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers) ni au FCC (Fichier Central des Chèques). Il est conseillé de réaliser une simulation prêt travaux pour avoir une estimation du coût du crédit afin de choisir la solution qui convient à vos moyens.